Les dernières news crypto, blockchain et Defi

L’histoire du marché des cryptomonnaies pour la semaine qui s’achève fut la même que pour l’ensemble de 2022. Le prix bouge au gré des facteurs macroéconomiques et en conjonction avec les indices boursiers américains. Depuis quelques semaines toutefois, on remarque certains indices encourageants pour le bitcoin.

Source : Adobe

Au niveau des prix d’abord, on constate que toute descente au-dessous de 19 000 $ est présentement rapidement achetée, sans égard à ce que font les indices boursiers; le Nasdaq tout particulièrement. Cette action des prix fait qu’alors que ces mêmes bourses américaines se transigent aujourd’hui à leur plus bas niveau pour l’année, le bitcoin, lui, demeure dans son présent canal de consolidation. Cette donnée est doublement encourageante quand on intègre l’indice DXY, soit celui de force du dollar américain. Ce dernier explose carrément présentement, touchant des niveaux record datant de 2002. Rappelons que le bitcoin est par plusieurs, nous y compris, perçu comme une protection contre la possible faiblesse du dollar, ou des monnaies nationales en général du moins. 

Du coup, le graphique du bitcoin face à la livre sterling, l’Euro, le yuan chinois et même le dollar canadien est beaucoup plus encourageant que celui face au dollar américain présentement.

Qu’est-ce qui explique cette force relative récente du bitcoin, alors que nous observions le contraire récemment encore? L’absence de vendeurs à ce niveau des prix. «Je pense que ce que nous voyons est plus un manque de grands vendeurs, plutôt qu'une pléthore de grands acheteurs», a déclaré Mike Alfred, un investisseur de valeur et fondateur de la plateforme d'investissement en actifs numériques Eaglebrook Advisors. «Il n'y a plus de gros vendeurs. La vente forcée a déjà eu lieu». La société d'analyse blockchain Glassnode abonde dans le même sens, affirmant que la stabilité relative du bitcoin découle de la «pleine désintoxication de l'intérêt spéculatif» et du refus des investisseurs à long terme de céder et de vendre dans un environnement macroéconomique faible. «La dominance des jetons matures dépensés s'est effondrée, passant d'un exubérant 8 % à l'apogée du bull en janvier 2021, à une distribution de seulement 0,4 % de tous les volumes», ont écrit les analystes de la firme dans la dernière édition de la lettre d'information hebdomadaire du cabinet. «Cela suggère que la cohorte d'investisseurs possédant des pièces plus anciennes reste inébranlable, refusant de dépenser et de sortir de leur position à une échelle significative.»
 
Les données ne mentent pas à cet effet. Alors que le prix a chuté de plus de 50% dans les six derniers mois, plus de trois bitcoins sur quatre sont demeurés bien au chaud dans les portefeuilles de ses détenteurs, sans aucun mouvement observé. 

Du côté d’Ethereum, le réseau fonctionne désormais exactement que prévu sur son mode de consensus proof-of-stake. Le prix, lui, s’est stabilisé après une chute « sell the news ». Or, rappelons que la création de nouveaux jetons a quant à elle enregistré une forte diminution de 95%. À terme, l’Ether deviendra une monnaie déflationniste. L'Ethereum sera considéré comme déflationniste si le nombre de jetons émis par jour est inférieur au montant brûlé (autre façon de dire détruit définitivement). Le mécanisme de combustion a été introduit par l'EIP-1559 en août 2021. Depuis la fusion, l'émission quotidienne du réseau a chuté à 772 jetons par jour, contre 12 500 avant la mise à niveau. Bref, si certains sont possiblement déçus de l’action des prix de l’Ether suivant cette fusion, le contexte fondamental est plus intéressant que jamais. Du côté du fonds, nous observons de près la consolidation aux niveaux actuels et demeurons optimistes face à un retour de marché haussier face au bitcoin pour ETH.
 
Le PDG de Celsius, Alex Mashinsky, a démissionné ajoutant qu'il regrette que son rôle au sein de son entreprise de prêts de cryptomonnaies en faillite soit devenu une distraction croissante. «J'ai choisi de démissionner de mon poste de PDG de Celsius Network aujourd'hui», a déclaré Mashinky dans un communiqué. «Néanmoins, je continuerai à maintenir mon attention sur le travail pour aider la communauté à s'unir derrière un plan qui fournira le meilleur résultat pour tous les créanciers - ce qui est ce que je fais depuis que la société s’est placée en faillite.» En parallèle, des rumeurs croissantes laissent entendre que FTX envisagerait de renflouer Celsius par une offre de rachat d'actifs. Bloomberg a fait état de l'intérêt de FTX pour Celsius Network en se basant sur les informations d'une personne connaissant bien le fondateur de l’entreprise, Sam Bankman-Fried.
 
Strike, une société de paiements en bitcoins, a levé 80 millions de dollars lors d'une ronde de financement de série B. La société de capital-risque Ten31, qui se concentre sur les sociétés de Bitcoin, a été l’investisseur principal. Soulignons toutefois que l'Université de Washington à St Louis et l'Université du Wyoming y ont également participé, selon une annonce faite mardi. Strike utilise le Lightning Network, une solution de 2e couche qui permet d'accélérer les transactions en bitcoins afin que la cryptomonnaie puisse être utilisée pour effectuer des achats quotidiens.
 
La prochaine vague haussière pourrait-elle justement reposer sur une utilité croissante du bitcoin, plutôt que sur ce qu’il représente de manière plus philosophique? C’est exactement ce que croit Mike Novogratz, PDG de la firme Galaxy Digital. Dans le cadre d’un panel tenu plus tôt aujourd’hui, ce dernier a suggéré que l'action des prix en 2020 et 2021 était «probablement 80% de l'histoire et 20% de l'utilité». Contrairement aux précédentes hausses des cryptomonnaies, la prochaine hausse du bitcoin devrait être «50% histoire, 50% utilité» a prédit M. Novogratz «Je vois tous des gens qui construisent des applications, des gens qui construisent des systèmes rapides et évolutifs et qui sont conviviaux. Nous ne les avons pas encore en main. C'est pourquoi nous sommes là où nous sommes. Mais dans les prochaines années, ils vont arriver». Pendant le panel, Novogratz a également ravivé le public avec sa prédiction optimiste de l' «inévitabilité» du succès de la crypto. «Le mot inévitable revient sans cesse sur le tapis. Il y a un sentiment d'inévitabilité que nous sommes dans le bon espace, inévitable que le bitcoin aura son jour», a déclaré M. Novogratz. Il s'est également dit convaincu que le Web3 et les jetons non fongibles occuperont une place importante dans l'espace gaming à l'avenir.
 
Le fonds Rivemont crypto demeure en position défensive. Au moment d’écrire ces lignes, environ la moitié des capitaux sont exposés, exclusivement face au bitcoin. On constate d’ailleurs un rebond de l’indice de dominance BTC.D depuis sa chute systématique de l’été.

Cet article vous est présenté par Fonds Rivemont. Le fonds Rivemont crypto est le premier et seul fonds activement géré de cryptomonnaies au Canada. Éligible REER et CELI. Les investisseurs qualifiés peuvent en apprendre plus ici.

Avertissement : Cette chronique ne reflète pas nécessairement l’opinion de CryptonewsFR et ne constitue en aucun cas des conseils à l’investissement ni des consignes de trading.

Suivez nos liens d'affiliés:

  • Pour acheter des cryptomonnaies en Zone SEPA, Europe et citoyens français, visitez Coinhouse 
  • Pour acheter des cryptomonnaies au Canada, visitez Bitbuy
  • Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins, allez sur le site de BlockFi
  • Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous les portefeuilles Ledger ou Trezor
  • Pour transiger vos cryptos de façon anonyme, installez l'application NordVPN

Pour accumuler des cryptos en jouant :

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

Restez informé grâce à notre newsletter hebdomadaire gratuite et à nos réseaux sociaux: