30 mai 2022 · 5 min read

Les stablecoins : peut-on espérer un retour à la normale ?

La perte de confiance des investisseurs consécutive à l’effondrement de l’UST et de LUNA a mis le marché crypto à rude épreuve, dans un climat macroéconomique loin d’être favorable aux actifs volatiles. Les stablecoins ont été les premiers affectés par cette catastrophe, mais les répercussions se sont fait ressentir bien au-delà de ce secteur, avec un effet-domino qui a entraîné l’ensemble du marché dans le rouge. 

Source : Adobe

Néanmoins, la plupart des stablecoins semblent s’être remis de cet incident, et parmi ceux-ci, les performances du DAI en particulier ont attiré l’attention des observateurs. Les données indiquent en effet qu’un certain nombre d’investisseurs ont fait l’acquisition de DAI. L'USDC, le stablecoin BUSD de Binance et le DAI ont tous bénéficié d'une prime de 1 à 2 %, la demande pour chacun de ces jetons ayant augmenté de façon spectaculaire.

Après la perte de l’ancrage de l’UST, la majorité des stablecoins ont subi une forte pression et les actifs à petite capitalisation ont été entraînés dans une spirale descendante dans laquelle certains ont eu du mal à échapper. Les stablecoins algorithmiques ont bien sûr été les plus touchés. Ainsi, Neutrino USD (USDN), le stablecoin de l'écosystème blockchain Waves, a fait partie des nombreux actifs ayant perdu sa parité. Peu après l’effondrement de l’UST, l’USDN s’était négocié à 0,77 USD. De même, sUSD (SUSD), un stablecoin sur Synthetix (SNX), dont la valeur suit celle du dollar américain a enregistré de fortes fluctuations et sa valeur est tombée à 0,949 dollar. D'autres stablecoins adossés à des monnaies fiats ont également subi d’importantes variations de leur parité. BiLira (TRYB), un stablecoin soutenu par la livre turque, a chuté jusqu’à 0,063 USD, tandis que Zasset zUSD (ZUSD), un stablecoin programmable soutenu par le dollar, a plongé à 0,89 USD.

Les stablecoins à forte valorisation n’ont cependant pas été épargnés. Tether (USDT) a enregistré une baisse notable de sa capitalisation (qui est passée d’environ 83 milliards de dollars à 73 milliards de dollars) suite à une vague de rachats, le processus par lequel un détenteur d’USDT échange ses jetons contre des dollars. Les avis divergent quant au fait de savoir si l’USDT a brièvement perdu son ancrage ou non : d’un côté, il y a ceux qui affirment qu’en dépit des opérations de rachat, l’USDT est parvenu à maintenir sa parité tandis les sceptiques pointent de nouveau du doigt l’opacité dans la gestion des réserves de Tether. Un autre stablecoin, l’USDC de Circle fait partie des actifs ayant profité des déboires de l’UST : en effet, selon les données de Coinmarketcap, depuis le 11 mai, la capitalisation boursière de l’USDC est passée d’environ 48 milliards de dollars à environ 53 milliards de dollars actuellement. 

Toutefois, la grande surprise pour l’écosystème crypto est le DAI, le stablecoin algorithmique de MakerDAO. Maker était le pionnier du marché en matière de stablecoin algorithmique. Il s’agissait du premier protocole basé sur Ethereum permettant à quiconque de battre monnaie en dollars en utilisant des cryptomonnaies en garantie. Chaque DAI en circulation est surcollatéralisé, directement soutenue par des éthers (ETH), des USDC (un choix assez controversé) et d'autres cryptomonnaies. Par ailleurs, le protocole Maker s'appuie également sur des contrats intelligents qui liquident automatiquement les positions de la dette descendant en dessous de leur ratio prêt/valeur.

"Personne n'a besoin de faire confiance à qui que ce soit. Vous pouvez vérifier par vous-même que toutes les garanties sont là", a déclaré Rune Christensen, fondateur de MakerDAO, à Coindesk, soulignant les avantages de la blockchain.

Le modèle de Terra, en revanche, est complètement différent. Au lieu de détenir des actifs en réserve, elle a utilisé un algorithme et une cryptomonnaie flottante connexe (LUNA) pour essayer de maintenir la parité de son actif en dollars, l’UST. Rune Christensen a révélé qu'il était évident pour d'autres membres de la communauté que Terra s'effondrerait bien avant que ce soit le cas. Christensen ne se réjouit pourtant pas de l’effondrement de Terra.

“Je n'étais pas vraiment d'humeur à dire "je vous l'avais bien dit". C'était une tragédie humaine".

Cependant, pour Christensen, les stablecoins algorithmiques sont loin d’être à ranger au placard. Mais une option plus sûre pourrait être de les traiter un peu plus comme des actifs financiers traditionnels et obliger leurs émetteurs à respecter un seuil de garantie, comme les banques ou comme MakerDAO.

Suivez nos liens d'affiliés:

  • Pour acheter des cryptomonnaies en Zone SEPA, Europe et citoyens français, visitez Coinhouse
  • Pour acheter des cryptomonnaies au Canada, visitez Bitbuy
  • Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins, allez sur le site de BlockFi
  • Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous les portefeuilles Ledger ou Trezor
  • Pour transiger vos cryptos de façon anonyme, installez l'application NordVPN

Pour investir dans le minage de cryptomonnaies ou les masternodes:

Pour accumuler des cryptos en jouant :

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

Restez informé grâce à notre newsletter hebdomadaire gratuite et à nos réseaux sociaux: