Accueil ExclusifOpinions

Miner des cryptoactifs, toujours rentable mais pas pour vous

Par Coinhouse
Miner des cryptoactifs, toujours rentable mais pas pour vous 0001

Photo: iStock / hocus-focus

Alors que le cours du Bitcoin poursuit sa correction depuis le pic de mi-décembre 2017 (-68%), le hashrate – indicateur de la puissance de calcul attribué à la sécurisation du réseau Bitcoin – ne cesse de croître pour atteindre 50 EH/s (cela représente 50 milliards de milliards de hash par seconde). Une croissance de 212% par rapport au début de l’année 2018.

Les mineurs étant rémunérés en bitcoins, si le cours de cet actif diminue, leur rémunération diminue mécaniquement, donc comment expliquer que toujours plus de matériel est dédié à la sécurisation du réseau Bitcoin?

Une activité encore rentable sous certaines conditions

La majorité du parc existant de matériel dédié au mining est constitué d’ASICs Antminer S9, un produit sorti en 2016 dont l’investissement pour l’acquisition a été amorti depuis longtemps par les professionnels du secteur et le coût “réel” d’utilisation de ce matériel n’est plus que le coût de sa consommation électrique.

Les professionnels du secteur installent la plupart de leurs opérations dans les zones géographiques où l’électricité est bon marché et où le refroidissement, qui peut représenter jusqu’à 30% des coûts de fonctionnement, est facilité par un climat froid comme en Chine, en Islande ou au Canada.

Même dans le cadre d’une diminution du revenu du mining suite à la baisse des cours, le faible coût lié aux S9 ne motive pas les fermes de minage à les débrancher, si on exclut le coût du matériel déjà amorti et qu’on se base sur l’hypothèse raisonnable d’une électricité à $0,06/kWh, un S9 est toujours rentable à la difficulté et au cours actuel.

Lisez la suite de cet article sur Coinhouse Insights.

Avertissement : cet article vous est présenté par l’équipe de Coinhouse, ne reflète pas nécessairement l’opinion de CryptonewsFR et ne constitue en aucun cas des conseils à l’investissement ni des consignes de trading.

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles