13 Oct 2022 · 3 min read

Les autorités françaises inculpent 5 personnes pour le vol de NFT de BAYC

Cinq personnes ont été inculpées par la police française pour le vol de NFTs parmi lesquels ceux de la collection Bored Ape Yacht Club (BAYC)

Selon les informations révélées, les présumés voleurs auraient utilisé un site de hameçonnage pour arnaquer les victimes et dérober un pactole de plusieurs millions de dollars.

Les résultats de l’enquête ont abouti à plusieurs arrestations

Une bande de cinq personnes a été mise aux arrêts par la police française pour avoir dérobé des NFTs dont l’estimation de la valeur est de 2,5 millions de dollars. Le forfait aurait été commis entre la fin 2021 et le début de l’année 2022.

Selon les informations de la presse locale, les présumés criminels ont mis en place une procédé bien structuré. Ils se sont servis d’un site internet pour convaincre les victimes de céder leurs jetons non fongibles. Ils ont fait la promesse de faire passer les NFTs d’images statiques en images animées. Sur la base de cette raison, plusieurs personnes sont tombées dans le piège.

Dans la bande des cinq, deux sont accusés d’avoir monté le site et d’avoir organisé son marketing. Les autres sont inculpés pour avoir effectué la promotion des services du site dans le but d’attirer des clients et sont soupçonnés de blanchiment d’argent.

Le spécialiste des crypto-monnaies ZachXBT a joué un rôle déterminant dans l’enquête

L’alerte a été donnée par le spécialiste des crypto-monnaies ZachXBT sur Twitter qui s’intéressait à ce vol de près. Alors qu’il partageait les conclusions de son enquête personnelle comme un détective, la police a pris ses arguments au sérieux dès le mois d’août en ouvrant une enquête.

Zach affirmait au moment des enquêtes que les arnaqueurs étaient de plus en plus créatifs pour escroquer les gens en ligne. C’est pourquoi il s’intéressait de près à l’affaire du vol présumé des NFT de Bored Ape. Dans ses recherches, il a pu identifier trois personnes victimes du hameçonnage des jetons non fongibles. Il a poursuivi son enquête avec pour objectif de rétablir la vérité dans cette affaire.

Après exploitation de la piste laissée par Zach, les enquêteurs ont pu confirmer l’identification de deux individus suspects. Ils ont aussi identifié cinq personnes victimes des arnaqueurs. Parmi les victimes, une personne avait perdu trois jetons non fongibles dont l’un des singes ennuyeux de la collection BAYC qui vaut plus d’un million de dollars.

La police a approfondi son enquête par le biais de son bureau de lutte contre la cybercriminalité, l’Office central de lutte contre la criminalité liée aux technologies de l’information et de la communication. Cette enquête approfondie a mené à l’interpellation de sept personnes qui ont été mises en garde à vue le 10 octobre.

Après exploitation, cinq personnes ont été retenues et inculpées pour le vol des jetons non fongibles. Les présumés criminels ont entre 19 et 24 ans. Les deux personnes relaxées sont en réalité les parents de l’un des suspects qui ne font pas l’objet de poursuites pour le moment.