Accueil ExclusifPersonnalités Crypto

Comment avoir le Bitcoin dans la peau, littéralement

Par Sead Fadilpašić
Comment avoir le Bitcoin dans la peau, littéralement 0001

Martijn Wismeijer on a stage of TEDxSittardGeleen. Source: Youtube

Protéger son lot de Bitcoin est essentiel, particulièrement avec l’espoir que son prix remontera à la barre où il était en décembre 2017. Mais jusqu’où iriez-vous ? Un enthousiaste hollandais a placé la barre très haut, en sécurisant sa réserve de Bitcoin sous sa peau.

Martijn Wismeijer, directeur du marketing chez le fabricant de distributeurs de Bitcoin General Bytes, a entreposé ses Bitcoins dans des puces électroniques qu’il s’est fait implanter sous la peau en 2014, à la base par curiosité. Wismeijer peut faire des achats en levant la main, il peut conserver sa phrase de récupération secrète directement sur la puce au lieu de sur une feuille de papier que l’on peut facilement égarer, et les puces sont difficile à pirater, explique-t-il.

Il a même affirmé à CNBC qu’il aurait souhaité avoir une puce implantée sous la peau dès 2010, lorsqu’il a commencé à acheter des Bitcoins pour la première fois ; « Je peux y entreposer la plupart de mes Bitcoins en toute sécurité, plus de 80% de ce que je possède, j’en ai perdu à cause de piratages, de voleurs, de problèmes sur les places de marché, et d’autres complications… Si j’avais eu ma puce en 2010, je serais probablement un homme riche maintenant ».

Il n’est pas le seul dans son cas ; certains de ses employés ont aussi reçu leur puce, et il prétend connaître au moins une cinquantaine de personnes dans la région de Prague qui en ont également. L’opération ne lui aura coûté que 75$US, car il a reçu la puce en cadeau d’un ami travaillant à la compagnie de biohacking Dangerous Things, et il n’aura eu qu’à payer l’artiste lui ayant fait le body piercing pour injecter la puce sous sa peau.

La petite taille des puces les rend difficiles à voir, même au travers un scanner corporel, ajoute-t-il ; « donc les gens n’auront pas à s’expliquer en passant sous les détecteurs de douanes ». Bien que la puce soit très pratique, sa programmation n’est pas si simple. Wismeijer n’a pas eu d’effets secondaires sur sa santé jusqu’à présent, mais selon lui, ce procédé n’est pas pour tout le monde.

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles