18 juil. 2022 · 7 min read

La blockchain expliquée à un enfant de cinq ans (ELI5)

Note de la rédaction: Cette série d'articles "ELI5" est destinée aux débutants qui débarquent dans l'univers des cryptomonnaies, de la DeFi, des NFT et du Web3 avec plein de questions en tête. ELI5 fait référence au célèbre acronyme anglophone qui signifie "Explique-moi comme si j'avais cinq ans". Le but n'est pas d'infantiliser le lecteur, mais simplement de lui donner des clés de compréhension afin que le vocabulaire compliqué de la cryptosphère au sens large devienne comme par magie, un jeu d'enfant! 

La blockchain est un terme que l’on entend de plus en plus souvent. Mais au juste, à quoi cela correspond-il ? A quoi se réfère cette appellation dont on nous vante sans cesse les prouesses technologiques ?

Pas de panique, vous êtes ici au bon endroit. Afin que vous compreniez très facilement en quoi consiste la blockchain, nous allons vous expliquer ce terme comme on le ferait à un débutant complet.

Photo: AdobeStock

Une chaîne et des blocs

Etymologiquement, le terme blockchain se décompose entre « block » et « chain ». En français, cela se traduit par bloc et chaîne, mais on retrouve très souvent les appellations anglaises sur les sites spécialisés francophones.

Une blockchain, ou une chaîne de blocs, est donc une technologie qui permet à différents blocs de se suivre les uns les autres afin de former une chaîne. Chaque bloc est précédé (sauf le premier) et suivi par un autre et permet ainsi de tracer l’historique de toutes les transactions qui se sont déroulées sur une cryptomonnaie en particulier.

Une fois qu’un bloc a été accepté sur le réseau et ajouté à la chaîne, celui-ci ne peut plus être modifié par la suite. C’est une opération qui est qualifiée d’immuable. Cela permet des applications très pratiques comme l’authentification de certains documents ou d’éviter qu’un token d’une cryptomonnaie soit dépensé plusieurs fois par la même personne.

Que contient un bloc ?

Source: Wikipedia

Ce que contient un bloc varie fortement d’une blockchain à une autre. Les applications sont multiples et il n’est pas possible de toutes les énumérer. C’est d’autant plus vrai qu’au moment où vous lirez cet article, d’autres choses pourront sans doute s’inscrire sur un block. Cependant, nous allons énumérer deux cas concrets.

On peut tout d’abord citer les transactions qui ont été effectuées sur le réseau. Ainsi, si un utilisateur A transfère 1 BTC à une personne B, on ajoute cette transaction dans le bloc. Cela permet alors de savoir que l’utilisateur possède 1 Bitcoin de moins et que l’individu B en possède 1 de plus.

En second lieu, on peut parler de certains actes notariés. Par exemple, si on achète une maison, cela peut être inscrit dans la blockchain. Du fait qu’il n’est plus possible de modifier un bloc une fois que celui-ci a été ajouté sur la chaîne, cela garantit ainsi que la maison appartient bien au nouvel acheteur de façon incontestable.

Comment ajouter un bloc sur la chaîne ?

Afin de ne pas rentrer dans des explications beaucoup trop techniques, nous allons devoir faire quelques simplifications. Pour qu’un bloc soit ajouté par la chaîne, il faut qu’il soit accepté par une majorité de membres qui font fonctionner le réseau. On les appelle les mineurs si la blockchain fonctionne selon un consensus Proof of Work (PoW).

Photo: Adobe Stock

Les mineurs entrent en compétition entre eux afin de savoir lequel va ajouter le bloc sur la chaîne. Celui qui est capable de résoudre des opérations mathématiques très complexes avant les autres aura le droit d’ajouter le bloc sur la chaîne.

Parfois, il est possible que la blockchain se divise en deux chaînes distinctes si les mineurs n’approuvent pas de façon majoritaire la création d’un bloc par un de leurs collègues. Cependant, après une certaine période de temps, seule la partie de la chaîne qui recevra une approbation des autres mineurs sera considérée comme faisant partie intégrante de la blockchain et l’autre sera abandonnée.

Que peut-on gagner en sécurisant le réseau ?

Lorsqu’on aide à sécuriser le réseau, on gagne des récompenses. En effet, il faut pour cela posséder un matériel informatique assez puissant et utiliser de l’énergie. Très peu de personnes sont prêtes à le faire de façon bénévole, elles le font parce qu’elles peuvent gagner quelque chose.

Dans un système PoW, comme celui du Bitcoin, on peut obtenir des récompenses lorsqu’on ajoute un bloc sur la blockchain. Toutes les 15 minutes, il est possible d’empocher une récompense de bloc qui s’élève à 6,25 BTC (juin 2022).

Certaines blockchains fonctionnent selon un autre système qui ne nécessite pas d’utiliser de la puissance de calcul. L’alternative la plus courante est le Proof of Stake (PoS) où il faut mettre des tokens en gage. Si on sécurise correctement le réseau, on peut gagner des tokens du projet. Si on essaie de tricher, on en perd.

Photo: Adobe Stock

La blockchain : ce qu’il faut retenir

La blockchain est terme que l’on peut traduire en français par chaîne de blocs. Cela fait référence au fait que de nombreux blocs se trouvent les uns derrière les autres, formant ainsi une chaîne. Cependant, c’est le terme anglais qui est généralement utilisé à peu près partout.

Un bloc contient des informations très importantes qui permettent de garantir l’immuabilité du réseau. Ainsi, cela évite qu’on puisse dépenser plusieurs fois le même token ou prouve de façon irréfutable un titre de propriété détenu par un individu.

Il existe plusieurs façons différentes pour ajouter un bloc sur une chaîne. Cependant les deux plus communs sont le PoW, où c’est le premier qui résout une opération mathématique complexe qui peut ajouter le bloc, et le PoS, où il faut mettre en caution un certain nombre de tokens du projet afin de s’assurer de la fiabilité des vérificateurs.

Lisez les autres article de notre série spéciale débutants:
La cryptomonnaie expliquée à un enfant de cinq ans (ELI5)
Le Bitcoin (BTC) expliqué à un enfant de cinq ans (ELI5)

Découvrir plus de termes du vocabulaire crypto

Suivez nos liens d'affiliés:

  • Pour acheter des cryptomonnaies en Zone SEPA, Europe et citoyens français, visitez Coinhouse
  • Pour acheter des cryptomonnaies au Canada, visitez Bitbuy
  • Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins, allez sur le site de BlockFi
  • Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous les portefeuilles Ledger ou Trezor
  • Pour transiger vos cryptos de façon anonyme, installez l'application NordVPN

Pour investir dans le minage de cryptomonnaies ou les masternodes:

Pour accumuler des cryptos en jouant :

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

Restez informé grâce à notre newsletter hebdomadaire gratuite et à nos réseaux sociaux: