Accueil ExclusifArticles

Bitcoin et RH, l’étonnant mariage

Bitcoin et RH, l’étonnant mariage 0001

Crédit Photo: Cryptonews/David Nathan

Jeudi dernier à Montréal se déroulait un évènement reliant deux milieux à priori très différents; celui des cryptomonnaies et celui des ressources humaines. Le sujet a piqué la curiosité de l’équipe de Cryptonews qui s’est rendue sur place pour en savoir un peu plus!

C’est au sein d’une vaste salle de conférence du Hyatt Regency au centre-ville de Montréal que nous avons rejoint le groupe de conseillers en ressources humaines au cours de leur réunion annuelle « Rendez-Vous Rémunération »; une occasion d’en apprendre plus sur les nouvelles tendances en matière de rémunération globale, de bénéficier d’un tour d’horizon sur les prévisions économiques et salariales, et de découvrir des solutions innovantes et concrètes. Une conférence présentée par Élisabeth Préfontaine constituait l’activité finale de la journée avant la période de réseautage.

Intitulée « Bitcoin j’accepte! », la conférence de 45 minutes aura fait le tour des principaux concepts de la cryptomonnaie; la définition de la blockchain, les mythes reliés au bitcoin, et même les possibilités de micro paiements grâce au développement du Lightning Network. Grâce à sa maitrise du sujet et aux brèches humoristiques utilisées par la conférencière, la présentation fut très intéressante et intelligible pour tous, même pour les novices en la matière. Lorsque la conférencière a défini le protocole Bitcoin comme étant un système financier externe aux banques existant et accessible, le silence fut tel que nous aurions pu entendre une mouche voler. La conférence a suscité beaucoup d’intérêt, comme l’ont prouvé le grand nombre de mains levées lors de la session des questions-réponses, qui a dû être coupée afin de respecter les délais des activités prévues.

Bitcoin et RH, l’étonnant mariage 101
Élisabeth Préfontaine, Crédit Photo: Cryptonews/David Nathan

Ce genre d’évènement contribue définitivement à une adoption plus massive des cryptomonnaies, et les liens entre celles-ci et le domaine des ressources humaines sont apparus comme évidents. « En termes de recrutement, on voit par exemple aujourd’hui des institutions comme le MIT qui utilisent la blockchain pour certifier les diplômes obtenus par ses étudiants. Ceci contribue à sauver du temps de vérification et à démasquer les tricheurs. Par ailleurs, il existe de nouveaux types d’environnements de travail numériques, avec de nouvelles valeurs et de nouvelles habitudes, comme celle d’évoluer en open source, et il y a de plus en plus de télétravail; il est donc intéressant d’avoir accès à un pool international de talents de manière simple et efficace », selon la conférencière. « En termes de rémunération, cela devient entre autres possible grâce à un système de paiement rapide et peu couteux tel que le bitcoin, qui représente beaucoup d’économies pour l’employeur. De plus, selon un sondage récent effectué auprès de crypto-enthousiastes, 70% des répondants choisiraient un employeur qui paierait en cryptos, et 50% des répondants ont déclaré que cela les aiderait dans leurs habitudes d’épargne. C’est ce que les financiers traditionnels essaient d’inculquer depuis toujours alors que dans le cas des cryptos, qui sont une denrée rare et précieuse, cela semble venir plus naturellement ».

Pour Chantal Lamoureux, CRHA et porte-parole de l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés, « Le bitcoin un devenu un phénomène économique très important. Il nous a donc semblé très légitime de tenir une conférence sur ce sujet dans le cadre de notre journée-rendez-vous dédiée à la rémunération. Il nous semblait important de faire en sorte que les spécialistes de la rémunération comprennent le phénomène et comment il pourrait impacter leur métier dans l’avenir ». L’Ordre se veut novateur en anticipant les questions que les cryptomonnaies susciteront, « Le bitcoin est un sujet qui peut sembler audacieux, mais d’un autre côté, il y a déjà des pays comme le Japon où les employés demandent à être payés en bitcoins. Je ne pense pas que ça va arriver demain chez nous, mais il est en tout cas important de se préparer à cette éventualité; quelles normes va-t-on être obligés de mettre en place? Quels protocoles devra-t-on utiliser? ».

Bitcoin et RH, l’étonnant mariage 102
Chantal Lamoureux, Crédit Photo: Cryptonews/David Nathan

Les participants qui ont assisté à la conférence avaient chacun leurs backgrounds et leurs degrés de connaissances concernant les cryptos. Parmi l'auditoire, certains participants comme Xavier Grellier, connaissaient déjà le sujet. « Je m’attendais à quelque chose de plus technique, car cela fait cinq ans que j’utilise la cryptomonnaie et le bitcoin à titre personnel, dit-il. Je travaille en ressources humaines, mais j’ai un background en gestion financière et en économie, et je me suis toujours intéressé aux nouvelles technologies, donc la combinaison des deux fait que je me suis intéressé assez rapidement à la cryptomonnaie ».

Bitcoin et RH, l’étonnant mariage 103
Crédit Photo: Cryptonews/David Nathan

Pour Emmanuelle Sansfaçon, le sujet des cryptos est devenu incontournable dans son métier. « J’ai trouvé la conférence très intéressante car je travaille pour le cabinet d’assurances de la Banque Nationale. On est encore en mode observation du bitcoin au niveau de la banque, mais on investit déjà dans un projet pilote qui concerne la blockchain. J’aurais aimé en savoir plus sur les incontournables, les erreurs à éviter ou encore les sources concernant la rémunération en cryptomonnaies. C’est définitivement un buzz word et il faut aider les clients à se poser les bonnes questions ».

« L’un des enjeux les plus importants en ce moment dans le domaine des RH est la rétention de personnel, car on a une rareté d’expertise dans le recrutement, et ce point a été traité précisément dans la conférence. Les salaires sont très importants dans la rétention, et on est dans la variété et dans un choc de générations qui ont toutes des besoins différents; les milléniaux par exemple, vont vouloir un mode de rémunération adapté et de la flexibilité. C’est une ouverture que les RH doivent avoir. En termes d’employeurs, c’était la première fois qu’on parlait du bitcoin pour répondre à cet enjeu, et la première fois qu’on traitait le sujet sur cette thématique. Je n’y avais jamais pensé et c’est pour ça que je suis venue aujourd’hui », explique la participante.

Somme toute, il semble donc que le nouveau modèle économique offert par le bitcoin et les possibilités de la technologie blockchain représentent un monde extrêmement inspirant pour le milieu des ressources humaines.

________________

Il sera possible de voir Élisabeth Préfontaine en conference le 11 novembre prochain dans le cadre du Salon de la crypto à Québec.

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles