Accueil ExclusifArticles

Le Festicode Blockchain bat son plein

Le Festicode Blockchain bat son plein 0001

Mardi soir se déroulait l’inauguration officielle du Festicode Blockchain organisé par le Gouvernement du Canada au sein de la maison Notman, maison résidentielle datant de 1845, classée monument historique et ajoutée au Répertoire du patrimoine culturel du Québec en 1979. De nos jours, cette immense maison située sur la rue Sherbrooke, avec ses bureaux à plafonds hauts et grands espaces, est un centre technologique qui stimule la collaboration entre les groupes de communautés, les partenaires technologiques, et les investisseurs, propulsant ainsi un écosystème parfait pour les startups à Montréal.

Le Festicode Blockchain bat son plein 101
Maison Notman, Crédit Photo David Nathan

Un Festicode s’apparente à un concours où les participants tenteront de développer une solution à un problème au cours d’un laps de temps défini. En l’occurrence, ce festival de codage est dédié à la Blockchain, et Montréal est le centre de cet événement qui se veut international, puisque pas moins de 1000 participants venant de plusieurs pays s’y sont inscrits. De Tokyo à Johannesburg, en passant par l’Uruguay, il s’agit d’une superbe opportunité de réseautage, et l’événement en dit long sur la perspective et l’ouverture du Gouvernement du Canada relativement à la technologie chaînes de blocs.

Le Festicode Blockchain bat son plein 102
Crédit Photo David Nathan

Cet évènement fut lancé en toute finesse au sein du 3e étage de la maison, avec rafraîchissements et rouleaux de sushi offerts, et la présence de personnalités notoires de la crypto-sphère québécoise. Le discours d’inauguration a d’ailleurs été présenté par Élisabeth Préfontaine, consultante et analyste spécialisée en cryptos, aussi connue pour ses apparitions à RDI Économie et TLMEP. Ce fut un exposé à la fois allègre, fluide et sobre, au cours duquel Élisabeth nous raconte sa première « plongée » dans le monde des cryptos l’été dernier, découvrant « a whole new world » et entretenant depuis ce désir d’en savoir toujours plus, et de s’investir auprès d’une communauté dont la diversité fait la force.

Le Festicode Blockchain bat son plein 103
Élisabeth Préfontaine, Crédit Photo David Nathan

On en retiendra des recommandations et conseils utiles, tels qu’avoir le courage d’avouer qu’un projet n’en est pas un qui nécessite la technologie blockchain, ou tels que de penser aux conséquences de cette nouvelle technologie ; par exemple, il est vrai que le Bitcoin pourrait mondialement aider deux milliards d’individus non-bancarisés, mais est-ce qu’il exclurait en même temps les citoyens séniors du monde qui pourront difficilement être bancarisés de cette façon ? Discours plus qu’intéressant pour marquer le début cet événement, où les grands gagnants se partageront des bourses d’une valeur de 3000$, versées bien évidemment en… cryptomonnaies !

Il s’agit d’un réel marathon de codage, et comme nous l’explique Kabir Sethi : «Cette année il y a une douzaine de thèmes, qui viennent de différentes branches du gouvernement telle que le Secrétariat au Conseil du Trésor ou la Gendarmerie Royale Canadienne, et qui visent des problèmes précis dans ces départements. Chacun de ces problèmes est 100% réel, et le gouvernement entend implémenter certains de ces protocoles et solutions, en plus de travailler en collaboration avec les équipes qui les auront conçus».

Le Festicode Blockchain bat son plein 104
Membres de Blockchain at McGill & Concordia Fintech Society, Crédit Photo David Nathan

Kabir Sethi est l’un des co-fondateurs et agit à titre de Directeur du développement pour « McGill Blockchain », une association d’étudiants née il y a à peine quatre mois. Le groupe, qui compte déjà entre 60 et 70 membres selon Kabir, met le focus sur les technologies émergentes, en particulier la blockchain, et vise à informer le plus possible sur les possibilités l’entourant.

Dans le cadre du Festicode, les participants ont entre autres accès à des espaces de travail au sein de la Blockhouse, en collaboration avec l’équipe de Catallaxy. Ainsi, ils pourront puiser des ressources auprès des mentors qui seront sur place pour les aider à progresser et résoudre des problèmes, et participer à des ateliers destinés à actualiser les connaissances de tous sur cette technologie émergente et son codage. La Blockhouse réflète l’esprit open-source et la transparence sur laquelle est fondée la technologie blockchain et sa philosophie.

Le Festicode Blockchain bat son plein 105
BlockHouse, Crédit Photo David Nathan

Les résultats finaux de cette semaine de Festicode seront annoncés mardi prochain le 24 avril à Ottawa !

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles