En quoi les exchanges centralisés sont-ils les passerelles vers la DeFi

Antoine Palloteau
| 3 min de lecture

Le monde de la DeFi (finance décentralisée) peut sembler obscur pour les débutants en cryptos. Certains observateurs avancent le fait que les exchanges centralisés, intuitifs et plus faciles d’accès, pourraient constituer une passerelle vers la DeFI.

La facilité d’utilisation et la large gamme de produits  disponibles sur les exchanges centralisés en font des passerelles vers la DeFi 

Les exchanges centralisés sont généralement plus faciles à utiliser pour les débutants, notamment grâce à leurs interfaces conviviales et intuitives. Ils proposent une grande liquidité pour de nombreux actifs, ce qui facilite d’ailleurs l’échange de crypto-monnaies plus traditionnels contre des tokens DeFi, qui sont aussi présents sur les plateformes centralisées.

Les exchanges centralisés offrent en effet un large éventail de cryptomonnaies, y compris des tokens ERC-20 utilisés dans la DeFi. Cela permet aux utilisateurs de faire leurs premiers pas divers projets DeFi.

Les exchanges centralisés facilitent le processus de trading et de gestion des actifs. Cela facilite par conséquent la vie aux utilisateurs débutants qui ne sont pas encore familiers avec les protocoles DeFi plus complexes.

Enfin, la plupart des exchanges centralisés permettent également aux utilisateurs d’acheter des crypto-monnaies directement avec de la monnaie fiat (monnaie fiduciaire – euro, dollar, etc…). Cette fonctionnalité est souvent absente des DEX (plateformes d’échange décentralisées), rendant l’accès à la DeFi plus difficile pour les nouveaux venus.

Selon le CEO de dYdX, les exchanges centralisés et les exchanges décentralisés ne sont pas en concurrence 

Alors que dYdX, plateforme d’échange semi-centralisée a récemment lancé le testnet de la version 4 de son “dYdX protocole” qui tend à rendre la plateforme totalement décentralisée, son CEO, Charles d’Haussy, se prononce sur sa vision concernant les exchanges au micro de Cointelegraph : 

“Ils [les exchanges centralisés] ne sont pas les concurrents du protocole dYdX, honnêtement. Je pense qu’ils font bien leur travail. Ils ont soutenu le marché très tôt. Nous ne devons pas oublier que les contrats futurs perpétuels ont été inventés par BitMex, qui est une entité centralisée.”

Selon le PDG, l’industrie est pleine de phase de transition. Il rappelle cependant qu’il y a de la place pour les exchanges centralisés ainsi que pour les exchanges décentralisés, les deux entités pouvant prospérer de chacune leur côté, sans forcément entrer en compétition

“Je peux certainement imaginer un monde où une entité centralisée avec KYC [Know Your Customer – vérification d’identité] et des profils de risque sur les clients […] offrira du trading spots en interne. Elle offrira peut-être à ses clients une meilleure expérience [par rapport] à la DeFi, tout en proposant une connexion plus simple entre la plateforme centralisée et la DeFi.”

Selon Charles d’Haussy, cette pratique est assimilable aux institutions bancaires traditionnelles proposant du mutliservice

En résumé, le CEO de dYdX pense que les exchanges centralisés pourraient servir de passerelles vers les exchanges décentralisés et, par extension, la DeFi, dans un futur plus ou moins proche. Exchange centralisés et DeFi pourraient en effet collaborer dans un “écosystème positif”.

Source : Cointelegraph