Accueil ExclusifArticles

Bitcoin doit faire un effort pour ne pas “gâcher” cette crise

Par Sead Fadilpašić
Bitcoin doit faire un effort pour ne pas “gâcher” cette crise 101
Source: Adobe/Angelov

Alors que de nombreux hodlers de Bitcoin (BTC) espèrent que malgré la pandémie de COVID-19 et les troubles sur les marchés financiers traditionnels, ou plus exactement grâce à eux, le BTC va monter en flèche, cela pourrait ne pas se produire sans la participation active de la cryptosphère elle-même.

"Même si les propriétés du BTC sont uniques, l'industrie a besoin de travailler la façon dont elle en parle, elle doit améliorer son marketing et l’expérience utilisateur pour que les gens puissent comprendre les raisons pour lesquelles il s'agit d'une opportunité d'investissement évidente et qu’ils en achètent”, a dit Zac Prince, co-fondateur de BlockFi, une importante start-up américaine spécialisée dans le prêt de crypto à Cryptonews.com.

Lire aussi: Bitcoin va atteindre des millions ou ne plus rien valoir déclare le président de Virgin Galactic.

Selon lui, tant qu'il n'y aura pas de meilleure option contre le dollar américain, il continuera à bénéficier de son statut de réserve mondiale.

Cependant, "pour les actifs fixes comme le Bitcoin, les efforts d'impression de monnaie à partir de monnaies fiduciaires devraient entraîner des mouvements de prix à la hausse", a déclaré M. Prince. "Pour la crypto, nous continuerons à voir des flux d'entrée provenant d'investisseurs particuliers et institutionnels, ce qui est dû à l'acquisition de nouveaux clients par les principales plateformes".

Une récente enquête a montré que les cadres supérieurs du secteur du trading pensent que les grandes sociétés de négoce sont sur le point de faire le saut vers la crypto et que leur paire de négociation préférée est la la paire BTC/USD. Par ailleurs, le grand opérateur d'applications de chat Line vient d'envoyer un autre signe majeur envers l’adoption croissante, affirmant que 62% des utilisateurs de sa plateforme de trading Bitmax au Japon sont nouveaux dans le domaine de la crypto.

L'"or" portable et l'inflation

Il y a potentiellement d'autres bonnes nouvelles pour Bitcoin et les systèmes financiers en général, car cette crise mondiale pourrait entraîner un changement fondamental.

"Alors que la crise financière de 2008 a conduit à la naissance du Bitcoin, cette nouvelle crise pourrait vraiment être celle qui définit Bitcoin en tant qu’actif numérique, mais aussi un moyen d'apporter un réel changement au système financier et de démocratiser les économies et les marchés. Il pourrait en résulter un système financier plus optimisé, qui serait hybride (à la fois centralisé et décentralisé) avec le meilleur des deux mondes", a déclaré Hirander Misra, président et directeur général du fournisseur de solutions financières et technologiques GMEX Group, à Cryptonews.com.

Selon lui, tant les investisseurs en or qu’en BTC se retirent maintenant partiellement du système financier actuel et de cette façon "ils peuvent surmonter la contraction économique jusqu'à ce que les choses se calment".

"Le fait de se tourner vers l'or et le BTC et de réduire l'exposition à court terme des actifs financiers protégera également les investisseurs d'un système qui comporte un risque de contrepartie étant donné que les gouvernements et les institutions vont être de plus en plus endettés", a-t-il ajouté, rappelant que le BTC est un actif numérique et qu'il est plus portable que l'or. Même s'il s'agit d'un or tokénisé entièrement garanti par des actifs, l'actif sous-jacent doit toujours être stocké quelque part, a ajouté M. Misra.

Pendant ce temps, les Bitcoiners parlent d'hyperinflation qui devrait aider à l'adoption du BTC. La semaine dernière, un rapport de l'Open Money Initiative a nié que les Vénézuéliens utilisent le BTC comme réserve de valeur contre le bolivar dévalorisant. Elle est plutôt utilisée "comme un intermédiaire pour obtenir des devises plus stables telles que le dollar américain, le peso colombien, le yuan chinois et diverses stablecoins".

Toutefois, si le dollar américain devait également se dévaluer, le Bitcoin a plus de chances de devenir une réserve de valeur.

Si l'expert mondial en matière d'hyperinflation, Steve H. Hanke, professeur d'économie appliquée à l'université Johns Hopkins, a déclaré à Cryptonews.com que l'assouplissement quantitatif ne déclenchera pas d'hyperinflation, cela ne signifie pas pour autant qu'il n'y aura pas d'inflation du tout. (Toutefois, Hanke estime que "l'inflation ne sera probablement pas une menace importante").

