Accueil ExclusifArticles

Montréal célèbre le Bitcoin Independence Day

Montréal célèbre le Bitcoin Independence Day 0001

Crédit Photo: Francis Pouliot

Hier à Montréal c’était soir de fête au Bar & Terrasse l’Abreuvoir sur la rue Ontario. En effet, le 1er Août marque la date officielle du Bitcoin Independence Day qui célébrait son premier anniversaire ; exactement un an s’est écoulé depuis que le mouvement UASF (User Activated Soft Fork) a su se mobiliser afin d’assurer l’implémentation de SegWit dans Bitcoin, permettant ainsi l’existence du Lightning Network. C’est donc sans surprise et symboliquement que les consommations réglées en LN hier soir étaient offertes à 50% de rabais lors de cette soirée organisée par Francis Pouliot et sponsorisée par Bylls.com.

Cryptonews était sur place pour rencontrer les bitcoiners de 18 à 70 ans qui avaient le cœur à la fête dans une ambiance des plus conviviales, contrastant légèrement avec les meetups plus formels où l’on peut assister à des conférences et ateliers d’apprentissage.

Les parcours des bitcoiners présents varient autant que la façon dont ils ont découvert cette technologie révolutionnaire. Nous avons pu échanger avec le sympathique doyen de 70 ans, qui nous a raconté avoir découvert le Bitcoin en 2015 grâce à un coup de chance : « Je me baladais sur le boulevard Saint-Laurent à l’occasion d’une vente de trottoir et l’ambassade Bitcoin était située tout près de là, à l’époque. Ils avaient un stand dehors et j’y ai rencontré Francis Pouliot qui m’a donné les renseignements qui m’ont amené à acheter mon premier Bitcoin. J’en ai ensuite acheté dix autres, et en décembre dernier, je n’ai eu qu’à vendre mes Bitcoin Cash et Bitcoin Gold accumulés via les forks pour me payer des vacances à Dubaï avec ma femme ». Georges préfère les portefeuilles papier « tellement simples à générer et plus faciles à cacher à la maison entre deux livres », et il a donné des Bitcoins à ses petits-enfants de 14 et 16 ans : « Leurs camarades de classe connaissent déjà tous cette cryptomonnaie » nous dit-il.

Montréal célèbre le Bitcoin Independence Day 101
Crédit Photo: cryptonewsFR

Leila Najim, directrice générale de Satoshi Portal, nous a expliqué l’importance de cette soirée : « Le mouvement UASF a démontré que les mineurs sur la blockchain Bitcoin ne prennent pas les décisions au nom de toute la communauté et que les utilisateurs et les entreprises qui utilisent Bitcoin ont eux aussi une voix. Il y a eu beaucoup de difficultés pour réussir à implémenter SegWit dans le protocole Bitcoin, mais cela a finalement fonctionné le 1er août de l’année dernière, et le résultat fut un split entre le Bitcoin original et Bitcoin Cash. Toutes les équipes de Satoshi Portal et Bylls sont ici et sont enthousiastes à l’idée de célébrer cette date spéciale, qu’il est important de souligner selon nous ».

Francis Pouliot, organisateur de la soirée, et fondateur et PDG de Satoshi Portal, nous a expliqué le concept du Bitcoin Independance Day : « Les utilisateurs et développeurs voulaient faire passer un changement dans Bitcoin ; il s’agissait d’une nouvelle technologie à intégrer au protocole qui s’appelait SegWit. On avait suggéré une façon de l’activer qui donnait aux mineurs une manière de signaler quand ils étaient prêts à implémenter la technologie. Mais certains mineurs ont utilisé cette méthode de signalement en menaçant de retarder l’adoption de SegWit de trois ans afin d’obtenir des concessions. Ils voulaient faire d’autres changements qui contribuaient à la centralisation du réseau Bitcoin en augmentant la taille des blocs. Notre objectif c’était de faire passer SegWit, alors on a formé le mouvement UASF qui allait boycotter uniquement les mineurs qui ne signalaient pas qu’ils étaient prêts. Il y a eu un grand moment de tension entre autres à cause des risques de perdre notre argent, mais le risque de suivre Bitmain était beaucoup plus grand que celui de nous suivre. Ultimement les mineurs Bitmain ont capitulé et ont signalé pour Segwit, qui a été activé grâce à UASF ».

Ce fut une victoire pour la communauté montréalaise qui était très impliquée dans le projet, selon Francis. «C’est une soirée pour commémorer cet événement et on veut que ça devienne une culture avec des dates importantes. Il y a déjà le Genesis day le 3 janvier qui célèbre le premier bloc miné par Satoshi, il y a le Pizza day de Laszlo le 22 mai qui célèbre l’adoption du Bitcoin, et maintenant il y a le Bitcoin Independence Day qui célèbre la décentralisation du Bitcoin».

La communauté montréalaise n’était pas la seule à célébrer cet événement qui a eu une résonnance internationale, comme le montre les tweets suivants:

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles