Paxos Trust contraint à mettre fin à l’émission du stablecoin BUSD de Binance : explications

Pauline Eyebe
| 5 min de lecture
Source: AdobeStock / Iryna Budanova

Selon une déclaration faite à The Block par un porte-parole de Binance, le Département des services financiers de New York (NYDFS) a ordonné à la plateforme de crypto-monnaie Paxos de cesser d’émettre le stablecoin Binance USD (BUSD).

Les actions du régulateur new-yorkais interviennent peu de temps après que la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis a délivré un avis relatif au niveau des stocks de Paxos. En effet, selon le rapport, citant des sources anonymes, la SEC a envoyé à Paxos une lettre l’informant d’une “possible action coercitive”. 

L’envoi de cette lettre est une procédure que la SEC utilise pour informer les entreprises d’une action coercitive prévue à leur encontre. La lettre de la SEC précisait que la poursuite serait pour “violation des lois de protection des investisseurs”.

Par la suite, le NYDFS aurait exigé de Paxos qu’il cesse d’émettre davantage de jetons BUSD. En revanche, selon un communiqué de Binance, Paxos continuera à gérer les rachats du stablecoin. De plus, Paxos continuera à assurer le service du produit et aussi le suivi avec des informations supplémentaires si nécessaire.

Selon les propos du porte-parole de Binance :

“Paxos nous a informés que le département des services financiers de New York (NYDFS) leur a ordonné de cesser de frapper de nouveaux BUSD”.

Il a ensuite ajouté :

 “BUSD est un stablecoin entièrement détenu et géré par Paxos. Par conséquent, la capitalisation boursière de BUSD ne fera que diminuer avec le temps. Paxos continuera à assurer le service du produit, à gérer les rachats et à assurer un suivi avec des informations supplémentaires si nécessaire.”

Le Wall Street Journal a été le premier à rapporter la nouvelle. Cette décision intervient après que CoinDesk ait rapporté vendredi que le NYDFS enquêtait sur Paxos. Mais Paxos n’a pas immédiatement répondu à la demande de commentaires de The Block.

Dimanche dernier, le Wall Street Journal a rapporté que la SEC aurait également l’intention de poursuivre Paxos au sujet de BUSD. D’après les informations recueillies, la SEC soutient que le stablecoin BUSD est un titre non enregistré. 

Qu’est-ce que BUSD et quelle est son importance pour Binance ?

BUSD est un stablecoin arrimé au dollar américain à un ratio de 1:1. Il a été lancé en 2019 par Binance en partenariat avec Paxos et avait pour but de fusionner la stabilité du dollar avec la technologie blockchain. 

Actuellement, il est le troisième plus grand stablecoin sur le marché avec une offre totale de plus de 16 milliards de dollars. Au moment de la rédaction de cet article, le stablecoin de Binance (BUSD) s’échangeait à 0,999 $ et connaît une légère diminution de 0,10 %

De plus, à son lancement, BUSD a été approuvé et réglementé par le NYDFS. Le porte-parole de Binance a déclaré que “Paxos a par ailleurs assuré que les fonds sont sûrs, et entièrement couverts par les réserves de leurs banques.”

Ils ont ajouté que :

“Compte tenu de l’incertitude réglementaire en cours sur certains marchés, nous allons examiner d’autres projets dans ces juridictions pour nous assurer que nos utilisateurs sont protégés contre tout autre préjudice indu”.

Larry Cermak, vice-président de la recherche chez The Block, a déclaré : 

“BUSD est assez important pour Binance en termes de revenus également. D’après mon estimation, Binance génère actuellement environ 300 millions de dollars par an rien qu’avec le partage des revenus. Et ce revenu est formidable et stable dans les marchés en baisse.”

Un coup de plus porté par la SEC aux plateformes de cryptos

Avec cet ordre de la SEC au NYDFS, les régulateurs américains comptent continuer leur chasse contre les plateformes de cryptos opérant dans la clandestinité.

En effet, les mesures réglementaires les plus récentes prises à l’encontre du BUSD s’inscrivent dans le sillage de la surveillance accrue du marché des crypto-monnaies. La semaine dernière, la SEC a déclaré que les services de staking de crypto-monnaies violaient la loi sur les valeurs mobilières. 

Suite à ces déclarations, le gendarme de la bourse américaine a obligé Kraken à fermer complètement son offre de staking. Coinbase, par contre, a décidé de ne pas se laisser faire en affirmant que ses produits de staking ne sont pas des valeurs mobilières.

Le débat sur la qualification des crypto-monnaies en des valeurs mobilières sur le marché des crypto-monnaies ne date pas d’hier et est au centre des attentions de tout le secteur. L’attention est à son comble depuis que la SEC a intenté une action en justice contre Ripple, la plateforme émettrice du jeton XRP.

Serait-ce la fin du BUSD et des stablecoins en général ?

La qualification de valeurs mobilières de la SEC concernant le BUSD et les stablecoins pourraient représenter un défi majeur pour l’industrie de la crypto-monnaie. Cela est d’autant vrai dans la mesure où les stablecoins sont une rampe d’accès populaire pour les utilisateurs qui font leurs premiers pas dans la crypto-monnaie. 

Cointelegraph a contacté des experts en droit pour comprendre comment les stablecoins pourraient être qualifiés de valeurs mobilières. Un avocat a déclaré que si les stablecoins sont censés être stables, les acheteurs peuvent profiter d’une série d’opportunités d’arbitrage, de couverture et éventuellement de staking.

Suite à cet ordre de la SEC, on peut s’attendre à une chute du prix du BUSD et à des réactions mitigées de la part de la communauté.