Les dernières news crypto, blockchain et Defi

Excellente nouvelle pour le futur du bitcoin en Union européenne. Nous mentionnions la semaine dernière qu’on projet de loi visant à encadrer l’industrie des cryptomonnaies allait faire l’objet d’un vote ce lundi. Après une journée de débats de comité des affaires monétaires et économiques, ce dernier a ultimement rejeté les versions du paquet législatif qui contenaient ce qui a été décrit comme une interdiction «de facto» du minage de cryptomonnaies «proof-of-work» utilisé par Bitcoin et l'Ethereum, notamment. Ce fut un vote relativement serré, avec 32 refus contre 23 acceptations.

Source : Adobe

Ce projet refusé comportait déjà un langage moins agressif que le plan initial proposé le 28 février. Le projet de régulation n’est pas mort pour autant. En effet, toutes ces discussions ne sont présentement qu’à propos du langage du projet de loi. Bref, le contenue de MiCA est négocié avant de faire l’objet d’un vote futur. Le langage accepté en contrepartie insiste néanmoins sur l’importance d’adresser l’impact environnemental de la technologique proof-of-work. Tel que le mentionne l’analyste Patrick Hansen, « MiCA réglemente les instruments financiers et les prestataires de services financiers. Il est beaucoup plus logique de traiter séparément les préoccupations relatives à la durabilité de la technologie minière. »
 
Le bitcoin est-il véritablement une catastrophe climatique? Certes, il demande beaucoup d’énergie afin d’opérer. Ce n’est pas un désavantage, c’est à dessein pour la sécurité du réseau. Le problème n’est pas tant le mode de consensus en soi, mais plutôt le fait que ce soient les énergies « sales » qui sont à ce jour les plus économiques à utiliser. Si une énergie verte devait devenir à la fois accessible et abordable, il ne fait absolument aucun doute que les mineurs accourraient pour faire la transition. Selon les données de CoinShares reprises par la firme d’analyse Messari, les émissions de carbone du bitcoin ne sont pas exagérées quand on les compare à l’industrie financière ou celle de l’or : 

 
La guerre en Ukraine continue de défrayer l’actualité et de peser lourd sur les marchés. Les cryptomonnaies en parallèle continuent de montrer leur efficacité pour les campagnes de socio financement en ces temps où les échanges financiers traditionnels sont plus complexes que jamais. Il est désormais estimé que plus de 100M$ ont été recueillis afin d’aider l’Ukraine face à la crise. La quasi-majorité de cette somme aurait d’ailleurs déjà été dépensée. Alex Bornyakov, vice-ministre ukrainien au sein du ministère de la transformation numérique et porte-parole du gouvernement pour les cryptomonnaies, a partagé les détails :
 

 
L’échange de cryptomonnaies Kraken ajoute aussi une contribution digne de mention. En effet, ce dernier fait cadeau de 1 000 $ en BTC à tout utilisateur ukrainien. Le cadeau peut être retiré immédiatement et est destiné à aider les personnes qui ont dû être déplacées à la suite de l'invasion russe.
 
La transition de mode de consensus de proof-of-work à proof-of-stake arrive à grands pas pour le réseau Ethereum. Ce dernier a fusionné sur le réseau de test Kiln en début de semaine, en prévision du passage éventuel de la blockchain à un réseau de preuve d'enjeu, les valideurs du réseau produisant désormais des blocs post-fusion contenant des transactions. Kiln devrait être le dernier réseau de test de fusion créé avant la mise à niveau officielle. Les développeurs d'applications et d'outils, les opérateurs de nœuds, les fournisseurs d'infrastructures et les stakers sont actuellement encouragés à tester sur Kiln. Si la fusion a été largement réussie, le développeur Tim Beiko a signalé qu'un client ne produisait pas de blocs et que le problème était en cours d'examen.
 
10M d’ETH sont d’ailleurs déjà verrouillés dans les contrats de staking du futur réseau. Au prix actuel, cela signifie une somme supérieure à 26 milliards de dollars américains. Ce chiffre historique a été atteint près de 15 mois après la mise en service des contrats ETH 2.0 en novembre 2020. Le contrat de dépôt ETH 2.0 nécessitait initialement 524 000 ethers pour être lancé, mais il a été sursouscrit de plus de 400 % dans les jours qui ont précédé son lancement. Les données montrent que 67 040 déposants uniques ont contribué au contrat de staking du réseau à venir. L'éther contribué est verrouillé et inaccessible, mais les déposants gagnent 4,81% de rendement annuel.
 
