20 sept. 2022 · 4 min read

Les investisseurs d'Ethereum restent prudents depuis la fusion

La fusion d'Ethereum était annoncée comme l'événement crypto de l'année. Mais depuis son arrivée, elle n'a pas eu l'effet proposé. La transition tant attendue s'est plutôt convertie en un événement de vente d'informations, faisant d'Ether le seul actif ayant une valeur de flux de fonds négatif pendant la semaine. Cependant, plusieurs experts restent optimistes sur le fait qu'Ethereum va reprendre des forces sur le marché.

L’optimisme des experts n’enlèvent rien au fait que les investisseurs restent en alerte. Ces derniers restent réticents quant à au fait de multiplier les investissements sur l’Ether. Cela se traduit par des chiffres en dessous des attentes durant la première semaine suivant la fusion. C’est qu’a indiqué CoinShares dans le Digital Asset Fund Flows Weekly qui constate que les flux suivants ceux de la fusion démontrent la retenue des investisseurs. Si depuis le début de l’année, les sorties sont estimée à 375,8 millions de dollars, on estime à 15 millions de dollars les sorties de la seule 4e semaine.

 

La réticence chez les investisseurs se ressent

L’équipe de Vitalik Buterin et la communauté crypto semblaient attendre impatiemment le passage d’Ethereum a un consensus basé sur la preuve de participation (Proof-of-Stake). Après plusieurs années d’attente et de travail, cette transition a été un succès. La sécurisation du réseau par le jalonnement d’Ether se poursuit à la hausse de même que la participation au réseau. On estime même que ce processus pourrait augmenter dans l’avenir.

D’un autre côté, la fusion permet aux futurs détenteurs d’ETH de retirer leurs jetons de la circulation, créant par la même occasion de la rareté. La circulation des jetons devrait de ce fait diminuer et rendre Ether déflationniste. Elle devrait se limiter juste au paiement pour l’exécution des transactions sur le réseau.

La fusion d'Ethereum a amélioré le réseau sur plusieurs points. Elle a permis de réduire considérablement la consommation d'énergie et les émissions de carbone. De plus, Ethereum est un réseau plus sécurisé et plus décentralisé permettant des transactions moins chères. Pour cela, les transactions sont réparties entre plusieurs chaînes de blocs pour qu'elles soient plus rapides avec des frais moins élevés.

Pour accélérer la vitesse des transactions, Ethereum a prévu de mettre en place des mises à jour Verge, Purge et Splurge. Lorsqu’elles seront effectives, le réseau sera en mesure d’assurer le traitement de 100 000 transactions par seconde. Ces mises à jour vont intervenir après la mise à jour Surge qui ne va pas se mettre en pratique cette année. Ainsi, malgré que la fusion soit effective, l’un des problèmes qu’il restera à résoudre sera l’évolutivité.

La participation au réseau Ethereum est-il lucratif ?

Ethereum va améliorer son évolutivité après que les mises à jour prévues l’an prochain soient effectives. Toutefois, cela n’impacte en rien le fait que le réseau soit lucratif. En effet, la transition effectuée par Ethereum lui permet d’ouvrir des opportunités de jalonnement aux entreprises traditionnelles ainsi qu’aux institutions financières. Celles-ci pourront s’engager plus facilement auprès d’une blockchain écologique.

En outre, les validateurs PoS Ethereum disposent d’une source de revenus intéressante. En effet, ils bénéficient d’un rendement annuel en APY d’environ 5%. Compte tenu du risque relativement faible associé à cette tache, la source de revenus est plus ou moins constante.

La source de revenus a été confirmée par Fidelity Digital qui a indiqué qu’Ethereum pouvait désormais rapporter des intérêts sous forme de jalonnement aux détenteurs depuis sa fusion. C’est cette caractéristique qui peut motiver les investisseurs à s’intéresser un peu plus à Ethereum car elle va augmenter le rendement total des détenteurs d’ETH.