Les dernières news crypto, blockchain et Defi

L’attention des investisseurs de l’ensemble des différents marchés se tourne vers une seule chose aujourd’hui, soit la décision de la Fed américaine relativement aux taux d’intérêt à venir. Il y a pratiquement consensus sur une hausse imminente d’un demi-point de pourcentage. La banque centrale devrait également lancer un programme visant à réduire ses énormes avoirs obligataires de 95 milliards de dollars par mois à partir de juin. Ce sont les signaux qui seront envoyés pour la suite qui auront le plus d’impact sur les marchés. Est-ce qu’on préparera les gens à des hausses encore plus prononcées à court terme – dont une possible hausse de 0.75% - ou tiendra-t-on le cap sur les projections récentes?  Chose certaine, alors que le bitcoin est demeuré extrêmement corrélé au marché boursier américain cette semaine encore, l’actif numérique aura une nouvelle chance de se découpler et de s’illustrer comme valeur refuge en contexte inflationniste. Si nous espérons ce scénario depuis longtemps, nous ne retenons pas notre souffle…

Source : Adobe

Paul Tudor Jones, lui qui a publiquement défendu les monnaies numériques comme outil d’investissement par le passé, s’est montré en contrepartie particulièrement pessimiste pour le marché boursier et obligataire. Dans une entrevue à CNBC hier, il a affirmé : «Il est clair que vous ne voulez pas posséder d'obligations ou d'actions, vous commencez par cela. La situation va être très, très négative pour l'une ou l'autre de ces classes d'actifs. Vous ne pouvez pas imaginer un environnement macroéconomique pire que celui dans lequel nous sommes actuellement pour les actifs financiers». Ce dernier a ajouté que les États-Unis entraient en « territoire inconnu» en augmentant les taux pendant une période de resserrement de l'indice des conditions financières (ICF). Bref, s’il fait partie du futur du bitcoin de devenir une valeur refuge en temps d’inflation, nous ne pourrions imaginer une plus claire croisée des chemins pour que la transition se manifeste.
 
Combien payeriez-vous pour tous les bitcoins du monde? « Moins de 25$ » fut la réponse de Warren Buffett dans la rencontre annuelle des actionnaires de Berkshire Hathaway. Le légendaire investisseur a-t-il été piqué au vif par le fait que la capitalisation totale du BTC ait dépassé celle de son entreprise d’investissement? Chose certaine, l’homme n’arrive pas à percevoir l’actif sous un angle autre que celui d’une entreprise cotée en bourse. «Si vous me disiez que vous possédez tous les bitcoins du monde et que vous me les proposiez pour 25 dollars, je ne les prendrais pas», a déclaré Buffett. «Qu'est-ce que j'en ferais?». En revanche, Buffett a déclaré qu'il achèterait une partie des terres agricoles du pays, ou certains des appartements de la nation. Il a réitéré son point de vue selon lequel le bitcoin ne vaut rien parce qu'il ne produit rien. Son partenaire d’affaires de longue date, Charlie Munger, va encore plus loin. «Dans ma vie, j'essaie d'éviter les choses qui sont stupides, mauvaises et qui me font paraître mauvais par rapport à quelqu'un d'autre», a déclaré Munger. «Le bitcoin fait les trois. Et troisièmement, cela nous fait passer pour des idiots par rapport au dirigeant communiste chinois. Il a été assez intelligent pour interdire le bitcoin en Chine», a conclu M. Munger. Sans surprise, le marché n’a eu que faire de ces commentaires. Il faut dire qu’un investisseur qui prend exemple sur la Chine pour défendre son point ne recevra pas de grandes ovations!
 
Le 7 septembre 2021, le Salvador avait été le premier pays au monde à adopter le bitcoin comme monnaie légale. La Centrafrique, deuxième pays le moins développé du monde selon l'ONU, vient d’emboîter le pas, adoptant le bitcoin comme monnaie officielle au côté du franc CFA et légalisant l'usage des cryptomonnaies, a annoncé mercredi la présidence. Le pays se targue d’être le premier à le faire en Afrique. Obed Namsio, chef de cabinet du président Faustin-Archange Touadera, a qualifié cette démarche de «pas décisif vers l'ouverture de nouvelles opportunités pour notre pays». Des opportunités pour qui exactement, peut-on toutefois demander. La couverture Internet en Centrafrique n’est que de 11%. On a peut-être dit au gouvernement que cela va stimuler les paiements dans le pays, mais on ne sait pas très bien comment encore.
 
Si le prix du bitcoin demeure en tendance baissière sans pour autant visiter les prix planchers de 2022, le niveau de difficulté du réseau, lui, ne cesse de battre des records. Historiquement, une corrélation positive s’est dressée entre les deux données. Confirmant sa position de chaîne de blocs la plus résistante aux attaques, le Bitcoin a enregistré pour la deuxième fois en avril un nouveau record absolu de difficulté de réseau, passant de 28,587 trillions à 29,794 trillions. Une plus grande difficulté du réseau exige une plus grande puissance de calcul pour réussir à extraire un bloc de bitcoin, ce qui empêche les mauvais acteurs de prendre le contrôle du réseau et de manipuler les transactions, ce que l'on appelle la dépense double. 

Les indicateurs fondamentaux sont tout aussi encourageants du côté d’Ethereum, la deuxième plus large chaîne en termes de capitalisation globale. Le contrat de dépôt Eth2 détient désormais 10 % de l'offre d'ETH en circulation. Rappelons que tout cet Ether n’est du coup plus accessible pour ses détenteurs, le contrat ne pouvant être débloqué qu'après le passage au mode de consensus proof-of-stake. Ce contrat de dépôt de preuve d’enjeu sur la chaîne Beacon a en effet atteint un solde de 12 millions d'ETH vendredi. La valeur totale bloquée de l'Ether dans le contrat Eth2 est d'environ 34,5 milliards de dollars. Les développeurs du réseau ont commencé les tests en décembre. Cependant, la date provisoire de fusion de juin 2022 a été reportée une nouvelle fois, sans qu'aucune date future ne soit pour l’instant proposée.
 
Twitter a cette semaine annoncé un partenariat avec la société de traitement de paiements Stripe qui cherchera à tester un moyen pour les créateurs de contenu de recevoir de l'argent en cryptomonnaies. Ce test aura lieu dans 120 pays plus tard dans l'année et présentera une intégration d'Ethereum et une compatibilité avec plusieurs portefeuilles virtuels. Après avoir reçu des paiements en cryptomonnaies, les créateurs de contenu pourront choisir de stocker le montant sur le réseau Polygon ou l'échanger contre une autre monnaie.
 
La FIFA a obtenu lundi le premier nouveau commanditaire américain de la Coupe du monde masculine en 11 ans, en signant un accord pour le tournoi de cette année au Qatar avec le fournisseur de technologie blockchain Algorand. Il s'agit également d'un «partenariat technique» destiné à aider la FIFA à élaborer une stratégie en matière d'actifs numériques, a déclaré l'instance mondiale du sport. Il pourrait aider la FIFA à commercialiser des jetons non fongibles liés au soccer. L’actif numérique a grimpé de près de 20% dans son ratio l’opposant au bitcoin, avant d’aussitôt reperdre la majorité de cette avancée.
 
Le bitcoin semble être dans la phase finale d'un marché baissier caractérisé par la sous-évaluation, suggère un indicateur d'analyse technique populaire. Le multiple de Mayer du bitcoin, qui est le rapport entre le prix de la cryptomonnaie et la moyenne mobile simple à 200 jours, est légèrement inférieur à 0,80. En d'autres termes, la cryptomonnaie se négocie avec une décote de près de 20 % par rapport à sa moyenne mobile simple à 200 jours. Une telle structure de prix a été relativement rare au cours des 11 ans d'histoire du bitcoin, ce qui fait de la lecture de 0,80 sur le multiple de Mayer un point de sous-évaluation. «Nous avons établi un multiple de Mayer de 0,8 comme niveau historique de sous-évaluation. La base pour cela est que moins de ~15% de la durée de vie des bitcoins a été à, ou en dessous de ce niveau, fournissant une vue plus probabiliste», a écrit James Check, analyste de Glassnode, dans une infolettre analytique hebdomadaire publiée lundi. Il reste à voir si la pression baissière sur les marchés boursiers continuera de tirer le bitcoin vers le bas dans ces circonstances. 

Chose certaine, malgré la corrélation au NASDAQ qui a touché son prix plancher de l’année ces derniers jours, le bitcoin fait preuve d’une résilience certaine à ses niveaux d’échange actuels. Si la poussée haussière du cycle amenant le BTC au nord des 100 000 $ ne s’est pas manifestée, il pourrait en être de même d’événement de capitulation. Bref, un scénario de « rounding bottom » pourrait plutôt être en train de se tracer.
 
Du côté du fonds, nous continuons d’être en position défensive, à tout le moins jusqu’à ce que les effets des décisions de la Fed d’aujourd’hui soient connus.

Cet article vous est présenté par Fonds Rivemont. Le fonds Rivemont crypto est le premier et seul fonds activement géré de cryptomonnaies au Canada. Éligible REER et CELI. Les investisseurs qualifiés peuvent en apprendre plus ici.

Avertissement : Cette chronique ne reflète pas nécessairement l’opinion de CryptonewsFR et ne constitue en aucun cas des conseils à l’investissement ni des consignes de trading.

Suivez nos liens d'affiliés:

  • Pour acheter des cryptomonnaies en Zone SEPA, Europe et citoyens français, visitez Coinhouse
  • Pour acheter des cryptomonnaies au Canada, visitez Bitbuy
  • Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins, allez sur le site de BlockFi
  • Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous les portefeuilles Ledger ou Trezor
  • Pour transiger vos cryptos de façon anonyme, installez l'application NordVPN

Pour investir dans le minage de cryptomonnaies ou les masternodes:

Pour accumuler des cryptos en jouant :

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

Restez informé grâce à notre newsletter hebdomadaire gratuite et à nos réseaux sociaux: