La Blockchain Association réclame une enquête sur l’approbation de la société Prometheum par la SEC

Ce mercredi 12 juillet, Blockchain Association, une organisation à but non lucratif basée aux États-Unis qui se consacre à la promotion et à la défense de la technologie blockchain et des crypto-monnaies, a adressé une lettre à l’inspection générale de la Security and Exchanges Comission (SEC – gendarme financier américain) réclamant une enquête sur la jeune plateforme d’échange de crypto-monnaies Prometheum. 

Face au silence du régulateur américain, la Blockchain Association insiste

L’appel à une enquête sur Prometheum fait suite à une demande d’accès à l’information (Freedom of Information Act) déposée par la Blockchain association début juin pour obtenir des détails sur l’approbation de Prometheum par la SEC.  Il y a un mois déjà, Blockchain Association suspectait Prometheum d’avoir des liens étranges avec le régulateur américain. 

Tandis que que la SEC mettait des bâtons dans les roues de plusieurs géants de l’industrie comme Coinbase ou Binance, la toute jeune Prometheum obtenait, sans trop de problèmes, sa licence de courtier-négociant spécialisé (Special Purpose Broker-Dealer – SPBD), pour les titres d’actifs numériques

On notera qu’à ce jour, la SEC n’a toujours pas donné réponse quant à la “requête d’accès à l’information” déposée par la Blockchain Association. Celle-ci “attend encore” mais ne se décourage pas. Avec cette nouvelle lettre, l’association compte bien obtenir des réponses

Une lettre qui pourrait faire réagir la  Security and Exchanges Comission

Dans sa lettre, Blockchain Association insiste sur le manque de transparence du régulateur américain quant aux conditions d’octroi de la licence de courtier-négociant spécialisé. Cette approbation, la première du genre aux US, est d’autant plus problématique que Prometheum est un plateforme extrêmement récente. 

Blockchain Association appelle à l’équité dans l’écosystème, demandant à la SEC de clarifier les raisons pour lesquelles Prometheum a pu obtenir cette licence alors que les géants de l’industrie – comme Binance ou Coinbase – sont actuellement poursuivis par la même agence. On peut lire dans la lettre : 

“La licence de Prometheum intervient à un moment où d’autres entreprises du secteur des actifs numériques ont demandé des licences SPBD (courtier-négociant spécialisé) sur la base de modèles commerciaux légitimes, mais ces demandes de licence ont été soit refusées, soit rejetées ou perpétuellement retardées

D’autres points importants sont évoqués dans cette lettre. La Blockchain Association accuse la SEC d’avoir fait une faveur à Prometheum en raison de liens entre les membres du board de l’entreprise et certains membres de l’agence financière

 “Nous craignons que la Commission ait accordé à Prometheum un accord “de faveur” en échange de son soutien aux objectifs politiques de la Commission ou que Prometheum tire parti de ses relations personnelles avec la Commission pour obtenir un avantage déloyal sur le marché.

La Blockchain Association craint en réalité une magouille de la part des deux partis. En supposant que des liens existent entre les membres haut placés de Prometheum et certains représentants de la SEC, une approbation de licence pourrait permettre au régulateur américain de faire croire que la législation américaine sur les actifs numériques est claire et précise. Mais selon la Blockchain Association et un grand nombre d’observateurs de l’industrie, cela n’est absolument pas le cas. 

La Blockchain Association a été plutôt incisive dans sa demande, “pressant” la SEC de donner des réponses dans des délais raisonnables. Selon les dires de l’association, c’est tout l’écosystème crypto qui a besoin d’explications. Les acteurs de l’industrie réclament des réponses, reste à savoir si la SEC saura les satisfaire. 

Sources : Cointelegraph , The Blockchain Association