5 NFT complètement fous à connaître (ou pas...) !

Les NFT se sont développés en 2021 pour devenir un marché à plus de 40 milliards de dollars. A côté de la bulle spéculative, les NFT révolutionnent le marché de l'art et représentent une nouvelle application pour les cryptos. Comme tout domaine qui en est à son début, le marché des NFT donne lieu à des produits parfois étonnants ! Prenons un peu d'altitude par rapport au climat anxiogène ambiant et découvrons 5 NFT complètement fous ! 

Source : Adobe / Dmitry Lobanov

​« Twig », un NFT… pour les chiens !

Le nom « Twig » signifie en français « brindille ». Le NFT « Twig » correspond à un bâton classique qui ressemble à n’importe quel bout de bois utilisé par les propriétaires de chiens pour jouer avec leur animal de compagnie. 

Le bâton qui sert de NFT a été « sélectionné » dans les bois de West Village à New York. Cet endroit serait apparemment très apprécié des chiens pour ses odeurs et ses arbres. Le NFT a été mis en vente sur la plateforme Opensea pour la somme de 1 200 $. En plus du NFT, son propriétaire a également reçu le véritable bâton avec son support d'exposition en aluminium. L'histoire ne dit pas si le chien du propriétaire a préféré son bâton en bois ou en NFT !

s_final_1 copy.jpg
Source : betweentwonaps.com

​« Cyber Eau de Parfum » : un parfum en NFT !

Le « Cyber Eau de Parfum » est un parfum en NFT. Ce NFT a été conçu par Looks Labs, une entreprise située à Berlin. Concrètement, ce NFT n’a pas d’odeur. En fait, le NFT représente le flacon de parfum avec les spectroscopes infrarouge du parfum, de la bouteille et de son emballage. Un moyen de numériser les constituants moléculaires de ce parfum.

« Le parfum numérique est le soi-disant reflet numérique extrait d'un parfum physique. (…) Dans ce cas particulier, nous avons visualisé les données scientifiques comme des œuvres d'art. (…) Potentiellement, si nous avons une machine capable de reconvertir ces réflexions moléculaires, nous pouvons recréer l'odeur ou, nous pouvons avoir un algorithme d'IA qui peut "décoder" l'odeur et la reproduire dans un avenir proche. » Jodan Katzarov, fondateur de Look Labs

Ce NFT a surtout été un moyen de faire du marketing autour du véritable parfum développé par un maître parfumeur implanté à Grasse. 888 « Cyber Eau de Parfum » ont ainsi été mis en vente peu après. Le chiffre fait référence à 1 888, l’année où le parfumeur a été créé. Le prix de vente de départ du NFT a été fixé à 20 000 $. 

The fragrance is accompanied with a digital artwork
Source : dezeen.com

​Une couleur en NFT

On vous avez prévenu, vous en verrez de toutes les couleurs dans cet article ! On le sait, le spectre des couleurs donne lieu à une gamme de nuances extrêmement large. Et si vous deveniez le propriétaire officiel d’une de ces couleurs ? C’est possible ! 

En effet, avec le site tzcolors.io, vous pouvez acheter une couleur spécifique en NFT. Plus d’un millier de NFT sont disponible à l’achat pour un prix de départ de 100 $. Vous trouverez plusieurs nuances en vente comme le « Noir vampire », le « rouge Youtube », le « rose Piggy », etc.

​Un sandwich en NFT

Une photo de sandwich en NFT, plutôt banal non ? Oui mais ce NFT sandwich a une histoire bien à lui ! En effet, la genèse de ce NFT nous ramène en 2017 au Bahamas. Cela ne vous dit rien ? Et si maintenant on vous parle du festival Fyre, cela vous rappelle quelque chose ? 

Le « Fyre festival » es tristement célèbre comme une arnaque de grande envergure. Le festival devait rassembler un parterre de stars et fournir des prestations de luxe. Les invités arrivés en grand nombre sur place ont vite été déçus par la réalité. L’organisation du festival a tourné au cauchemar avec des prestations qui ne correspondaient en rien au standing annoncé. Une arnaque quand on sait que le ticket d’entrée était de… 12 000 $. D’ailleurs, le responsable de ce festival a été condamné à 6 ans de prison. La plateforme de streaming Netflix a récemment mis en ligne un documentaire sur ce « festival ».

Trevor DeHaas, un des invités malheureux, a mis sur Twitter la photo de son sandwich pour témoigner de l’arnaque. Le sandwich fait peine à voir avec ses deux tranches de fromage et sa salade. Plus tard, il a décidé de faire de l’argent de cette mésaventure en mettant en vente sous la forme d’un NFT son tweet avec la photo de son sandwich. Le prix de vente de départ a été fixé à 80 000 $ par Trevor DeHaas. L’argent qu’il espère récolter avec la vente de ce NFT doit lui permettre de payer certains frais médicaux liés à une transplantation de rein.

​Un bras en NFT

La joueuse de tennis croate Oleksandra Oliynykova a mis en vente un NFT qui correspond à une surface de peau située sur son bras. L’objectif pour elle est de susciter la venue de sponsors. La surface fait 15 cm sur 8 cm. Le NFT a été mis en vente pour 5 000 $ et donne le droit à son propriétaire de choisir un tatouage