Accueil ExclusifPersonnalités Crypto

Mark Karpelès, le baron déchu du Bitcoin

Mark Karpelès, le baron déchu du Bitcoin 0001

Photo: capture d'écran / YouTube

Mark Karpelès, surnommé le “baron du Bitcoin” est un informaticien français. Il a été le directeur général de la plateforme d'échange de Bitcoin Mt. Gox. Celle-ci a donné lieu à un scandale en 2014 quand elle s'est effondrée de manière spectaculaire après le vol de 850 000 bitcoins, entraînant une perte de près de 500 millions USD pour les utilisateurs de l'échange. Quelques semaines plus tard, environ 200 000 bitcoins ont été retrouvés.

Mt. Gox était à l'origine un marché pour les cartes illustrées. Mark Karpelès l'a racheté en 2011 et l’a transformé en la plus grande plateforme d’échange de cryptomonnaies au monde. Dans les premiers temps, Mt. Gox était une entreprise florissante qui traitait la majorité des échanges mondiaux de bitcoins soit entre 5 et 20 millions de dollars de transactions chaque jour.

Mais suite à des “défaillance techniques”, la plateforme a dû fermer le 25 février 2014. Mt. Gox est mise en faillite le 10 mars de la même année. De nombreux clients portent plainte contre l’exchange et contre Mark Karpelès qui est soupçonné d’être à l’origine du soi-disant vol des bitcoins et d’avoir falsifié les données des comptes de sa société.

Le 1er août 2015, Mark Karpelès, est arrêté par la police japonaise. Il sera mis en examen au Japon pour détournement de fonds (2,3 millions d'euros de dépôts en Bitcoin). Il fera dix mois de détention puis sera libéré sous caution. Le 15 mars 2019, Mark Karpelès est condamné à deux ans et demi avec sursis et à quatre ans de mise à l’épreuve pour manipulation de données. À ce jour, la majorité des bitcoins manquants doivent encore être récupérés.

Récemment L’Ex-PDG de Mt. Gox a lancé une nouvelle entreprise ayant pour objectif de créer un nouveau système d'exploitation sécurisé beaucoup plus rapide que ceux actuellement utilisés.

Découvrez les autres personnalités cryptos.

Regardez Mark Karpelès sur l'effondrement de Mt. Gox:

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles