Ledger, le fournisseur de portefeuilles de crypto-monnaies, récolte 109 millions de dollars

Rose Bidzogo
| 3 min de lecture
Source : Adobe/Ruslan Ivantsov

Ledger, le fournisseur de portefeuilles matériels, a procédé à une campagne de financement qui s’élève à 100 millions d’euros, soit 109 millions de dollars. Celle-ci intervient dans le cadre d’une extension du cycle de financement de série C. 

Selon Bloomberg dans un rapport qui date du 30 mars, la valorisation de Ledger s’élève désormais à 1,3 milliard d’euros, soit 1,4 milliard de dollars. Ce montant correspond à sa précédente valorisation de la start-up française qui date du mois de juin 2021. Cette opération de collecte de fonds est la première d’une série de trois phases d’investissement.

Une opération de collecte de fonds pour étendre les services de l’entreprise

Dans son rapport, Bloomberg explique Ledger a prévu d’organiser une deuxième levée de fonds au mois d’avril prochain. En fonction de l’intérêt des investisseurs pour cette opération, un troisième tour de table sera tenu à une date ultérieure. Les fonds récoltés dans cette campagne sont destinés à l’extension du réseau de distribution de la start-up. Cette dernière souhaite en effet procéder à l’augmentation de sa production et au développement de nouveaux produits.

À ce jour, Ledger compte de nombreux investisseurs et de nombreux d’autres vont s’ajouter lors de ce tour de table. Parmi les investisseurs déjà présents, on compte Morgan Creek, Cathay Innovation, Draper Dragon et Cap Horn. En plus de ces investisseurs, on retrouve aussi VaynerFund, Cité Gestion SPV, True Global Ventures et Digital Finance Group.

Pascal Gauthier, le PDG de Ledger, s’est récemment exprimé dans une interview accordée à Cointelegraph lors de la Paris Blockchain Week. Selon ce dernier, les faillites des plateformes d’échange de crypto et la crise bancaire américaine actuelle interpellent les utilisateurs. Ceux-ci sont de plus conscients de l’auto-détention de leurs jetons cryptographiques. 

À ce propos, Pascal Gauthier ajoute :

“Chaque fois que le marché est en crise et que les gens craignent pour leurs économies, vous savez, ils se précipitent sur la crypto et sur Ledger”.

Les crises sur le marché des crypto-monnaies profitent à Ledger

S’il est vrai en général que les crises sont des opportunités d’affaires, cette affirmation s’applique à merveille à Ledger. En effet, suite à la faillite très médiatisée en novembre de la plateforme d’échange de crypto-monnaies FTX, Ledger a réalisé son meilleur mois de ventes.

Ainsi, la start-up française déclare que son chiffre d’affaires a crevé le plafond à la fin de l’année 2022. Pour preuve, les revenus de Ledger Live, une application d’achat et de vente de crypto-monnaies, ont connu une hausse de 200 % au cours des derniers mois.

Mais il faut noter que Ledger n’est pas le seul à profiter de la crise dans le secteur des crypto. En effet, Trezor, un autre fournisseur de portefeuilles matériels, a aussi tiré profit des déboires de la plateforme FTX. Son chiffre d’affaires a ainsi augmenté de 300 % du fait des investisseurs de FTX qui cherchaient des solutions pour sauver et stocker les fonds qu’ils avaient pu retirer de la plateforme de crypto. 

D’après Ledger, la société stocke plus de 20 % des crypto-monnaies en circulation. De plus, elle affirme stocker 30 % des jetons non fongibles (NFT). Pour accroître son offre, Ledger s’est entouré de Tony Fadell, l’un des concepteurs de l’iPhone. Le but de ce recrutement était la conception d’une nouvelle version de son portefeuille matériel.

Une forte incitation à l’auto-détention de crypto

Les investisseurs en crypto-monnaie sont de plus en plus interpellés sur la notion d’auto-détention. En effet, d’après les analystes et les personnalités de la crypto, il est plus prudent que les investisseurs conservent eux-mêmes leurs jetons. 

Parmi les personnalités qui appellent à l’auto-détention, on retrouve Changpeng Zhao, le PDG de Binance. Selon ce dernier, les investisseurs doivent s’intéresser davantage à cette notion. De plus, il ajoute :

“L’auto-détention est un droit humain fondamental. Vous êtes libre de le faire à tout moment. Assurez-vous simplement de le faire correctement.”