Selon le PDG de Circle, les stablecoins seraient une meilleure solution qu’une CBDC pour la Chine

Thomas Renault
| 2 min de lecture
Selon le PDG de Circle, les stablecoins seraient une meilleure solution qu’une CBDC pour la Chine

Dans une interview accordée au South China Morning Post, le PDG de Circle, Jeremy Allaire, met en avant les avantages des stablecoins par rapport aux monnaies numériques des banques centrales (CBDC).

Les stablecoins pourraient être la voie à suivre pour le RMB selon Allaire

Pour internationaliser sa monnaie, le yuan chinois (CNY), Pékin devrait envisager d’autoriser des stablecoins adossés au yuan, a déclaré Jeremy Allaire, PDG de Circle, lors d’une récente interview avec le South China Morning Post.

“Si, à terme, le gouvernement chinois souhaite voir le RMB utilisé de manière plus libre dans le commerce international, il se peut que les stablecoins soient la voie à suivre plutôt que la monnaie numérique de la banque centrale”, a déclaré Jeremy Allaire.

Selon Allaire, si le gouvernement chinois souhaite que le RMB (la monnaie officielle de la Chine) soit davantage utilisé dans le commerce international, les stablecoins pourraient être la voie à suivre plutôt que les monnaies numériques des banques centrales (CBDC).

Bien que Allaire considère les stablecoins comme une option supérieure aux CBDC, il estime que les deux options sont complémentaires. Il souligne que si les banques centrales décident de moderniser leurs systèmes en adoptant une technologie de registre distribué plus moderne, cela serait bénéfique. Cependant, il considère que cela diffère grandement du travail réalisé par le secteur privé pour innover sur l’internet public.

En juin dernier, Jeremy Allaire a exprimé son intérêt pour les évolutions réglementaires à Hong Kong et a observé une “énorme demande de dollars numériques” dans la région. Le stablecoin USDC de Circle est le deuxième plus important stablecoin adossé au dollar américain, derrière l’USDT de Tether, avec une offre en circulation de 27 milliards de dollars, selon les données de CoinMarketCap.

Les contrôles des capitaux limitent l’utilisation du yuan dans les échanges commerciaux

Néanmoins, les autorités chinoises pourraient hésiter à permettre une telle initiative, car les contrôles des capitaux et l’interdiction de la convertibilité libre du yuan sont des piliers de leur politique économique. Des voix ont souligné que la Chine préférerait maintenir ces règles en place plutôt que d’autoriser la libre convertibilité et de remettre en question la domination du dollar.

Il est prévu que la Chine fasse des avancées progressives pour utiliser davantage le yuan dans les échanges commerciaux avec les pays exportateurs de matières premières. Cependant, il pourrait être difficile pour la Chine de pousser ces mesures plus loin et de modifier radicalement la structure de ses échanges commerciaux.

Dans bien des cas, Circle et Tether ont bénéficié de cette situation. Des recherches de Chainalysis montrent que les stablecoins sont un outil efficace pour les transferts de fonds, notamment pour les entreprises chinoises qui ont besoin d’approvisionnements provenant de l’étranger.

Chine Bitcoin Transfert fiat et stablecoins en 2020
Source : Chainalysis

Plus tôt cette année, l’équipe derrière le CNHC, un stablecoin lié à la version offshore du yuan principalement utilisé sur le marché obligataire, a été arrêtée à Shanghai.

Source : The Block