09 mai 2022 · 4 min read

La robustesse du protocole Luna (Terra) mise à l'épreuve après une tentative de manipulation

Alors que l’ensemble du marché crypto se trouvait dans le rouge durant le week-end, Terra (LUNA) a enregistré une baisse significative et son stablecoin natif adossé au dollar américain, TerraUSD (UST), s’est retrouvé en difficulté pour maintenir sa parité.

Source : Adobe

L’UST est un stablecoin algorithmique et s'appuie sur les incitations du marché pour maintenir son ancrage avec le dollar. En plus d'un mécanisme de brûlage impliquant le jeton LUNA, qui est utilisé dans le cadre du processus de gouvernance de Terra, l’UST est également soutenu par une réserve toujours croissante d'actifs numériques, parmi lesquels le Bitcoin qui peut être utilisé pour défendre la parité de marché du stablecoin avec le dollar. Lorsque la valeur de l'UST est supérieure à 1,00 $, le protocole Terra incite les utilisateurs à brûler la LUNA et à frapper l'UST. Inversement, lorsque le prix de l'UST tombe en dessous de 1,00 $, le protocole récompense les utilisateurs qui brûlent de l'UST et frappent de la LUNA.

Il semble que la chute de l’UST ait débuté après des retraits massifs de Anchor, un protocole DeFi qui offre un des niveaux de rendements les plus élevés du marché, aux utilisateurs qui déposent des UST. La paire LUNA/USD a chuté de 20 % entre le 7 et le 8 mai, atteignant 61 dollars, son plus mauvais niveau en trois mois, après qu'un portefeuille a procédé à une liquidation de 285 millions de dollars d'UST. À la suite de cette chute, l'UST a brièvement perdu son ancrage au dollar américain, tombant jusqu'à 0,98 dollar. Pour certains observateurs, cette opération de vente s’apparente à une attaque délibérée et coordonnée.

De son côté, Do Kwon, fondateur du protocole Terra, ne semble pas s’inquiéter outre mesure et a choisi l'humour pour apaiser la situation tendue sur Twitter. Certains ont remarqué qu’un portefeuille en particulier a été à l’origine de l’opération de sauvetage de Terra et qu’il appartiendrait à Jump Crypto, une société financière ayant des liens avec Terra et Terraforms Labs. Cette même société serait également intervenue pour soutenir Solana après l’attaque de la blockchain par l’intermédiaire d’un pont “Wormhole”.

Ce lundi, Luna Foundation Guard (LFG) a annoncé qu'elle allait prêter 750 millions de dollars en bitcoins et 750 millions en stablecoin UST afin de défendre la parité de ce dernier dans cette période de volatilité du marché.

Do Kwon a ajouté que si maintenant, les achats et les ventes d'UST ne sont pas significativement directionnels, "nous avons estimé qu'il était important de disposer d’un capital prêt à être déployé sur le marché actuel". Il a également écrit qu’”au fur et à mesure que les marchés se redressent, nous prévoyons que le prêt nous soit remboursé en BTC, augmentant ainsi la taille de nos réserves totales". 

Ce n'est pas la première fois que la parité entre le dollar et l'UST passe en-dessous de 1. En mai 2021, l'UST a du affronter une "volatilité extrême" et est tombée temporairement jusqu'à 0,96 $ avant de se redresser. Il faut noter qu'en dépit de la conjecture difficile sur les marchés cryptos, LFG a procédé à une acquisition supplémentaires de bitcoins. Les réserves de Luna Foundation Guard sont actuellement réparties ainsi : 93% sont libellées en BTC, 3,5% en Luna et 3,5% en AVAX (Avalanche).

Suivez nos liens d'affiliés:

  • Pour acheter des cryptomonnaies en Zone SEPA, Europe et citoyens français, visitez Coinhouse
  • Pour acheter des cryptomonnaies au Canada, visitez Bitbuy
  • Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins, allez sur le site de BlockFi
  • Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous les portefeuilles Ledger ou Trezor
  • Pour transiger vos cryptos de façon anonyme, installez l'application NordVPN

Pour investir dans le minage de cryptomonnaies ou les masternodes:

Pour accumuler des cryptos en jouant :

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

Restez informé grâce à notre newsletter hebdomadaire gratuite et à nos réseaux sociaux: