07 août 2022 · 8 min read

Comment repérer le prochain Celsius avant qu'il ne soit trop tard ?

C'est le pire cauchemar de tout investisseur crypto : déposer de l'argent sur une plateforme qui fait ensuite faillite, rendant pratiquement impossible la récupération des fonds. Plusieurs investisseurs ont fait face à cette situation pendant le marché baissier actuel, avec les effondrements de Terra et Celsius qui ont laissé plus d'un investisseur sur la paille. Pourtant, si nous pouvons tous souligner rétroactivement à quel point ces plateformes et leurs modèles d'affaires étaient dangereux, repérer le "prochain Celsius" est certainement une tâche difficile.

Source: AdobeStock / Nathan Allred

Cependant, un certain nombre d'acteurs du secteur crypto affirment qu’il existe quelques signes révélateurs indiquant que certaines plateformes s'exposent à des risques de manière inconsidérée. Par ailleurs, une stratégie de diversification de portefeuille s’avère toujours être une décision saine, car il n'est pas évident de déterminer qui sera victime du prochain effondrement dans un marché hautement interconnecté.

Les signes révélateurs

Presque tous les commentateurs s'accordent sur le fait que principal signe révélateur des plateformes vulnérables est l’existence de rendements anormalement élevés. Oui, Celsius et Terra (via le protocole Anchor associé) ont offert des rendements qui semblaient trop beaux pour être vrais, ou plutôt, trop risqués pour être viables sur une longue durée.

"Celsius a fait preuve d'un terrible manque de diligence en prêtant les fonds de ses utilisateurs à des entreprises hautement spéculatives. Mais le procédé qu’elle a utilisé pour inciter les individus à bloquer leur argent présentait de nombreuses caractéristiques d'une gigantesque chaîne de Ponzi", a déclaré Susannah Streeter, analyste des investissements et des marchés auprès de Hargreaves Lansdown.

Mme Streeter conseille aux spéculateurs de se méfier des systèmes d'incitation qui récompensent les détenteurs qui ne vendent pas (et qui font payer ceux qui vendent). De même, Marcus Sotiriou, analyste chez GlobalBlock, considère que les rendements élevés devraient alerter sur une plateforme potentiellement risquée.

"Celsius, par exemple, offrait des rendements allant jusqu'à 17% - pour cela, ils devaient prendre un risque important avec les fonds des clients. L'un des principaux facteurs qui a conduit à leur disparition a été l'utilisation des fonds des clients pour s'exposer à la DeFi [finance décentralisée]", a-t-il déclaré à Cryptonews.com.

Cela touche un autre facteur de risque important : l'utilisation des fonds des investisseurs et des déposants pour spéculer et négocier sur d'autres plateformes, dont beaucoup comportent leurs propres risques.

Ces plateformes se présentaient comme des "preneurs de dépôts" et des alternatives aux banques, mais elles investissaient les fonds de leurs clients dans diverses stratégies de trading, parfois agressives, afin d’honorer les rendements élevés offerts pour attirer ces dépôts", a déclaré Charlie Beach, responsable des risques chez EQONEX, une bourse crypto cotée au Nasdaq.

L'un des grands problèmes de l'investissement avec les fonds des utilisateurs est que, si les investisseurs retirent des liquidités plus vite qu'ils n'en déposent, une plateforme risque de se retrouver en manque de liquidités et être dans l’impossibilité de remplir ses obligations de retrait. Bien sûr, il n'est pas toujours évident de savoir comment une plateforme DeFi utilise exactement avec les fonds de ses clients, mais ces derniers devraient essayer de le découvrir, et s'ils ne le peuvent pas, ils est sans doute préférable de s'abstenir d'investir.

Outre la volatilité inhérente au marché des crypto, les plateformes doivent également se méfier des piratages et autres incidents techniques. Ceux-ci ne sont pas rares, ce que Celsius a découvert, à son grand dam.

"Cela a commencé en juin 2021", a déclaré Marcus Sotiriou, "lorsque Celsius a perdu au moins 35 000 ETH [58,8 millions d'USD aujourd'hui] selon les données on-chain fournies par Nansen, dans le service de staking Ethereum Stakehound [...] Par ailleurs, selon [une] analyse de DirtyBubbleMedia, Celsius a perdu 22 millions d'USD lors du piratage de Badger DAO après avoir renoncé par erreur aux paiements de restitution."

Crypto et contagion

Malheureusement, plus d'un analyste affirme que le risque est presque inévitablement amplifié dans la crypto, étant donné son immaturité. 

"Une grande partie de l'innovation et des programmes autour des actifs numériques sont encore expérimentaux, et avec seulement 5 % de pénétration au niveau mondial, la base de liquidité n'est pas assez solide pour résister à un stress extrême du marché, et avec plus de 20 000 cryptomonnaies sur le marché, la liquidité est encore plus étirée, laissant le marché plus vulnérable qu'il ne doit l'être", a déclaré Ben Caselin, le responsable de la recherche et de la stratégie de la bourse crypto AAX basée à Hong Kong.

Bien que ce phénomène ne soit pas exclusif aux cryptomonnaies, le secteur est également défini par l'utilisation régulière de l'effet de levier, ce qui amplifie le risque et expose les plateformes à de très fortes baisses. Ce recours à l'effet de levier peut s'atténuer à mesure que le marché mûrit et devient plus liquide, mais pour l'instant, ce facteur rend la crypto plus risquée que de nombreux autres domaines d'investissement.

"Les crypto-actifs nécessitent une gestion prudente des risques, mais l'industrie commence seulement à apprendre cette leçon. Lorsque les prix des actifs augmentaient, les fonds spéculatifs et les plateformes de prêt prêtaient/empruntaient avec des garanties insuffisantes et utilisaient souvent ces fonds pour mettre en oeuvre des stratégies de trading intrinsèquement risquées avec effet de levier ", a déclaré Charlie Beach.

Un autre problème affectant la crypto dans son ensemble est celui de la contagion, de nombreuses plateformes se prêtant et/ou déposant les unes aux autres, ce qui amplifie évidemment le risque.

La contagion a entraîné de nombreuses faillite alors que les prêteurs ont été contraints de retirer du crédit du système pour réduire le risque, créant un effet d'entraînement, bon nombre d’entre eux ont eu du mal à faire face aux obligations de retrait", a déclaré Marcus Sotiriou.

La transparence, une nécessité

Par ailleurs, la contagion n'est pas inhérente aux cryptomonnaies, le système financier traditionnel présentant également une forte interconnexion. Cependant, dans l'ensemble, les entreprises financières traditionnelles ont mieux réussi à éviter les faillites ces dernières années grâce à une gestion des risques plus avancée et plus rigoureuse.

"L'interconnexion caractéristique de tout système financier [...] L'effondrement récent d'Archegos Capital Management a causé des milliards de dollars de pertes pour plusieurs grandes sociétés de Wall Street et a mis en évidence certaines pratiques de gestion des risques médiocres", a déclaré Charlie Beach.

Le secteur crypto doit donc améliorer considérablement ses pratiques de gestion des risques, en les rendant plus strictes et plus systématiques. C'est le seul moyen de minimiser la menace de contagion et d'éviter les comportements dangereux sur le marché.

"À titre d'exemple, Voyager Digital avait prêté un total de 2 milliards de dollars aux acteurs du marché, et environ 660 millions de dollars ont été prêtés à Three Arrows Capital. Le fait qu'environ un tiers des fonds prêtés ait été alloué à une seule institution est extrêmement risqué et a entraîné l'effondrement de Voyager Digital. S'ils avaient réduit l'exposition totale à Three Arrows Capital à 5 % des fonds prêtés, la faillite aurait pu être évitée", a déclaré Marcus Sotiriou.

En plus d'une meilleure gestion des risques, certains souhaiteraient que les régulateurs s'impliquent, ne serait-ce que pour protéger les petits investisseurs.

"Les évènements récents vont intensifier l'urgence pour les régulateurs d’imposer davantage de règles au monde crypto afin d'éviter que davantage de petits investisseurs ne se laissent prendre au piège", a déclaré Susannah Streeter.

Quant aux investisseurs particuliers, le meilleur conseil reste la diversification de son portefeuille.

“Un investisseur devrait toujours mettre en œuvre une stratégie de diversification parmi divers produits/services afin de réduire l'impact des effondrements. En outre, les investisseurs doivent toujours se demander d'où une plateforme de financement centralisé (DeFi ou CeFi) tire son rendement, en particulier si celui-ci est supérieur à 5 % ou 10 %", a déclaré M. Sotiriou.

Suivez nos liens d'affiliés:

  • Pour acheter des cryptomonnaies en Zone SEPA, Europe et citoyens français, visitez Coinhouse
  • Pour acheter des cryptomonnaies au Canada, visitez Bitbuy
  • Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins, allez sur le site de BlockFi
  • Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous les portefeuilles Ledger ou Trezor
  • Pour transiger vos cryptos de façon anonyme, installez l'application NordVPN

Pour investir dans le minage de cryptomonnaies ou les masternodes:

Pour accumuler des cryptos en jouant :

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

Restez informé grâce à notre newsletter hebdomadaire gratuite et à nos réseaux sociaux: