Les dernières news crypto, blockchain et DeFi

Inflation, régulation et incertitude sur l’ensemble des marchés. Voilà des thèmes de plus en plus récurrents en ce dernier trimestre de 2021. La semaine qui s’est hier conclue pour le fonds Rivemont crypto n’y a pas fait exception. En effet, l’action des prix du marché crypto a été étroitement liée à celle des marchés boursiers traditionnels, elle-même directement affectée par les propos du Président de la Fed Jerome Powell. Ce dernier a mardi mentionné qu’il était temps de retirer le terme « transitoire » à l’inflation actuellement connue. Les marchés boursiers agissent en véritables montagnes russes depuis et le bitcoin n’y a pas fait exception. Malgré la volatilité, les prix se trouvent aujourd’hui dans la même zone qu’il y a sept jours.

Source : Adobe

 Si tel est le cas pour le bitcoin, on ne peut en dire autant de l’Ether, 2e plus large cryptomonnaie en capitalisation. La surperformance d’Ethereum vis-à-vis du bitcoin s’est poursuivie tout au long de l’année et semble vouloir terminer 2021 sur une excellente note. Le ratio ETH/BTC a d’ailleurs hier touché un niveau qui n’avait pas été atteint depuis mai 2018. En parallèle, on constate que la domination du bitcoin sur le marché global des cryptomonnaies continue sa glissade, montrant une force relative supérieure des altcoins actuellement. La tendance des douze derniers mois ne pourrait être plus claire, la domination du BTC sur l’ensemble du marché ne s’établissant plus qu’à 41.5%
 

 
Attention toutefois. La dernière fois où nous parlions de haut ratio pour ETH/BTC et de records vers le bas pour l’indice de dominance, le bitcoin a tôt fait de rappeler qu’il n’est pas qu’un actif crypto parmi tant d’autres. Nous apparaissons près d’une zone de support possible qui pourrait mener à un renversement. Si c’est contre la philosophie du fonds d’aller à l’encontre de la tendance des prix, il s’agit sans contredit d’une dynamique à observer de près.
 

 
Pendant ce temps toutefois, environ deux dollars sur trois des capitaux du fonds sont restés investis en ETH toute la semaine, permettant de battre l’indice du bitcoin de plusieurs points. 
 
Qu’est-ce qui explique le succès d’Ethereum? Sans contredit sa réussite à passer d’un simple actif spéculatif à sa véritable vocation, soit un actif à forte utilité avec une adoption proportionnelle. Tel que le mentionne cet analyste, une grande proportion de l'Ether est placée dans des contrats intelligents sur le réseau. On parle ici de 26.86% de l’offre totale, soit 31 825 848 ETH pour une valeur de plus de 149.5 milliards de dollars. Ces Ethers sont utilisés à travers les applications décentralisées qui alimentent les économies virtuelles, les monnaies stables, et les nombreuses solutions utilisant la chaîne ETH comme mode de consensus.
 
Sur ces 26,86% de contrats intelligents, 77% sont bloqués dans  les applications de finance décentralisée. De plus, tout comme pour BTC, les réserves d’ETH sur les échanges sont à un niveau plancher n’ayant pas été touché depuis trois ans. Plus de 7% de l’offre d’ETH est déjà dans ces contrats du réseau 2.0, un seuil qui promet de rapidement augmenter. Par ailleurs, plus de 50% de l’offre d’ETH n’a pas bougé des portefeuilles les détenant depuis plus d’un an. À cela s’ajoute que depuis le London Hard Fork,  1 016 743 ETH ont été brûlés en seulement trois mois. Il s’agit de près de 1% de l’offre totale. L’analyste cité arrive du coup à la conclusion que plus de 70% de l’offre actuelle est vouée à être conservée plutôt qu’échangée. Avec plus de 13 500 applications décentralisées à alimenter, le tout pour dire que le choc de l’offre commence à se faire sentir. Ce pourrait n’être que le début.
 
Dans la même veine, la firme d’analyse Santiment ajoute que les plus larges portefeuilles d’ETH (détenant 100k à 10M D’ETH) ont accumulé 676k ETH au cours des 12 derniers jours, 1,28M ETH au cours des 45 derniers jours, et 1,46M ETH au cours des 60 derniers jours. C'est un excellent signe que les principaux acteurs maintiennent leur confiance.  
 
Du côté des actualités, soulignons que c’est au tour du géant Fidelity de lancer un FNB appuyé sur le prix du bitcoin au Canada. Contrairement aux produits du genre aux États-Unis, c’est une véritable réserve de BTCs qui sera détenue par le fonds, non pas des contrats à terme. Un tel produit exerce une pression à la hausse sur la demande.  «Cela devrait être embarrassant pour la SEC que l'un des plus grands noms américains de l'investissement soit obligé de se rendre dans le Nord pour servir ses clients», a tweeté Eric Balchunas, analyste principal des FNB chez Bloomberg. Fidelity, firme basée à Boston, gère la mirobolante somme de 4000 milliards de dollars d’actifs.
 
Chez nos voisins du sud, les discussions entourant la régulation du marché, tout particulièrement des cryptomonnaies étalonnées au dollar américain, se sont poursuivies cette semaine. La secrétaire d'État au Trésor américain, Janet Yellen, a déclaré que les monnaies stables pourraient permettre une plus grande efficacité et contribuer à faciliter les paiements, mais qu'elles nécessitaient une réglementation appropriée. «Des risques importants y sont associés, notamment des risques pour les systèmes de paiement et des risques liés à la concentration du pouvoir économique», a-t-elle déclaré. Ajout intéressant, Yellen a noté que dans ses orientations actualisées, la Financial Action Task Force a précisé que son intention n'était pas de réglementer en tant que fournisseurs d'actifs virtuels les personnes ou les fournisseurs qui «ne fournissent que des services ou des produits auxiliaires à un réseau d'actifs virtuels, y compris les fabricants de matériel, les fournisseurs de portefeuilles non affichés, les développeurs de logiciels ou les mineurs qui ne sont pas autrement engagés dans des activités couvertes». Bref, on veut concentrer la régulation sur les acteurs du marché qui assurent la garde des crypto actifs de leurs clients.
 
Quoi de neuf du côté de MicroStrategy? Un nouvel ajout massif de bitcoins à sa trésorerie, bien entendu. La firme de Michael Saylor a acheté 7 002 bitcoins pour environ 414,4 millions de dollars en espèces, soit 59 187 dollars par pièce, entre le 1er octobre et le 29 novembre. La société détient désormais 121 044 bitcoins, achetés pour près de 3,6 milliards de dollars, soit un prix moyen de 29 534 dollars par pièce.
 
Bien que l’ampleur de l’achat ne puisse s’y comparer, soulignons également que le président du Salvador, Nayib Bukele, a déclaré que le pays d'Amérique centrale avait profité de la baisse de 7,7% du bitcoin vendredi pour acheter 100 pièces supplémentaires. «Le Salvador vient d'acheter le dip», a écrit Bukele sur Twitter.
 
Techniquement parlant, le portrait est très similaire à celui de la semaine dernière pour le bitcoin. Vers le haut, il faudrait peindre un haut local plus haut, soit fermer une journée au-dessus de 59 500 $. Les tests haussiers suivants permettant de véritablement pouvoir se prononcer sur une poursuite du marché haussier seraient la reprise des moyennes mobiles sur 30 et 50 jours, actuellement entre 60 500 et 61 000 $. Vers le bas, l’effet de la moyenne mobile sur 100 jours est particulièrement clair. Cette dernière a servi de tremplin lors du rebond sous les 54 000 $. Cette moyenne mobile se pointe toujours autour de cette zone. Il sera crucial de la conserver sous le prix.
 
Du côté d’Ethereum, il sera intéressant d’observer si le ratio pourra demeurer au-dessus de 0.08 et utiliser ce cap comme futur support, pouvant permettre une nouvelle poussée vers des sommets n’ayant pas été connus depuis près de quatre ans. En dollars, le prix flirte déjà avec son sommet historique à 4 870$. Une zone de découverte au-dessus des 5 000 $ pourrait être explosive si la tendance se poursuit.

Cet article vous est présenté par Fonds Rivemont. Le fonds Rivemont crypto est le premier et seul fonds activement géré de cryptomonnaies au Canada. Éligible REER et CELI. Les investisseurs qualifiés peuvent en apprendre plus ici.

Avertissement : Cette chronique ne reflète pas nécessairement l’opinion de CryptonewsFR et ne constitue en aucun cas des conseils à l’investissement ni des consignes de trading.

_______________________

Suivez nos liens d'affiliés:

Pour acheter des cryptomonnaies en Zone SEPA, Europe et citoyens français, visitez Coinhouse 

Pour acheter des cryptomonnaies au Canada, visitez Bitbuy

Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins, allez sur le site de BlockFi

Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous les portefeuilles Ledger ou Trezor

Pour transiger vos cryptos de façon anonyme, installez l'application NordVPN

Pour investir dans le minage ou les masternodes :

Pour accumuler des cryptos en jouant :

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

________________

Voici les sources d’informations qu’on vous propose:

Notre newsletter hebdomadaire gratuite: https://www.getrevue.co/profile/CryptonewsFR

Twitter: https://twitter.com/cryptonews_FR

Telegram: https://t.me/cryptonews_FR

LinkedIn: https://www.linkedin.com/company/11745115