08 septembre 2021 · 7 min read

Le Bitcoin et les cryptomonnaies: un espoir pour l'Afghanistan?

Alors que le bain de sang en Afghanistan se poursuit presque sans relâche après la chute de Kaboul, les défenseurs des cryptomonnaies, tant à l'intérieur du pays qu'à l'extérieur du pays, commencent à se demander si des cryptos comme le Bitcoin (BTC) pourraient les aider à lutter contre le régime violent et oppressif des Talibans.

Source: AdobeStock / Bojanikus

CNBC a relaté l'histoire de Farhan Hotak, un trader afghan de 22 ans qui possède un "portefeuille de crypto" hébergé sur Binance.

Bien que le média ait raconté que le "portefeuille de crypto de Hotak ne l'aidera pas à mettre du pain sur sa table ce soir", il lui procure néanmoins "la tranquillité d'esprit qu'une partie de sa richesse est protégée contre l'instabilité économique."

De plus, selon les auteurs de l’article, les cryptomonnaies "offrent également de plus grandes promesses à terme", sous la forme d'un "accès à l'économie mondiale depuis l'Afghanistan" et de "certaines protections contre l'inflation galopante".

Les données de Google Trends montrent que les recherches de termes tels que "cryptocurrency", "Bitcoin" et "Binance" ont connu des pics à différents moments de l'été. Cela est vrai pour les recherches en anglais dans le pays, mais aussi dans des langues comme le persan, où "Bitcoin" et les termes connexes ont également connu de tels pics.

Bank Run

Le même média a rapporté que la ruée vers la monnaie locale a entraîné la fermeture de banques, en plus de la fermeture de succursales de la société de transfert d'argent Western Union. On a également assisté à l'effondrement du système "séculaire" des hawalas, un système de transferts de fonds transfrontaliers alimenté par les contacts personnels. 

À Cuba, une industrie entière s'est développée à partir de transferts de fonds avec du Bitcoin, souvent facilités par des courtiers indépendants qui allaient voir les gens à vélo dans tout le pays pour leur échanger de l’argent pour du BTC.

Certains amateurs de cryptomonnaies jettent un coup d'œil ailleurs sur le continent américain, craignant que l'inflation en monnaie fiduciaire n'engloutisse leurs économies.

"Si un gouvernement n'est pas formé rapidement, nous pourrions voir une situation de type vénézuélien ici", a averti un autre trader afghan de cryptomonnaie.

Quoi qu'il en soit, les parallèles avec Cuba et le Venezuela s'arrêtent là. Ce dernier a pleinement adopté les cryptomonnaies pour échapper aux sanctions internationales, ce qui a permis à son dirigeant de disposer d'une énorme réserve de BTC et d'altcoins. La nation a même lancé son propre jeton soutenu par le pétrole, le Petro.

Et dans un scénario possible de rencontre entre Castro et la crypto, les dirigeants cubains ont laissé entendre qu'ils pourraient eux aussi se tourner vers la crypto pour résoudre leurs problèmes financiers. Il serait difficile d'imaginer les talibans suivre le mouvement, étant donné que de nombreux dirigeants islamiques affirment que, dans de nombreux cas, les cryptos ne sont pas halal.

Mais dans un monde où les nations communistes sont apparemment prêtes à se tourner vers la crypto, des choses tout peut arriver.

Pour la plupart des Afghans, cependant, les activités liées aux cryptomonnaies sont quelque chose que la plupart des gens veulent garder “sous le radar”.

Hotak a expliqué que "la communauté crypto en Afghanistan est très petite", ajoutant que "tout le monde veut juste rester caché jusqu'à ce que les choses soient normales."

Mais les données de l'indice mondial d'adoption des cryptomonnaies de 2021 compilé par Chainalysis montrent que l'Afghanistan est sorti de nulle part pour atteindre la 20e  place sur 154 pays. En 2020, le taux d'adoption était si faible que le pays ne figurait même pas sur la liste. Les analystes indiquent qu'une grande partie de cette adoption concerne les traders qui font du pair à pair.

Ironiquement, certains ont fait remarquer que les États-Unis pourraient finir par étouffer cet "underground" de la crypto avec des mesures étouffantes visant à contrôler le flux de capitaux vers les talibans.

Dans un article récent de Reason, Andrea O'Sullivan, directrice du Centre pour la technologie et l'innovation du James Madison Institute, a souligné que "l'ascension des talibans pourrait fournir une autre justification pour davantage de contrôles sur les cryptomonnaies", une mesure qui pourrait "blesser" des "Afghans innocents".

O'Sullivan a écrit :

"Il suffira qu’une seule personne possiblement alignée sur les talibans utilise du Bitcoin pour que les anti-cryptos se jettent sur eux. Mais l'utilisation de l'argent numérique pour protéger la vie privée et la sécurité devrait être considérée comme un droit humain fondamental, et nous devrions le défendre avec la même ferveur."

L'évocation d'une recrudescence du terrorisme et du trafic de drogue a toutefois déclenché des sonnettes d'alarme au-delà de Washington. Reuters (via Yahoo Finance) a rapporté que les dirigeants russes et chinois Vladimir Poutine et Xi Jinping ont parlé de la nécessité d'"intensifier les efforts pour lutter contre les menaces" autour des stupéfiants et du terrorisme.

Comme de nombreux dirigeants mondiaux ont pointé du doigt le Bitcoin et d'autres cryptos, une répression internationale concertée sur la crypto n'est pas inconcevable.

Un article de la BBC a d’ailleurs souligné cette semaine que "la culture du pavot à opium dans les zones tenues par les talibans a augmenté" depuis la dernière fois que le groupe était au pouvoir.

Par ailleurs, 80% de l'approvisionnement mondial en opium provient d'Afghanistan, bien que les dirigeants talibans aient affirmé qu'ils "ramèneront la culture de l'opium à zéro", alors que cette culture représente actuellement 11 % de la production économique du pays.

Rêves brisés

Pour les futurs entrepreneurs cryptos cependant, le régime des Talibans s'est avéré trop effrayant pour être supporté - ce qui a conduit de nombreux entrepreneurs Bitcoin en herbe à fuir le pays, laissant leurs "rêves" en lambeaux.

Reuters a rapporté l'histoire d'un diplômé en informatique d'une vingtaine d'années, Muhammad Ali, un YouTubeur spécialisé dans les cryptomonnaies et la finance, dont les rêves sont liés au minage de cryptomonnaies.

Ali explique :

"Je prévoyais une activité de minage de Bitcoin ou d'Ethereum (ETH). Et tout à coup, tout a changé et les Talibans ont pris le contrôle de tout l'Afghanistan."

Un jour après avoir parlé à l'agence de presse, Ali, qui s'était caché dans un "tunnel de drainage à l'extérieur du district de Tatvan, dans la province orientale de Bitlis, en Turquie", avec 50 autres Afghans, a envoyé un SMS à Reuters pour déclarer qu'il avait été "arrêté par la police" qui chassait les migrants illégaux.

Cependant, de petites voix positives continuent à se faire entendre.

Roya Mahboob, PDG et fondatrice du développeur d'applications Afghan Citadel Software Company, basé à Herat, a affirmé dans une interview accordée à Bitcoin Magazine que le BTC "aurait pu aider de nombreux autres Afghans au cours des dernières semaines - qu'ils aient fui et aient eu besoin d'emmener leurs économies avec eux, ou qu'ils soient restés et aient eu besoin d'une alternative à la monnaie fiduciaire afghane".

Mahboob, précise l’article, "reste engagé à enseigner à autant de personnes que possible à ce sujet dans les années à venir", le PDG affirmant que lorsqu'il s'agit de questions financières en temps de crise :

"Bitcoin règle ça."

________

Suivez nos liens d'affiliés:

Pour acheter des cryptomonnaies en Zone SEPA, Europe et citoyens français, visitez Coinhouse 

Pour acheter des cryptomonnaies au Canada, visitez Bitbuy

Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins, allez sur le site de BlockFi

Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous les portefeuilles Ledger ou Trezor

Pour transiger vos cryptos de façon anonyme, installez l'application NordVPN

Pour investir dans le minage ou les masternodes :

Pour accumuler des cryptos en jouant :

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

Si vous voulez en apprendre plus sur le Bitcoin et l’investissement dans les cryptomonnaies, voici deux livres parfaits: Comprendre Bitcoin en 2h et Investir dans Bitcoin.

________________

Voici les sources d’informations qu’on vous propose:

Notre newsletter hebdomadaire gratuite: https://www.getrevue.co/profile/CryptonewsFR

Notre podcast audio: https://www.buzzsprout.com/1111262

Notre chaîne YouTube: https://www.youtube.com/channel/UCEu7E2wqP3t3QzAWTWF9weg

Twitter: https://twitter.com/cryptonews_FR

Instagram: https://www.instagram.com/fr_cryptonews

Facebook:  https://www.facebook.com/cryptonewsFR

Telegram: https://t.me/cryptonews_FR