15 nov. 2021 · 9 min read

L'adoption des cryptomonnaies en 2022

Le marché crypto connaît une excellente fin d'année 2021, avec de nouveaux sommets historiques pour de nombreuses cryptomonnaies, dont le Bitcoin (BTC). Pour 2022, l’adoption croissante des cryptomonnaies va-t-elle se poursuivre au niveau des investisseurs, des institutions, et des gouvernements ?

Source: Adobe/peterschreiber.media

La plupart des analystes et des observateurs s'accordent à dire que 2022 sera en effet une nouvelle année d'adoption croissante des cryptomonnaies, à la fois en tant que véhicule d'investissement et de couverture contre l'inflation, mais aussi en termes d'utilité pour les paiements. 

Cependant, le rejet des cryptomonnaies par certains gouvernements est tout aussi possible dans certains pays que leur adoption. Cela dit, au vu des signes optimistes au moment où nous écrivons ces lignes, il est probable que la tendance générale sera à l'augmentation de l'adoption plutôt qu'à son ralentissement.

Bref retour sur 2021

En 2020, les acteurs du secteur avaient prédit que le Bitcoin susciterait l'intérêt croissant de la part des institutions. C'est en effet ce qui s'est passé, le marché haussier actuel étant largement porté par les investisseurs institutionnels.

Ils avaient également prédit la croissance d'Ethereum (ETH) et de la finance décentralisée (DeFi), cette dernière (en termes de valeur totale bloquée) passant, selon les données de DefiLlama, d'environ 21 milliards d'USD au début de l'année à 241 milliards d'USD, actuellement. De même, Ethereum représente 67 % de cette valeur, ce qui indique à quel point il est devenu essentiel.

D'autres commentateurs ont également prévu la croissance des plateformes et des protocoles d'interopérabilité, ce qui permettrait aux blockchains de mettre en commun leurs ressources et leur valeur : c’est particulièrement vrai avec le lancement des différents ponts inter-chaînes que nous avons vus cette année, comme Wormhole, Avalanche Bridge et Harmony.

L’arrivée prochaine d’autres institutions

Étant donné qu'un nouveau marché haussier mené par les institutions semble émerger, il n'est pas surprenant que les analystes prévoient un degré d’adoption encore plus élevé au niveau institutionnel en 2022. Cette tendance serait motivée par les craintes inflationnistes croissantes, ainsi que par la normalisation croissante de la crypto, grâce aux nouveaux fonds négociés en bourse (ETF).

"Après le lancement réussi de l'ETF [ProShares] BITO, les régulateurs américains et ailleurs seront moins réticents à l'égard des ETF cryptos. Par conséquent, je m'attends à ce que nous assistions à une augmentation de l'adoption institutionnelle du Bitcoin et de la crypto comme véhicule d'investissement à l'avenir", a déclaré Fawad Razaqzada, analyste auprès de ThinkMarkets.

Le directeur d'OKEx, Lennix Lai, partage la même opinion : 

"Nous sommes convaincus qu'avec le lancement de l'ETF Bitcoin, l'adoption des cryptomonnaies va augmenter dans tous les secteurs. Etant donné que les plans de retraite, les fonds de pension et les comptes de courtage plus traditionnels n'acceptent pas les investissements en cryptomonnaies, c'est là que l'ETF Bitcoin peut alors entrer en jeu", a-t-il déclaré à Cryptonews.com.

Simon Peters, analyste auprès de eToro, note que les investisseurs institutionnels sont à l'origine de l'augmentation des flux entrants dans le Bitcoin depuis plusieurs semaines maintenant. 

Bitcoin a enregistré des entrées totalisant 95 millions de dollars la semaine dernière, ce qui représente les entrées les plus importantes de tous les actifs numériques, selon les données de CoinShares. Bien qu’un ralentissement ait été observé, les entrées depuis le début de l'année atteignent le chiffre record de 6,4 milliards de dollars.

Peters ajoute que la probabilité d'un engagement institutionnel accru augmentera si la US Securities and Exchange Commission (SEC) approuve un ETF au comptant (c'est-à-dire un ETF dans lequel le fonds détient effectivement des BTC).

Pour Ben Caselin, responsable de la recherche et de la stratégie chez AAX, l'approbation d'un ETF Bitcoin au comptant sera essentielle pour que l'adoption institutionnelle des cryptomonnaies décolle l'année prochaine.

"Avant que des acteurs plus importants entrent sur le marché, il faudrait que davantage d'ETF passent la barre, notamment des ETF adossés à des actifs physiques. Comme la pression continue de s'accroître sur la Federal Reserve et les banques centrales en général, nous pouvons nous attendre à ce que davantage de capitaux passent des couvertures traditionnelles de l'inflation au Bitcoin", a-t-il déclaré à Cryptonews.com.

D'autres suggèrent qu'indépendamment de l'approbation de la SEC, les institutions continueront à adopter le Bitcoin, en raison de la taille croissante de son marché.

"À mesure que l'écosystème prend de l'ampleur, leur implication est inévitable. D'une certaine manière, la dernière décision de la SEC rapproche un peu plus cette inévitabilité", a déclaré Lou Kerner, analyste chez Quantum Economics.

D’autres pays vont-ils adopter Bitcoin comme monnaie légale ?

Le Salvador ayant officiellement adopté le Bitcoin comme monnaie légale en septembre, il est fort possible que d'autres pays suivent son exemple en 2022. Toutefois, cela dépend du succès du Salvador, car de nombreux pays dans une situation similaire observent pour l'instant de loin. Le PDG de l’exchange BitMEX, Alexander Höptner, estime qu'"au moins cinq pays" accepteront Bitcoin comme monnaie légale avant la fin de l'année prochaine.

"Je pense que la plupart des pays potentiels attendent de voir comment l'économie du Salvador va évoluer avec l'adoption du BTC. En cas de succès, je suis sûr que d'autres suivront l'exemple, d'une manière ou d'une autre, en particulier ceux dont l'économie est faible et où les crises monétaires sont fréquentes", a déclaré Fawad Razaqzada.

Ben Caselin a ajouté que "dans des pays comme le Mexique, le Pérou et la Colombie, les communautés non bancarisées représentent plus de 50% de la population. En Asie du Sud-Est, dans des pays comme les Philippines et l'Indonésie, nous trouvons des chiffres similaires".

Lou Kerner est encore plus explicite quant aux chances du Bitcoin et de la crypto à cet égard, suggérant qu'il s'agit surtout d'une question de "quand, pas si".

"Tout comme l'adoption institutionnelle de la crypto est inévitable, l'adoption de la crypto par les gouvernements du monde entier l'est également. L'adoption du Bitcoin comme monnaie légale sera de plus en plus attrayante pour les petits gouvernements qui ne disposent pas de monnaies fortes", a-t-il déclaré.

Les banques centrales et les CBDC

Andy Lian, président de l'exchange crypto BigONE et conseiller numérique en chef de la Mongolian Productivity Organization, affirme que les nations développées seront plus intéressées par les monnaies numériques des banques centrales (CBDC) en 2022 que par le Bitcoin ou toute autre cryptomonnaie publique.

"La véritable poussée crypto des gouvernements prendra la forme de monnaies numériques de banque centrale, plus particulièrement en Chine. La banque centrale souhaite utiliser la blockchain au niveau de la couche d'émission pour son système de yuan numérique, qui est centralisé", a-t-il déclaré à Cryptonews.com.

Il ajoute qu'un élan vers les CBDC pourrait être catalysé par Facebook (maintenant - Meta), avec son application Novi lancée en tant que pilote limité aux États-Unis et au Guatemala en octobre.

"Si les initiatives de Facebook décollent, cela pourrait inciter les gouvernements à agir, soit en créant leur propre monnaie numérique, soit en appuyant les solutions du secteur privé. Un bon exemple de cette approche est celui de l'Ukraine, qui a voté à la quasi-unanimité la légalisation et la réglementation des cryptomonnaies, un jour seulement après l'adoption officielle du Bitcoin par le Salvador", a-t-il ajouté.

De son côté, Lou Kerner suggère que : "Les monnaies numériques des banques centrales seront attrayantes pour les gouvernements qui cherchent à tirer parti de la technologie afin de fournir une meilleure infrastructure financière à usage interne ou mondial. Certains gouvernements résisteront par peur de perdre le contrôle, comme les pays qui ont résisté à l'internet", a-t-il déclaré.

Qu'en est-il des paiements ?

Les CBDC nous amènent à la question des paiements, car même si les investisseurs adoptent de plus en plus le Bitcoin et d'autres cryptomonnaies pour se protéger de l'inflation, il n'est pas sûr que le grand public utilise ces monnaies pour les paiements.

Pour Fawad Razaqzada, l'augmentation de l'utilisation au niveau des paiements suivra celle des investissements.

"Cette tendance va probablement s'accélérer à mesure que davantage d'institutions s'impliqueront. Il ne fait donc guère de doute dans mon esprit que 2022 pourrait établir un nouveau record de transactions en cryptomonnaies pour le paiement de biens et de services réels", a-t-il déclaré.

L'utilisation des cryptomonnaies pour "effectuer des paiements" connaît déjà une croissance rapide. Plus de 125 milliards USD de stablecoins en circulation sont utilisés pour effectuer des paiements", a déclaré Lou Kerner.

Il ajoute que les cryptomonnaies sont déjà utilisées, par exemple, pour inciter les membres de la communauté à apporter de la valeur, qu'il s'agisse de jeux (par exemple Axie Infinity) ou de réseaux de talents (par exemple Braintrust).

"Nous nous attendons à ce que cette activité continue à se développer en 2022 et bien au-delà, de la même manière que le commerce électronique continue à se développer 27 ans après qu'Amazon ait commencé à vendre des livres", a-t-il déclaré.

Andy Lian soutient également que 2022 cimentera ce qui se passe déjà en 2021.

"Le mouvement pour l'utilisation des cryptomonnaies pour les paiements a déjà commencé, avec la nouvelle récente aux États-Unis que la chaîne de cinéma AMC acceptera bientôt les paiements en cryptomonnaies. Cette annonce intervient quelques mois seulement après la décision de PayPal d'autoriser les consommateurs américains à utiliser des cryptomonnaies pour effectuer des achats et après l'annonce de la prise en charge par Mastercard des paiements en cryptomonnaies sur l'ensemble de son réseau", a-t-il déclaré.

En dépit de ces avancées significatives, Ben Caselin appelle à une certaine prudence, signalant que la phase de croissance dans laquelle se trouve le marché entraîne une volatilité qui limite l'utilisation quotidienne de nombreuses cryptomonnaies.

Selon lui, "pour que le Bitcoin s'impose comme un système de paiement et une monnaie de tous les jours, l'adoption doit croître [...] Il faudra peut-être encore quelques années avant de voir le Bitcoin être davantage utilisé pour les paiements quotidiens dans le monde."

Suivez nos liens d'affiliés:

Pour acheter des cryptomonnaies en Zone SEPA, Europe et citoyens français, visitez Coinhouse 

Pour acheter des cryptomonnaies au Canada, visitez Bitbuy

Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins, allez sur le site de BlockFi

Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous les portefeuilles Ledger ou Trezor

Pour transiger vos cryptos de façon anonyme, installez l'application NordVPN

Pour investir dans le minage ou les masternodes :

Pour accumuler des cryptos en jouant :

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

    Regardez la dernière vidéo “Les 5 actus cryptos de la semaine:

________________

Voici les sources d’informations qu’on vous propose:

Notre newsletter hebdomadaire gratuite: https://www.getrevue.co/profile/CryptonewsFR

Notre podcast audio: https://www.buzzsprout.com/1111262

Notre chaîne YouTube: https://www.youtube.com/channel/UCEu7E2wqP3t3QzAWTWF9weg

Twitter: https://twitter.com/cryptonews_FR

Instagram: https://www.instagram.com/fr_cryptonews

Facebook:  https://www.facebook.com/cryptonewsFR

Telegram: https://t.me/cryptonews_FR