Le dollar pourrait se dévaluer dans les 12 prochains mois

L'ampleur des pressions inflationnistes dépendra de l'augmentation de la masse monétaire nécessaire pour faciliter ces programmes d'assouplissement quantitatif. Dans le cas des États-Unis, le pays a un déficit budgétaire important, et il augmentera en raison : a) de la contraction économique résultant de la crise, et b) du programme d'aide.

"Une augmentation du déficit budgétaire a une corrélation directe avec l'augmentation de l'inflation, qui, associée à l'augmentation de la masse monétaire, entraîne une pression inflationniste sur deux fronts", a déclaré M. Misra. "Cela provoquera certainement une augmentation de l'inflation, cependant, les fondamentaux de l'économie américaine sont suffisamment solides pour que cela n'entraîne pas une hyperinflation".

Cependant, il a estimé que le dollar pourrait se dévaluer dans les 12 prochains mois car sa valeur "a été en grande partie basée sur le sentiment, qui à son tour a une corrélation avec la balance des paiements américaine". Par ailleurs, les exportations américaines sont devenues plus chères pour les acheteurs qui utilisent d'autres devises, tandis que le renforcement du dollar a entraîné des importations moins coûteuses aux États-Unis.

"Cela exercera une pression négative supplémentaire sur la balance des paiements et entravera l'expansion économique à court terme, car la demande de produits américains sur le marché international est réduite". Cela dit, la situation commencera à s'inverser si le dollar s'affaiblit, alors que malgré les pertes d'emplois et la contraction économique, "l'économie américaine recommencera à se développer une fois que l'épidémie sera contrôlée comme elle l'a été en Chine", a déclaré M. Misra.

Lire aussi: Le nombre d'adresses avec un bitcoin entier continue d’augmenter.

En ce qui concerne l'Europe, M. Misra a également fait valoir que les pressions inflationnistes se feront sentir là-bas aussi, les problèmes causés par la pandémie dans la zone euro ayant rendu "inévitable" l'assouplissement quantitatif. L'Espagne connaît actuellement des tensions importantes, tandis que les économies de l'Italie et de la France ne sont pas aussi fortes que celle de l'Allemagne, "et se dirigent vers une récession inévitable d'une plus grande ampleur".

"Le fait d'ouvrir les robinets des dépenses conduira à l'inflation dans le monde entier et la question demeure de savoir où elle sera la plus sévère", a conclu M. Misra.

En attendant, l'inflation du BTC devrait diminuer.

Andrei Edell, fondateur d'un jeu de cartes à collectionner sur Ethereum (ETH), Flowerpatch, dit qu'il faut se rappeler que la plupart des cryptos, y compris le BTC, ont historiquement eu une inflation élevée: de l'ordre de 5 à 10%. "C'est en fait une sorte de miracle que les prix n'aient cessé de grimper alors que tant de nouvelles cryptos étaient créées en permanence". L'ETH a toujours un taux d'inflation d'environ 4,4 % par an, mais la mise à niveau tant attendue d'Ethereum 2.0, alias Serenity, devrait le faire passer dans la fourchette de 1%. Mais comme l'Ethereum peut être brûlé lors de transactions dans l'ETH 2.0, le taux d'inflation net pourrait en fait devenir négatif, selon le spécialiste.

Dans le cas du BTC, il a rappelé que le halving, attendu en mai, ramènera son taux d'inflation en dessous de 2% pour les quatre prochaines années.

C'est une des raisons pour lesquelles une bulle spéculative est probable dans les 12 prochains mois, estime Edell. Cependant, cela pourrait ne pas être aussi simple.

Marcus Swanepoel, co-fondateur et PDG de l’échange crypto Luno, a récemment averti que les tendances positives de la crypto pourraient être stoppées par un problème majeur: une récession mondiale massive. Malgré la croyance des gens dans la crypto, même les hodleurs à long terme pourraient être obligés de vendre leur BTC pour survivre. Si la crypto ne commence pas à se découpler avant cela, la récession exercera une pression majeure sur elle.

_________________________________

Suivez nos liens d'affiliés:

Pour acheter des cryptomonnaies; Zone SEPA Europe et citoyens français:

Pour acheter des cryptomonnaies au Canada:

Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins:

Pour sécuriser vos cryptomonnaies:

Pour accumuler des cryptos en jouant au poker:

________________

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles