Accueil ExclusifOpinions

Le géant RCGT propulse les Bitcoinners

Le géant RCGT propulse les Bitcoinners 0001

Il y a trois ans, au cours de sa lecture du dimanche, Louis Roy, CPA, CA, et partenaire au sein du groupe Raymond Chabot Grant Thornton (RCGT), découvre l’existence du Bitcoin et réalise que la technologie derrière la cryptomonnaie allait très certainement influencer son secteur d’activité. Son intérêt personnel a rapidement été séduit par la crypto-sphère, et il s’est mis à se renseigner sur le sujet.

« Je suis devenu de plus en plus convaincu que cette technologie allait avoir un impact important sur notre métier d’auditeurs, dit Louis Roy. J’ai compris que ce qui s’en venait était énorme, et que le secteur financier allait être l’un des premiers qui serait touché. Je me suis dit il y a un train qui s’en vient et on dirait que personne ne le voit ! On entendait très peu parler de la blockchain, et il fallait donc agir sur cette opportunité. Les gens qui vont maîtriser la technologie vont avoir une longueur d’avance sur les autres. »

C’est en participant à un meet up qu’il rencontre des bitcoinners tels que Francis Pouliot et Vincent Gauthier, qui feront plus tard partie de la société Catallaxy. Plus tard en effet, car le pari n’était pas gagné pour Louis Roy, se retrouvant seul avec son bâton de pèlerin face au conseil d’administration de RCGT, tentant de les convaincre que la technologie blockchain constituait bel et bien le futur. Son objectif était de mettre Montréal « sur la map » et d’en faire un pôle international. Pari gagné pour Louis Roy, avec la création de l’entité Catallaxy et son lancement officiel en Juillet 2017, où des millions de dollars ont été investis dans la création de cette filiale, et où l’on aura donné de l’équité aux crypto-experts impliqués dans la société.

Au sein de cette équipe comptant aujourd’hui plus d’une trentaine de personnes, nous retrouvons Vincent Gauthier, fondateur de la communauté « Blockchain Montréal » et en charge du développement technologie et produit. « Nous réfléchissions à notre modèle et à sa plus-value, et cette réflexion commençait vraiment à maturer. En même temps, il y a eu Raymond Chabot Grant Thornton, les leaders en audit et certification, qui nous ont contacté. C’était assez impressionnant, le timing était vraiment bon, et il y a eu dès le départ de la confiance et de la modestie dans leur approche. RCGT a eu une bonne vision et a été capable de mettre en place des processus et une manière de travailler qui nous correspond vraiment », explique Vincent Gauthier.

Les bureaux de Catallaxy sont situés à même le Blockhouse, espace dédié à la technologie blockchain, agissant à la fois en tant qu’incubateur et accélérateur de développement de projets reliés aux cryptos. Grâce à leur philosophie aussi « open-source » que les protocoles sur lesquels ils travaillent, ainsi qu’à leur contribution à l’écosystème pour améliorer des réseaux comme celui du Bitcoin, les membres de l’équipe Catallaxy sont en mesure de constituer un solide pont entre la communauté et les clients.

La mission de ce nouveau centre d’expertise est d’accompagner les particuliers et les entreprises dans leur transformation Blockchain, et de trouver des solutions ayant une réelle valeur relativement aux avantages que cette technologie apporte. Catallaxy agit à titre de conseil, d’audit, de gestion des actifs cryptos (comptabilité, fiscalité, tenue de livre), en développement de produits en interne, ou encore en accompagnement pour tout ce qui concerne l’industrie du minage.

Catallaxy dit avoir une approche « Signal versus Noise » ; une métaphore répartissant d’un côté les informations utiles (Signal) et de l’autre les échos superflus (Bruit). En bref, on peut dire que Catallaxy agit en tant qu’ange gardien de la crypto-sphère, où les preuves de concept (« est-ce que ça fonctionne ? »), et les preuves de valeur (« est-ce que ça en vaut la peine ? »), seront étudiées en profondeur avant de lancer un projet. Certains risques réputationnels et juridiques y sont souvent inhérents, et Catallaxy ne cautionnera pas une idée simplement destinée à profiter du « hype » qui entoure la technologie blockchain, non loin de nous rappeler celui qui entourait le développement d’un site web et l’ajout de son « .com » dans les années 1990-2000.

Avec le futur prometteur de cette nouvelle technologie, on peut définitivement dire que l’esprit visionnaire de Louis Roy aura « tapé dans le mille » de la devise du géant RCGT « L'instinct de la croissance ».

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles