La part de marché de Binance.US chute à moins de 2.7%

Thomas Julia
| 3 min de lecture

La chute de la plus grande plateforme d’échange de crypto-monnaies au monde dans le pays de l’oncle Sam est-elle inévitable? Le 14 Juin, la part de marché de Binance.US est tombée à moins de 2.7%, soit son plus bas niveau depuis Décembre 2020. Ces chiffres ont été divulgués par la société de crypto-données Kaiko. Si les poursuites engagées au début du mois de Juin par la Security And Exchange Committee (SEC), le gendarme de la finance aux USA, ont contribué à cette baisse, le phénomène semble avoir pris racine depuis février. A quel point la filiale américaine du géant des cryptomonnaies est-elle en danger? Explications. 

La SEC tire à boulets rouges sur Binance  

Le 5 Juin, la SEC a officiellement lancé des poursuites judiciaires contre Binance. Le motif? Il est reproché à la firme de Hong-Kong de ne pas séparer de manière assez claire dans ses bilans comptables les actifs des utilisateurs privés de ceux des entreprises. Ce qui permettrait à la compagnie de détourner les dépôts des clients. Des dépôts qui seraient ensuite transférés vers Sigma Chain, une entité détenue et contrôlée par Changpeng Zhao, le PDG de Binance. 

L’autorité de régulation américaine a même demandé une ordonnance restrictive temporaire à la justice pour geler tous les avoirs de la firme aux USA! En d’autres mots, une mise en quarantaine avant même le début du procès. 

Une semaine après, force est de constater que l’action menée par la SEC a fait fuir les traders et détenteurs de liquidités. Le niveau de liquidités de Binance.US a chuté de près de 80% en une semaine. Pour atteindre une part de marché historiquement basse. 


Un déclin qui a démarré en février  

Comme si cette semaine de tempête ne suffisait pas, le média spécialisé The Block affirme, dans un article paru le 14 Juin, que le volume d’échange de Binance.US a diminué de façon régulière au cours des trois derniers mois. Binance.US a en effet enregistré un volume d’échange de 17,6 millions de dollars en mars, 15,2 milliards en avril, pour tomber à 5,9 milliards en mai. 

L’annonce faite par le géant des crypto-monnaies, le 8 février dernier, de suspendre tous les virements bancaires en USD avait déjà sonné comme une alerte pour les professionnels du secteur financier. 

La spirale semblait infernale. Mais la justice américaine l’a peut-être stoppée le 14 Juin.  

Un sursis pour Binance.US? 

Le juge fédéral chargé de l’affaire a premièrement rejeté la demande de la SEC de geler les actifs de Binance. Ce qui permet à la société de Changpeng Zhao de continuer à payer ses factures. Mais ce n’est pas tout, le juge a également émis des remontrances envers la SEC. Il lui reproche un dossier de preuves insuffisant concernant la non-séparation des fonds, qui pour rappel est le fondement de la plainte. Une décision qui, selon les spécialistes des cryptos aux USA, va inévitablement forcer les 2 parties à entamer des négociations.  

Une décision de justice qui met un coup d’arrêt à la guerre menée par la SEC à Binance et d’autres géants des cryptos. Une SEC qui, pour rappel, n’a jamais sanctionné Bernard Madoff et sa pyramide de Ponzi à plus de 60 milliards d’euros… 

Sources: Theblock, CNBC, Tradersunion