Le PDG de Binance change de ton sur les monnaies numériques de banque centrale (CBDC)

| 3 min de lecture

Le PDG du plus important exchange crypto du marché, Binance, estime que les monnaies numériques des banques centrales (CBDC) ne présentent aucune menace pour les cryptomonnaies.

Changpeng Zhao. Source: capture video, Entrepreneur ME / YouTube

Changpeng “CZ” Zhao s’exprimait au cours d’une conférence de presse lors du Web Summit à Lisbonne. Le PDG de Binance avait expliqué que les CBDC apporteraient plus de légitimité à la technologie blockchain et plus de crédibilité au secteur crypto, selon Reuters : 

“Cela renforcera la crédibilité du concept de blockchain, de sorte que tous ceux qui ont encore des inquiétudes au sujet de cette technologie pourront dire : “OK, notre gouvernement utilise cette technologie maintenant”, a-t-il déclaré.

Les commentaires du CZ interviennent après la conclusion d’un partenariat entre la banque centrale du Kazakhstan et Binance, dans le cadre duquel la CBDC du Kazakhstan, le tenge numérique, sera déployé sur BNB Chain. L’annonce de cette collaboration avait d’ailleurs amené quelques utilisateurs de Twitter à critiquer la position de Binance, certains maintenant que les cryptomonnaies étaient de loin supérieures aux CBDC. Cependant, dans l’ensemble, les réactions semblent positives alors que la plupart des acteurs du secteur ont reconnu l’impact positif que ce partenariat aura sur l’industrie.

Le Kazakhstan était devenu un des territoires de prédilection des mineurs qui fuyaient la Chine après la sévère répression du minage par le gouvernement. Cependant, la position des mineurs installés au Kazakhstan semble de plus en plus difficile, en raison d’une infrastructure électrique inadéquate à l’origine de nombreuses pannes qui provoquent la grogne parmi la population. 

Les CBDC, une priorité pour de nombreux pays

L’essor des cryptomonnaies a fait des CBDC une des principales préoccupations de nombreux pays du monde. Selon l’Atlantic Council, 15 pays pilotent actuellement un projet-pilote sur les CBDC, parmi lesquels la Chine, le Kazakhstan, la Thaïlande, l’Arabie saoudite, la Suède, l’Afrique du Sud et la Russie. La Chine est sans conteste l’un des leaders en matière d’avancement de CBDC. Du côté russe, le conflit russo-ukrainien semble avoir accéléré la préparation du déploiement du rouble numérique. Parmi les autres pays qui ont effectivement lancé une CBDC figurent le Nigeria, la Jamaïque, les Bahamas et huit nations insulaires des Caraïbes. 

Les États-Unis restent à la traîne par rapport au reste du monde alors que les discussions sur le sujet semblent s’éterniser et que l’opinion américaine reste largement divisée sur la question du dollar numérique. Le gouverneur de la Federal Reserve avait précédemment déclaré que le lancement d’un dollar numérique n’était pas une priorité du gouvernement américain dans l’immédiat.

De son côté, la Banque des Règlements Internationaux continue de multiplier les initiatives en matière de CBDC, dont la plus importante est son projet-phare mBridge. Cette plateforme multi-CBDC a été développée en collaboration avec l’Autorité monétaire de Hong Kong, la Banque de Thaïlande, l’Institut de la monnaie numérique de la Banque populaire de Chine et la Banque centrale des Émirats arabes unis. Récemment, les Emirats Arabes Unis ont réalisé avec succès des transactions en CBDC d’un montant de 22 millions USD, qui a vu la participation d’un certain nombre de banques commerciales.

Suivez nos liens d’affiliés:

  • Pour acheter des cryptomonnaies en Zone SEPA, Europe et citoyens français, visitez Coinhouse 
  • Pour acheter des cryptomonnaies au Canada, visitez Bitbuy
  • Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins, allez sur le site de BlockFi
  • Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous les portefeuilles Ledger ou Trezor
  • Pour transiger vos cryptos de façon anonyme, installez l’application NordVPN

Pour accumuler des cryptos en jouant :

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

Restez informé grâce à notre newsletter hebdomadaire gratuite et à nos réseaux sociaux: