Accueil ExclusifArticles

C'est quoi un fork?

Par Boris Nedeltchev
iStock:AntonioGuillem
AntonioGuillem

Dans le domaine de l’ingénierie, un fork (ou « fourche » en français) se produit lorsque les développeurs d’un logiciel, à partir d’une copie du code source, commencent un développement indépendant sur celui-ci. Ainsi, une version distincte du logiciel est séparée et créée.

Le projet Linux définit le code source d’un logiciel comme étant : « la version d’un logiciel telle qu’elle est écrite à l’origine (c’est-à-dire tapée via un ordinateur) par un humain en caractères alphanumériques lisibles ».

Dans le cas de Bitcoin, le code source est ouvert, vous avez sûrement déjà entendu le terme « open-source ». Cela signifie que tout le monde peut accéder au code source, le modifier, le partager.

Je vous vois venir et non, vous ne pouvez pas modifier le code source de Bitcoin comme bon vous semble. Par contre, il est possible pour vous de copier le code source de Bitcoin et de le modifier pour créer votre propre version de Bitcoin, une copie de Bitcoin en somme. Il vous faudra donc convaincre la communauté que votre version est meilleure que celle existante et dans ce cas, il est possible qu’un fork soit adopté. Personne ne possède le réseau Bitcoin, de la même manière que personne ne possède la technologie qui se cache derrière le courrier électronique.

Bitcoin est contrôlé par tous les utilisateurs de Bitcoin dans le monde entier. Alors que les développeurs améliorent le logiciel, ils ne peuvent pas forcer un changement dans le protocole Bitcoin car tous les utilisateurs sont libres de choisir le logiciel et la version qu'ils utilisent. Afin de rester compatibles entre eux, tous les utilisateurs doivent utiliser des logiciels respectant les mêmes règles. Bitcoin ne peut fonctionner correctement qu'avec un consensus complet entre la majorité des utilisateurs.

Lire aussi : Attaque des 51%

Il existe deux classifications de forks : les forks accidentels et les forks intentionnels.
En effet, si deux mineurs produisent un bloc valide quasi-simultanément, alors un fork accidentel se produira. Ce fork s’arrêtera lorsque les blocs suivants seront validés et que l’une des deux chaînes deviendra plus grande que l’autre. Le réseau abandonnera donc les blocs qui ne composent pas la chaîne la plus longue et ces blocs seront dits « orphelins ».

Par ailleurs, les forks peuvent être intentionnels et vouloir faire évoluer les règles de gouvernance d’une chaîne de blocs. Nous connaissons deux types de forks intentionnels :

  • Les hard forks : une modification radicale du protocole qui requiert que l’ensemble des nœuds et utilisateurs adoptent la dernière version. Un hard fork émerge lorsque la majorité des nœuds de la dernière version d’une chaîne de blocs refuse la version actuelle, ce qui provoque une divergence permanente.
  • Les soft forks : une non-application d’une ou plusieurs règles suivies par les utilisateurs récemment mis-à-jour.

Les soft forks et les hard forks sont fondamentalement similaires car lorsque le code existant d’une chaîne de blocs est modifié, une ex-version est maintenue sur le réseau tandis qu’une nouvelle a été créée. Lors d’un soft fork, uniquement une chaîne de blocs sera valide tandis que dans le cas d’un hard fork, l’ancienne et la nouvelle version de la chaîne de blocs cohabitent côte à côte, ce qui implique que le code source doit être mis-à-jour pour être exécuter via les règles nouvellement établies.

Les deux types de forks fondent une rupture, mais seul le hard fork produit deux chaînes de blocs quand un soft fork n’est censé n’en produire qu’une.

Étant donné les différences de sécurité entre les hard forks et les soft forks, la quasi-majorité des utilisateurs et des développeurs revendiquent des hard forks, même lorsqu’un soft fork semble suffisant.

_________________________________

Suivez nos liens d'affiliés:

Pour acheter des cryptomonnaies; Zone SEPA Europe et citoyens français:

Pour acheter des cryptomonnaies au Canada:

Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins:

Pour sécuriser vos cryptomonnaies

Pour accumuler des cryptos en jouant au poker

________________

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles