Accueil ExclusifPersonnalités Crypto

Entrevue : Les piratages sont bons pour l’industrie des Cryptos

Par Sead Fadilpašić
Entrevue : Les piratages sont bons pour l’industrie des Cryptos 0001

La situation actuelle dans le monde des cryptos, est, tout en restant poli, très inquiétante : il y a eu le piratage de Coincheck, les assignations à comparaître de Bitfinex et Tether, et de plus en plus d’escroqueries dévoilées (Prodeum, Benebit, Bitconnect) ; le résultat est un sentiment de FUD (Peur, Incertitude et Doute), qui s’est répandu comme un feu sauvage au milieu d’un marché en pleine pente descendante. Nous avons parlé avec Christoffer De Geer, vice-président de BTCX, la première compagnie de Bitcoin suédoise, et lui avons demandé les questions les plus pertinentes concernant l’industrie actuelle.

Quelle est votre vision sur l’évolution et la révolution des marchés suite à la popularisation des cryptomonnaies ?

Je pense que le boulot le plus lucratif du monde en ce moment est d’être un meneur de pump-and-dump (gonflage et largage) pour un shitcoin (un altcoin qui perd toute sa valeur au fil du temps), ce qui je pense en dit beaucoup sur la situation dans laquelle nous sommes aujourd’hui. Si vous êtes un trader (ce que je ne suis pas), et si vous faites des transactions (ce que je ne fais pas), alors vous êtes au sein d’un très vaste Wild Wild West du web. Restez prudents dans cette jungle et assumez que tout le monde (incluant moi) est là pour vous prendre vos précieux Bitcoins ».

Que pensez-vous du piratage de Coincheck ?

Je pense que c’est bon pour l’industrie dans son ensemble. Le plus de piratages subis alors que l’industrie est encore jeune, le mieux ce sera pour l’industrie lorsqu’elle sera bien établie. Si les compagnies d’aujourd’hui apprennent à ne pas entreposer des valeurs numériques, et si les consommateurs apprennent à ne pas confier tout ce qu’ils possèdent à des tiers et des organismes centralisés, pendant que l’on peut encore changer et pendant que les attaques ne sont pas encore trop dévastatrices, alors c’est pour le mieux pour l’industrie, selon mon opinion.

Dans le même ordre d’idées, et en tant que vice-président de BTCX, quel est votre point de vue relativement à la sécurité au sein des échanges ? Sont-elles trop souples quant à leur sécurité, comme le suggère le Président de NEM ?

Je ne pense pas que les plateformes soient trop souples dans le sens qu’elles ne dépensent pas assez de temps ou de ressources sur la sécurité, cependant je pense que nous n’avons pas les bons outils à ce jour, ou une compréhension générale et uniforme sur comment protéger les valeurs numériques. Mais cela viendra. Un piratage à la fois.

Qui est responsable de cette sécurité ? Pensez-vous que le client est à blâmer ?

Tout le but de la blockchain est de retirer l’intermédiaire centralisé, alors je pense qu’ultimement la responsabilité incombe à l’utilisateur. Les risques liés à un piratage potentiel d’une place de marché centralisée devraient faire partie des considérations de tous les utilisateurs.

La Chine retirera peut-être son interdiction relative aux ICO’s (Émission d’actifs cryptographiques). Comment cela impacterait-il le monde des cryptos ?

Cela pourrait avoir un impact sur le court terme, mais pas sur le long terme. Personne ne peut influencer cette industrie à ce niveau. Personne. Pas une compagnie. Pas un gouvernement. L’industrie a un destin en soi, et nous verrons bien où cela va la mener, mais je ne pense pas que personne ne puisse prédire ou impacter son parcours à un niveau significatif.

Vous avez récemment publié un article sur l’interdiction cryptos de Nordea et votre opinion sur celle-ci. Comment voyez-vous le futur de Nordea suite à cette interdiction ? Pensez-vous que cela perturbera sévèrement leurs affaires ? Est-il possible qu’ils décident de renverser eux-mêmes leur propre décision ou que le temps les force à le faire ?

Je ne pense pas que cela aura un impact à court terme puisque presque personne ne s’intéresse aux cryptos pour le moment. Cependant, s’ils n’adoptent pas, ou s’ils ne s’adaptent pas à cette technologie, ils se feront manger tout rond. Le marché n’attend pas qu’une réunion du conseil d’administration se termine pour avancer.

Quels seraient vos conseils à quelqu’un souhaitant faire carrière dans les cryptos ?

- Conserver vos propres clés privées
- Valorisez votre richesse en Bitcoins
- Apprenez à HODLER (garder vos cryptos)
- Si vous êtes un programmeur, apprenez à développer des applications intéressantes qui utilisent la blockchain, car cela vous récompensera dans le futur, je pense.

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles