Accueil ExclusifArticles

Le cryptomachisme, ça existe !

Le cryptomachisme, ça existe ! 0001

Crédit Photo: iStock/ssuaphoto

En janvier dernier, se tenait à Miami la 5e édition du « North American Bitcoin Conference », un événement fondé et organisé par Moe Levin, un entrepreneur canadien de 29 ans. Malheureusement, cette conférence a fait parler pour des raisons qui n'ont rien à voir avec les cryptomonnaies. Il faut dire que sur les 88 conférenciers présents, nous ne pouvions compter qu’une seule oratrice! Suite aux plaintes reçues, Moe Levin a remplacé deux conférenciers masculins par des conférencières. On refait les comptes... ça donne 85 hommes pour trois femmes. Moe Levin s’est expliqué : « Il ne s’agit que d’une coïncidence. Ce n’était pas intentionnel de ne pas accueillir plus de conférencières, c’est juste que nous n’en avions pas le temps ».

Autre bizarre « coïncidence » de la conférence, la soirée de clôture suivant l’événement s’est tenue… dans un Strip Club ! Plusieurs personnes ont demandé que l'événement ait lieu dans un autre endroit, ce à quoi Moe Levin a répondu: « Le centre-ville de Miami ne propose pas beaucoup d’endroits qui offrent de l’espace pour se regrouper, et nous avons besoin de beaucoup de sécurité ».

Pour Rose Chan cependant, fondatrice de World Bank’s, Moe Levin choisi délibérément de faire quelque chose de sexiste d’année en année. En effet, en 2017, la cérémonie d’ouverture de la conférence exhibait un défilé de mannequins vêtus de sous-vêtements et ayant le corps peint en doré et recouvert de logo Bitcoins.

Plusieurs femmes qui participaient à la conférence cette année se sont exprimées sur leur inconfort à se rendre dans un Strip Club afin de « réseauter » et ont finalement choisi de ne pas se rendre à l'événement. Bien que les danses nues ne commençaient leur prestation qu’à 23h, le cocktail préalable était servi par des serveuses en fine lingerie. Les entrepreneures ont bien compris le message qu’on tente de leur faire passer : « Ce n’est pas une place pour vous », selon la participante Belmkaddem, ayant déboursé 1 000$ pour participer à la conférence.

Pourtant, selon le site Fortune, les études démontrent que de plus en plus de femmes investissent dans les cryptos et sont des actrices influentes des technologies émergentes… Le fait que cette soirée se déroule la semaine où sont organisées à travers le monde de multiples marches pour sensibiliser le monde sur traitement des femmes n’est pas non plus passé inaperçu.

La réponse de Jeff Scott, courtier de New York et parfait représentant du nouveau trend que l’on appelle les « Blockchain Bros » s’exprime pour le site Fortune : « Nous sommes un groupe de jeunes dans la vingtaine qui avons gagné beaucoup d’argent et nous aimons les femmes nues. Si vous n’aimez pas cela, c’est correct, mais ne vous imaginez pas que nous allons changer ».

Vous l’avez bien compris, ce n’est pas avec des entrepreneurs comme Jeff Scott ou des sites comme celui de Blockchain Bros que la situation des femmes va s’améliorer. En effet, sur ce dernier, il est possible de se procurer des vêtements aux logos et devises cryptos pour ces messieurs, mais aucun modèle n’est proposé aux femmes dans l’intégralité de la boutique… Pourtant, on y retrouve toute une section «Enfants»!

Moe Levin a fini par admettre que le choix du lieu pour la soirée de clôture et de réseautage était une erreur, et il a promis de faire un effort sur l'équilibre entre les sexes des conférenciers pour l’année prochaine...

Sources : Fortune.com et NYtimes.com.

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles