Binance dément les accusations de Reuters sur une éventuelle violation de la réglementation bancaire américaine

Siméon Allegaert
| 4 min read
Source : Kanchanara / Unsplash

Binance a formellement démenti les allégations concernant une éventuelle mauvaise gestion des fonds de ses clients. La plus importante des plateformes de l’écosystème crypto a rejeté les allégations établies par un rapport du média Reuters en déclarant ces dernières comme étant mensongères.

Un document explosif contre Binance quelques mois seulement après la plainte de la CFTC

Dans ce document, Reuters déclare que Binance aurait violé de façon répétée la réglementation bancaire des États-Unis qui exige que les fonds des clients soient conservés de manière séparée. Par ailleurs, le rapport indique également que la plateforme a mélangé ses revenus en tant qu’entreprise avec les fonds de ses clients, et que cette mauvaise gestion se produisait quotidiennement.

Reuters a mentionné trois sources proches du dossier et ayant une connaissance détaillée de l’état des finances de la plateforme d’échange, cela en plus d’affirmer que les mélanges se sont produits sur des comptes détenus par la Silvergate Bank, une entité financière désormais en faillite, et dont le montant a dépassé de très loin la barre du milliard de dollars.

Le rapport soutient que l’argent des utilisateurs de la plateforme a été envoyé sur le compte Silvergate de Key Vision Development, une société basée aux Seychelles et dont Changpeng Zhao, qui est pour rappel le directeur général et fondateur de Binance, est le propriétaire. En outre, Binance aurait informé Silvergate que la fonction principale du compte Key Vision était de collecter les contributions en dollars de clients situés en dehors des États-Unis.

Il pourrait également y avoir un autre compte basé aux îles Caïmans et lié à Silvergate qui aurait été utilisé par le directeur général de Binance afin de convertir des fonds dans le stablecoin Binance USD (BUSD). Néanmoins le rapport de Reuters précise qu’il n’y a pour le moment aucune preuve que l’argent des clients de la plateforme a été perdu ou prélevé.

À la date de rédaction de cet article, le seul commentaire de Binance sur cette affaire provient d’une réponse du directeur de la communication de la plateforme, Patrick Hillmann, qui a déclaré dans un message publié sur Twitter que le rapport était à la fois trompeur et à la limite du conspirationnisme.

Le représentant de Binance a expliqué que toute ce que prétend Reuter repose sur le minting d’USD basé sur les dépôts des utilisateurs, qui effectuaient un achat de stablecoin remboursable par Paxos, ce qui était explicitement indiqué sur la page.

Austin Federa, responsable de la stratégie de Solana, a demandé à Hillmann pourquoi ce dernier n’avait pas spécifiquement réfuté les allégations à propos du mélange des fonds, ce à quoi le directeur de la communication de Binance a soutenu que la plateforme d’échange avait abordé cette question à de multiples reprises. À ce propos, Patrick Hillmann ajoute :

« Nous gardons nos fonds d’utilisateurs et d’entreprises sur des portefeuilles complètement séparés, mais nous sommes convaincus qu’il n’y a rien de bon à répondre à ce genre de polémique en permanence, si ce n’est de nouveaux problèmes. Nous savons qui sont les sources de ce rapport, et il ne fait aucune doute que Reuters sera très embarrassé lorsque cette information sera publique. »

Toute cette affaire de violation des lois bancaires américaines intervient quelques mois après le démarrage de la poursuite judiciaire de la Commodity Futures Trading Commission (CFTC) contre la plateforme d’échange.

En réaction à l’ensemble de ces allégations, le jeton BNB a enregistré une baisse de 2,49 % au cours de la période journalière, faisant chuter son prix jusqu’au niveau de 307,52 dollars à la date de rédaction de cet article.

Source : CoinMarketCap

Le BNB affiche toutefois un volume d’échange important avec 386,46 millions de dollars sur les dernières 24 heures, cela ainsi qu’une capitalisation boursière totale de 47,59 milliards de dollars le classant à la quatrième place de l’écosystème crypto.

Si vous désirez en savoir plus sur Binance, n’hésitez pas à consulter nos précédents articles au sujet de la plus importante des plateformes d’échange :