24 Nov 2022 · 7 min read

La plus importante leçon à tirer du scandale FTX: utilisez un portefeuille privé!

La récente faillite de FTX qui était, rappelons-le, le deuxième plus gros échange de cryptomonnaies au monde, a eu et continue d’avoir des effets catastrophiques sur l’ensemble de l’écosystème crypto, à commencer par les utilisateurs de la plateforme qui ont vu leurs crypto-actifs bloqués. Pour info, on parle de plus d’un million de victimes et plusieurs dizaines de milliards de dollars disparus.

Selon un document juridique déposé au tribunal des faillites du Delaware, FTX devrait plus de trois milliards de dollars à ses 50 premiers créanciers mais ne disposerait, selon les dernières informations, que de 1,2 milliards de dollars de liquidités. 

Pour bien saisir l’ampleur de la situation et comprendre que les conséquences de cette faillite ne sont pas toutes connues à l’heure où nous écrivons ces lignes, il suffit de jeter un œil à toutes les entreprises qui avaient un lien direct avec FTX et sa filiale Alameda Research.

Le portfolio de FTX et sa filiale Alameda Research

Un exemple parmi d’autres: cette semaine l’entreprise Genesis a averti les investisseurs potentiels qu'elle pourrait “devoir déposer le bilan si ses efforts échouent si aucune solution n’était trouvée. 

On notera par ailleurs que la Corée du Sud, Singapour et le Japon ont été les trois pays les plus touchés par l’implosion de l’exchange FTX, la part de trafic cumulée de ces trois pays sur FTX.com étant de 15,7 %, selon un Coingecko.

Non le problème ne vient pas des cryptomonnaies, mais bien de l'humain

Depuis que le scandale FTX a éclaté, on entend une petit musique, et c’est d’autant plus vrai sur les médias non spécialisés dans les cryptos, dont la mélodie laisse entendre que les cryptomonnaies, dans leur ensemble, sont la cause de la faillite de FTX et que par conséquent, elles sont toutes des arnaques. Comme on dit, c’est jeter le bébé avec l’eau du bain!

Le scandale FTX est en effet avant tout lié à de mauvaises décisions, certains observateurs parlent même de décisions mal intentionnées. Toujours est-il que l’on parle ici de décisions humaines. Beaucoup de gens mettent en effet un peu rapidement dans le même sac les fraudeurs et les cryptomonnaies elle-mêmes.

Est-ce que quand le tristement célèbre Bernard Madoff a été condamné pour avoir monté une pyramide de Ponzi à hauteur de 65 milliards de dollars, on a arrêté d’utiliser le dollar? A-t-on accusé le dollar lui-même d’être responsable de cette pyramide de ponzi? Bien-sûr que non. Le problème n’était pas la monnaie fiduciaire, mais son utilisation malhonnête par un homme. 

Photo: Bernard Madoff, Wikipedia / U.S. Department of Justice

C’est la même chose avec les cryptomonnaies et l'affaire FTX. Et si l’on prend le cas du Bitcoin, qui, contrairement aux altcoins, peut s'enorgueillir d’être vraiment décentralisé et incorruptible, c’est encore plus flagrant. 

En effet, Bitcoin est neutre, c’est “juste” un protocole informatique qui fonctionne parfaitement depuis 2009. Et donc que des gens aient laissé des bitcoins sur l’échange FTX et que cette plateforme ait abusé de ses clients ne prouve en aucun cas que c’est Bitcoin le problème. Ce que cela démontre en revanche très bien, c’est que le fait de laisser ses cryptomonnaies sur une plateforme opérée par une tierce partie est la pire des idées car en faisant cela, les utilisateurs confient la responsabilité de protéger leur BTC à quelqu’un d’autre et comme on dit chez les bitcoiners, si vous ne possédez pas vous-mêmes vos clés privées, vous ne possédez pas vraiment vos bitcoins. 

C’est un point important qu’il faut absolument saisir, a fortiori quand on débute dans la cryptosphère: VOUS êtes responsable de la protection de vos cryptos. 

Depuis des décennies, nous sommes habitués à faire confiance aux banques à qui on délègue le soin de protéger notre argent. Dans le monde de la cryptomonnaie, cette façon de faire est à proscrire et la faillite de FTX est une piqûre de rappel hyper brutale mais nécessaire. Trop de victimes ont tout perdu uniquement car ils ont eu l’imprudence de faire confiance à une plateforme plutôt que de stocker elles-mêmes leurs cryptos sur une clé privée. 

Évitez de perdre vos cryptomonnaies avec un portefeuille physique

Quand on veut protéger ses cryptomonnaies, la meilleure solution est d’investir dans un portefeuille physique qui propose un stockage dit “à froid” (cold storage), comprenez hors-ligne. 

Parmi vos options, la plus populaire et une des plus sécuritaires au monde reste la clé Nano de l’entreprise française Ledger. Cette société est spécialisée en cold wallet et ses deux produits phares sont le Ledger Nano X et le Ledger Nano S Plus

Les deux produits phares de Ledger: le Nano x et le Nano S Plus

Sur la forme, ces portefeuilles (wallets) se présentent comme des clés USB. L’avantage principal est qu’ils peuvent stocker aujourd’hui de nombreuses cryptomonnaies, ce qui est pratique pour ceux qui ont un portfolio très diversifié avec de nombreux altcoins. 

Donc pour ceux qui ont encore tous leurs crypto-actifs sur des échanges, il peut être intéressant d’avoir recours à ce genre de clés pour stocker au moins une partie de leurs avoirs. 

Si on reprend l’exemple de Bitcoin, il y a une différence majeure entre conserver ses BTC sur un échange crypto (Binance ou un de ses concurrents) et conserver soi-même ses BTC sur une clé Ledger. En effet, Binance en tant qu'entité centralisée peut très bien fermer, se faire pirater, geler ou limiter l’accès aux cryptos de ses clients (sur une injonction gouvernementale par exemple) alors qu’avec une clé privée, personne au monde ne pourra vous empêcher d’accéder à vos cryptos. 

C’est cette autonomie financière et la volonté de se passer de tiers pour réaliser des transactions qui ont d’ailleurs motivé la création de Bitcoin qui est selon son livre blanc “un système de paiement électronique de pair à pair”. Bitcoin abolit la nécessité de recourir à un tiers, une banque, une plateforme centralisée etc. 

Un Black Friday qui tombe à point nommé

Sécuriser de façon optimale ses cryptomonnaies est donc une affaire personnelle, une responsabilité qui incombe à celui qui les possède. Sauf si vous ne possédez que quelques dizaines d’euros ou dollars en crypto, investir dans une clé privée comme la Nano S ou Nano X de Ledger est sans conteste un choix éclairé allant dans le sens d'une sécurité accrue. 

Ledger propose une offre spécial pour le Black Friday

Combien d’utilisateurs de FTX auraient toujours leurs cryptomonnaies s’ils avaient fait le choix de les conserver eux-mêmes sur un portefeuille physique? Il est malheureusement trop tard et ça ne sert à rien de refaire le film, en revanche, il est bon d’encourager les prochains particuliers arrivant dans ce qu'on peut considérer à certains égards comme une jungle, à d’adopter les bonnes pratiques et le stockage à froid est la meilleure solution. 

À quelques jours du Black Friday, Ledger propose une offre qui vous permettra de faire des économies. En achetant un Ledger Nano X ou un Ledger Nano S Plus entre le 21 novembre 2022 et le 28 novembre 2022 sur Ledger.com, vous pourrez en effet bénéficier des récompenses suivantes:

  • Des bitcoins d’une valeur de 30 USD si vous achetez un Ledger Nano X;
  • Des bitcoins d’une valeur de 20 USD si vous achetez un Ledger Nano S Plus.

Plus de détails sur ces offres, rendez-vous sur le site officiel de Ledger.  

Suivez nos liens d'affiliés:

  • Pour acheter des cryptomonnaies en Zone SEPA, Europe et citoyens français, visitez Coinhouse 
  • Pour acheter des cryptomonnaies au Canada visitez Bitbuy
  • Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous les portefeuilles Ledger ou Trezor
  • Pour transiger vos cryptos de façon anonyme, installez l'application NordVPN

Pour accumuler des cryptos en jouant :

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

Restez informé grâce à notre newsletter hebdomadaire gratuite et à nos réseaux sociaux: