Accueil ExclusifOpinions

La manipulation des marchés dans les Cryptos – ce que cela dit à propos de l’industrie

Par Sead Fadilpašić
La manipulation des marchés dans les Cryptos – ce que cela dit à propos de l’industrie 0001

Source: iStock/selimaksan

La communauté crypto s’est emballée suite à l’article publié cette semaine par @CryptoMedication sur la plateforme de blog et réseau social Steemit, où il prétend que ses photos d’écran sont une preuve qu’un bon nombre d’influenceurs sur Twitter font des manœuvres de gonflage et largage (pump and dump), parmi d’autres tactiques illégales de manipulation des marchés.

Dans son article, il partage des photos d’écran sur lesquelles on peut lire des messages d’utilisateurs en train de débattre sur les techniques de manipulation du marché, certains prétendant avoir des contacts au sein de places d’échanges et de nouveaux médias. Les photos d’écran ne les montrent pas en train de faire autre chose que de se vanter et de prétendre qu’ils sont le prochain « Loup de Wall Street », comme si cela était quelque chose dont on puisse être fier.

Plusieurs participants de cette conversation se sont exprimés et ont tweeté que bien qu’ils comprennent « que cela a l’air très néfaste », c’est en fait ce CryptoMedication qui est un « très bon auteur » qui sème le FUD (Peur, Incertitudes, Doutes), et qu’ils en sont les cibles car ils sont de gros acteurs.

TheCryptoDog, un autre participant de ces opérations selon CryptoMedication, a répondu à notre requête en commentant qu’il a partagé sa version de l’histoire avec les gens pour qui il a de la considération, et qu’il ne veut pas en faire une plus grosse histoire que ce qu’elle est déjà.
Peu importe si ce groupe manipule ou non le marché, c’est toute la communauté crypto qui souffre à cause de cet événement. Si le groupe a en effet manipulé le marché, alors la communauté en souffre évidemment à cause de la nature non-réglementée des marchés qui permet de tels incidents. Cependant, si le groupe n’a pas effectué de manipulation, la simple idée qu’un utilisateur anonyme soit capable de concevoir une telle histoire envers un groupe de personnes et de la rendre crédible témoigne du très peu de confiance dont font preuve les gens envers l’industrie en général.

Des allégations telles que « les cryptos sont des outils pour les criminels » sont affirmées à répétition depuis le tout début de l’arrivée du Bitcoin, et l’ont été encore plus après les incidents du Silk Road et de son marché noir. En tant qu’initiés, nous passons outre cette idée, car la majorité des cryptos enthousiastes veulent réellement que les cryptomonnaies trouvent leur place dans la vie de tous les jours. Cet incident soulève donc la question : est-ce que ceci est l’opinion d’un public non-informé, qui considère les cryptos comme un outil non-compréhensible et destiné aux criminels ? Est-ce qu’ils forment leurs opinions à partir d’histoires qui font sensation comme celle-ci ?

Les commentaires sur le fait que le manque de réglementation soit dangereux, qui sont émis par des membres de gouvernements ou autorités, prennent du sens lorsque l’on regarde les choses à travers ce prisme où quelques personnes essaient de contrôler une idée qui était destinée à être incontrôlable.

Peu importe qui est fautif dans cette histoire, et peu importe si certains sont réellement innocents, les dommages causés par cet événement resteront visibles pendant longtemps. L’industrie des cryptos tente de s’éloigner de la centralisation à cause du danger potentiel de manipulation, mais cela n’arrêtera pas des acteurs malicieux d’essayer de s’enrichir rapidement.

La morale de l’histoire est, et on le répète continuellement, faites vos propres recherches. Les influenceurs sur Twitter ne sont pas des conseillers financiers, et si vous perdez de l’argent suite à une mauvaise recommandation, vous ne pourrez que vous blâmer vous-même. Faites vos recherches et ne prenez pas n’importe quelle histoire comme étant la pure vérité. Laissez les autorités décider de qui est coupable ou non.

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles