Brave intègre Solana !

Paul Guillot
| 4 min de lecture

Alors que le cours du SOL reprend des couleurs et semble amorcer une tendance à la hausse, la blockchain Solana étend son terrain en s’associant avec le Google du Web3, le moteur de recherche Brave. Une bonne nouvelle pour les jetons SOL et BAT (Basic Attention Token), le token natif de Brave. 

Image by pch.vector on Freepik

Donnant-donnant, Gagnant-gagnant

C’est par le biais de son compte officiel Twitter que Brave, le moteur de recherche le plus célèbre du Web3, a annoncé l’intégration des DApps (applications décentralisées) développées sur l’écosystème fleurissant sur le fertile terreau de la blockchain publique Solana

Ce que cela veut dire, c’est que les internautes naviguant sous le pavillon de Brave pourront se connecter directement aux applications décentralisées construites sur Solana. Et cela depuis leur smartphone ou bien leur ordinateur, l’intégration ayant été faite conjointement sur les versions mobiles et web du moteur de recherche. 

Ainsi, vous qui utilisez Brave, vous pouvez désormais vous connecter immédiatement via votre moteur de recherche à Magic Eden, Orca, Jupiter Exchanges et bien d’autres, ceci vous permettant de poursuivre en toute sérénité vos activités liées aux NFTs ou bien à la DeFi (finance décentralisée). 

La fluctuation haussière du cours des jetons natifs respectifs de Solana, le SOL, et de Brave, le BAT, prouvent une réaction positive de la communauté à l’annonce de cette intégration. Entre hier et à l’heure du pic haussier atteint aujourd’hui à 3h45 du matin, une unité de BAT est passée d’une valeur de 0,276 à 0,318. Le cours du SOL, quant à lui, poursuit sa remontée amorcée aux premiers jours de cette nouvelle année ; avec une valeur unitaire d’environ 16$ au 9 janvier, le SOL gravite à présent autour des 25$, et ne compte pas s’arrêter là. 

Un partenariat gagnant-gagnant jusqu’à preuve du contraire qui, basé sur le principe donnant-donnant – un mécanisme de base de coopération qui permet d’éviter les situations de jeux à somme nulle – principe créateur de confiance et se renforçant de lui-même avec le temps, dont il serait bon que les autres acteurs de l’écosystème mondial du Web3 en tirent des leçons (Ici je vise l’attitude carnassière de Binance à l’égard de Coinbase ou autres plateformes d’échanges de crypto concurrentes). 

Forcément bénéfique pour l’ensemble de l’écosystème Solana qui réussit à atteindre virtuellement les 62 millions d’utilisateurs actifs de Brave dans le monde, la blockchain confirme sa réputation de “Ethereum Killer”.  

Des fondamentaux en béton armé

Voilà de quoi à besoin l’écosystème Solana pour continuer sa croissance si bien engagée depuis la validation de son premier bloc, le 16 mars 2020. 

Car Solana demeure, malgré deux pannes historiques, l’une des monnaies numériques les plus performantes en ce début  d’année ; cependant, au cours de la semaine dernière, la croissance de son cours a ralenti. 

Alors que ses performances au cours de la période de l’année (comptée selon la méthode Year To Date) ont été alimentées par l’adoption massive du jeton Bonk (BONK) – un “memecoin” dont la fulgurance de son prix à la hausse rappelle les semaines bénies du Shiba (SHIB) – il semble que comme toute marée, elle ait une phase ascendante et son pendant, bien moins apprécié, une phase descendante. 

En conséquence, Solana a besoin de bases fondamentales uniques et avantageuses, à même de redynamiser son écosystème et susciter des achats massifs de SOL. 

Rappelons enfin que ses écosystèmes DeFi et NFT sont assez robustes, mais que, contrairement à ses rivaux principaux – notamment Cardano (ADA) et Ripple (XRP) – Solana n’a toujours pas prévu, à ce que l’on sait aujourd’hui, une mise à niveau de son protocole. Comme si le papier manquait pour continuer le tracé de la feuille de route de la blockchain.

 

Cet article est une traduction libre et originale d’un article de u.today, que vous pouvez consulter via l’url ci-intégrée