Coin Cafe : la plateforme condamnée à rembourser 4,3 millions de dollars à ses utilisateurs

Siméon Allegaert
| 3 min de lecture
Source : Ekaterina Bolovtsova / Pexels

La plateforme de trading Coin Cafe a été condamnée par le procureur général de New York à rembourser ses utilisateurs à hauteur de 4,3 millions de dollars en raison de ses pratiques douteuses.

Ces derniers ont été facturé avec des frais considérés comme extrêmement élevés pour le stockage de leurs crypto-actifs sur la plateforme. Cela alors que Coin Cafe prétendait que son service de portefeuille numérique était complètement gratuit et n’a donc pas informé ses utilisateurs de sa véritable structure de tarification.

D’après les dernières informations disponibles, certains comptes ont même été totalement dépouillés de leurs fonds en raison des montants exorbitants liés aux frais de stockage pratiqués par la plateforme.

Des utilisateurs bernés par un modèle de tarification trompeur et des pratiques abusives

Implantée à Brooklyn depuis plusieurs années, la plateforme Coin Cafe a dans un premier temps déposé une demande de licence de monnaie virtuelle auprès du Département des services financiers de l’État de New York en juillet 2015.

À noter que cette demande de licence émise par le Département des Services Financiers l’État de New York (NYDFS) et désignée sour le nom de BitLicense, constitue un passage obligatoire pour l’ensemble des entreprises crypto qui souhaitent opérer dans cet état américain.

Le processus a été mis en place au cours de l’année 2013 suite à l’effondrement de la plateforme Mt.Gox, considérée à l’époque comme un mastodonte de l’écosystème crypto. Il a pour objectif principal de protéger les résidents de l’État de New York face aux tentatives de fraudes.

Comme indiqué précédemment, Coin Café a procédé à une demande de licence dans le courant de l’année 2015. Cependant, cette requête n’a été acceptée qu’en janvier 2023, soit 7 ans et demi plus tard.

Malgré cela, Coin Cafe a été autorisé à fonctionner tout au long de ce délai, avec toutefois un signalement qui désignait l’entreprise comme “potentiellement dangereuse pour les investisseurs.

Ce dernier point constitue un euphémisme, puisque Coin Café a astucieusement modifié sa structure tarifaire quatre fois de suite, avec une augmentation notable au mois d’octobre 2022.

À cette période, l’entreprise a commencé à facturer ses utilisateurs (en fonction du montant le plus élevé) 99 dollars par mois ou 7,99 % du total de leurs avoirs si ces derniers n’avaient pas effectué de transaction crypto dans la période des 30 derniers jours.

Selon Letitia James, la procureure générale de l’État de New York, il s’agit d’une pratique marketing mensongère qui souligne un manque de réglementation efficace. À ce propos, la procureure générale déclare :

« Voilà encore un autre exemple qui montre que l’industrie crypto doit être mieux réglementée. »

Coin Cafe va maintenant payer des dédommagements aux investisseurs, dont 508 000 dollars à 340 personnes dans l’État de New York. 

L’entreprise sera autorisée à poursuivre ses activités, mais devra limiter les frais mensuels à 0,002 % et informer correctement les utilisateurs de tous les frais. Pour le moment, Coin Cafe n’a pas fait de commentaire à propos de cette décision de justice.