Les jetons non fongibles feront bientôt leur apparition sur Instagram a annoncé Mark Zuckerberg. Celui-ci a déclaré qu'il envisageait que les utilisateurs puissent faire des NFT des vêtements portés par leurs avatars numériques (…).Les rumeurs de cette nouvelle planent depuis des mois, beaucoup prédisant que les utilisateurs pourront frapper de nouveaux NFT sur Instagram et partager ceux qui font déjà partie de leur collection. La nouvelle a semblé déclencher peu de réactions de la part des investisseurs. Les actions de Meta ont clôturé en hausse d'environ 3 %, une progression similaire à celle du secteur pour la même journée.
 
C’est maintenant la décision de la Fed, prévue pour cet après-midi, qu’attend l’ensemble des marchés. Si une hausse des taux d’intérêt d’un quart de point – une première depuis 2018 – est pratiquement assurée, ce sont les prévisions de l’organisation qui retiendront l’attention. Les observateurs s'attendent à ce que la banque centrale présente une nouvelle prévision trimestrielle qui pourrait indiquer cinq ou six hausses supplémentaires cette année.
 
À quoi s’attendre relativement au taux d’inflation au cours des prochaines années? Voilà exactement la question qu’Elon Musk a posée cette semaine, incitant une réponse de Michael Saylor. «L'inflation des prix à la consommation en USD va se maintenir à un niveau record et l'inflation des actifs va doubler par rapport à l'inflation des prix à la consommation. Les monnaies faibles s'effondreront et la fuite des capitaux des liquidités, des dettes et des actions de valeur vers des biens rares comme le #bitcoin s'intensifiera. » A écrit le PDG de MicroStrategy.  « Ce n'était pas totalement imprévisible que tu arrives à cette conclusion. » a rétorqué Musk, certainement mi-sourire. Néanmoins, cet avis semble partagé par le fondateur de Tesla. Musk a réaffirmé qu’il ne vendra pas ses avoirs en bitcoin, ethereum et dogecoin.
 
Au moment d’écrire ces lignes, le bitcoin a réussi à repasser au nord des 40 000 $ après une semaine qui ne peut être décrite que comme une période claire de consolidation. « Il y a eu un saut brutal du cours de 39 200 $ à 41 700 $, suivi d'un repli presque aussi rapide dans la zone sous 39 000 $. Des ordres d'arrêt ont été déclenchés dans le marché peu liquide du matin, mais il est clair que la pression de vente reste énorme», explique Alex Kuptsikevich, analyste de marché chez FXPro. Tous se tournent vers le discours de la Fed qui pourrait stimuler un mouvement dans un sens ou l’autre, tout comme ramener des liquidités par le fait même.
 
Le fonds est demeuré entièrement investi tout au long de la semaine. 

Cet article vous est présenté par Fonds Rivemont. Le fonds Rivemont crypto est le premier et seul fonds activement géré de cryptomonnaies au Canada. Éligible REER et CELI. Les investisseurs qualifiés peuvent en apprendre plus ici.

Avertissement : Cette chronique ne reflète pas nécessairement l’opinion de CryptonewsFR et ne constitue en aucun cas des conseils à l’investissement ni des consignes de trading.

Suivez nos liens d'affiliés:

  • Pour acheter des cryptomonnaies en Zone SEPA, Europe et citoyens français, visitez Coinhouse
  • Pour acheter des cryptomonnaies au Canada, visitez Bitbuy
  • Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins, allez sur le site de BlockFi
  • Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous les portefeuilles Ledger ou Trezor
  • Pour transiger vos cryptos de façon anonyme, installez l'application NordVPN

Pour investir dans le minage de cryptomonnaies ou les masternodes:

Pour accumuler des cryptos en jouant :

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

Restez informé grâce à notre newsletter hebdomadaire gratuite et à nos réseaux sociaux: