11 Oct 2022 · 2 min read

La fin du paradis fiscal pour les investisseurs cryptos au Portugal ?

Le Portugal était jusqu’ici un paradis fiscal pour les investisseurs crypto, mais cela est sur le point de changer. En effet, le gouvernement du pays lusitanien envisage de réviser sa politique fiscale pour les crypto-monnaies l’année prochaine.

Un rapport publié par le gouvernement le 10 octobre dernier fait état de ce que l’éventualité d’appliquer une taxe sur les crypto-monnaies en 2023 est sur la table. Cette nouvelle décision sera appliquée dans le cadre du budget national du pays.

Une taxe de 28 % sur les gains

Le gouvernement prévoit un prélèvement de 28 % sur les gains en crypto-monnaies réalisés sur une période d’un an. C’est ce qui ressort d’une section contenue dans les 450 pages du rapport de la stratégie macroéconomique et de politique budgétaire du Portugal.

Toutefois, la taxe s’applique uniquement sur les crypto-actifs détenus pendant un an. Après cette période, la taxe ne s’applique plus et les gains réalisés sur les actifs détenus à plus d’un an sont exonérés de taxation.

En outre, une taxe de 4% est également prévue pour tous les transferts cryptographiques gratuits. Le gouvernement portugais prévoit aussi des droits de timbres en fonction de la situation.

Si cette taxe intervient, c’est pour mettre les crypto-actifs au même niveau de taxation que les autres industries. 28% étant la taxe d’imposition appliquée aux gains en capital au Portugal, le gouvernement veut par ce moyen construire un cadre de taxation clair pour la crypto. Le ministre des Finances de ce pays avait déjà clairement affiché l’ambition du gouvernement de soumettre la crypto à l’imposition nationale. Pour le moment, le Parlement ne s’est pas encore prononcé sur la question.

Portugal, une destination pour les investisseurs crypto

Le Portugal apparait comme une destination attractive pour plusieurs résidents internationaux à cause de sa politique d’accueil favorable. Entre 2011 et 2021, les données de la Commission Européenne révèlent que l’immigration dans le pays a augmenté de 40 %.

Cela est en partie le fait de l’exonération de taxe accordée au secteur de la crypto. Plusieurs personnes se sont installées dans le pays pour éviter de payer des taxes sur leurs gains comme c’est le cas en France ou en Italie par exemple. Les investisseurs en crypto ont même une place de regroupement appelée Bitcoin Beach située à Meia Praia.

Si la taxe est validée par le parlement, cela pourrait affecter l’économie du pays dans le domaine de la crypto. Le Portugal pourrait de ce fait ne plus être vu comme un paradis fiscal pour les fanatiques de crypto-monnaies. Il est fort probable que les investisseurs décident de s’exiler dans d’autres pays à faible fiscalité. Ce serait aussi en contradiction avec le précédent rejet du Parlement d’un projet de loi sur la taxe du Bitcoin intervenu il y a quelques mois.