Accueil ExclusifPersonnalités Crypto

Étienne Larrivée: développer Bitcoin, jour après jour

Étienne Larrivée: développer Bitcoin, jour après jour 0001

Photo: Cryptonews / David Nathan

Développeur pour Satoshi Portal, Bull Bitcoin et Cyphernode, Étienne Larrivée est un bitcoiner convaincu qui met "les mains dans le cambouis" informatique et participe activement, jour après jour, à faire en sorte que des applications concrètes soit disponibles pour Bitcoin.

Cryptonews: Comment es-tu arrivé dans le monde des cryptomonnaies?
Étienne Larrivée: J'avais entendu parler de Bitcoin sans m'y intéresser vraiment. Mon ami David m'a parlé d'un article sur des Québécois qui achetaient des GPU à la tonne pour miner, remplissant des hangars! C'était wow mais plutôt nébuleux! Mais c'est vraiment suite au visionnement de l'épisode #13 de la saison 3 de The Good Wife que j'ai eu une envie d'approfondir ma connaissance de Bitcoin. Malgré le fait que je sois du type technique, qui aime comprendre comment les choses fonctionnent, ce qui m'a premièrement envoûté de l'histoire de Bitcoin c'est le mystère autour de Satoshi Nakamoto. Je me suis imaginé que je pourrais trouver des indices pour l'identifier. Quelle idée! Évidemment, mon envie de comprendre comment Bitcoin fonctionne a pris le dessus et j'ai plongé avec aplomb! J'ai convoqué David pour lui exposer mes idées et je l'ai infecté. Il est enseignant et je suis développeur, ses forces sont mes faiblesses et vice-versa, nous sommes une équipe du tonnerre! Il est mon frère bitcoin.

Brièvement, c’est quoi ton parcours professionnel?
J'ai commencé à programmer à 12 ans, dans le temps des BBS. Je n'ai pas arrêté depuis. Pendant et après mon bacc, j'ai travaillé pour des boîtes en télécom, R&D, fiscalité, construction, finance, IA, bancaire, centres d'appel, formation, mode, sports et défense. J'ai touché à bien des domaines et plusieurs projets, autant petits que gros. Avec les années, j'ai porté à peu près tous les chapeaux; programmeur, concepteur, architecte, analyste, gestionnaire de personnel et de projets. J'ai co-fondé et développé VolsDeBut.com, une application de gestion de ligues de baseball sur le web. Depuis 1 an et demi, je fais partie de l'équipe de Bull Bitcoin, la compagnie Bitcoin la plus en vogue au Canada.

À quoi consiste ton travail de développeur crypto?
Je suis l'expert Bitcoin chez Bull Bitcoin. Je m'occupe de l'infrastructure Bitcoin (serveurs, réseautique, sécurité, performance, etc.), les processus liés à Bitcoin, la formation Bitcoin, le développement Bitcoin (entre autres) et bien sûr le projet Cyphernode. J'ai eu la chance de connaître Francis Pouliot aux débuts de l'ambassade Bitcoin à Montréal. Plusieurs années ont passé lorsqu'en 2017, je lui ai proposé le projet qui allait devenir Cyphernode et une superbe aventure prenait naissance! J'ai l'honneur de travailler avec l'un des bitcoiners les plus engagés, intelligents et libres que je connaisse. Sa passion et sa grande générosité ont permis à Cyphernode de prendre naissance et de devenir un élément central de nos vies professionnelles. L'équipe de Bull Bitcoin est exceptionnelle et chacun de mes collègues est une perle. J'ai tiré le bon numéro!

Est-ce que le fait de développer dans les cryptomonnaies change fondamentalement ton métier ou c’est finalement la même chose?
Techniquement, c'est très similaire à quelques points près : c'est un secteur qui bouge extrêmement vite, alors tout est rapide et change souvent. Aussi, la nature de Bitcoin fait que le focus est intense sur l'aspect sécurité et défense. Les valeurs Bitcoin sont très importantes et toutes nos décisions et actions reposent sur ces valeurs. Même si le développement en cryptomonnaies est similaire aux autres secteurs, l'ambiance de travail est très différente! Jeune, dynamique, on n'a pas peur du risque, on s'exprime librement et chaque jour est une surprise! Ce n'est pas fait pour tout le monde. Mon métier est le même, mais ma manière de réfléchir et d'aborder les problèmes a changé; il faut se mettre dans un contexte d'adversité pour prendre des décisions techniques qui vont survivre à la réalité Bitcoin.

Tu es le développeur principal de Cyphernode, peux-tu nous expliquer en quelques mots ce que c’est et pourquoi c’est important?
Cyphernode aide à rendre Bitcoin plus accessible, permet de facilement installer et utiliser Bitcoin grâce à un ensemble de services tout en respectant la décentralisation et le respect de la vie privée. Je vois Cyphernode comme une bête à deux têtes: un API HTTP pour les développeurs, offrant des fonctionnalités Bitcoin, crypto et autres permettant d'utiliser plus facilement Bitcoin sans devoir être expérimenté ou en avoir l'expertise Bitcoin. L'autre volet est une utilisation personnelle tout en roulant ses propres noeuds et offrant des applications web faciles à utiliser pour le commun des mortels. Bien sûr, Bitcoin reste un univers difficile et technique pour le moment, mais nous voulons rendre son utilisation plus facile tout en gardant l'éthique et les valeurs qui sont la raison d'être de Bitcoin. Cyphernode est "open source" et quiconque peut contribuer à sa hauteur. Notre lancement lors du Baltic Honeybadger Conference, à Riga, en septembre 2018, nous a permis de connaître le plus grand contributeur du projet, SKP. Nous sommes actuellement les deux développeurs principaux du projet et il est devenu mon grand ami.

Francis Pouliot et Étienne Larrivée
Francis Pouliot et Étienne Larrivée

Est-ce que tu te considères comme un Cypherpunk?
Je lisais mes premiers articles sur les cypherpunks quand j'étais ados, les premiers magazines de hacking (je ne parle pas ici du piratage, mais bien du bidouillage) en programmation et en téléphonie et j'ai vite compris la mentalité différente que ça implique. Je naviguais les BBS via mon modem 300 bauds (plus tard 1200 bps!) et au grand dam de mes parents, j'ai généré des factures d'interurbains non négligeables. Je fais souvent le parallèle entre les cypherpunks et les gens de science qui formaient des sociétés secrètes au moyen-âge pour faire avancer l'humanité par la science sans se faire effacer. Par ailleurs, j'ai toujours visé l'équilibre et la modération dans ma vie. Sans être activiste, je supporte souvent ces causes. Sans être extrémiste, je comprends l'importance de certains combats. J'opte pour la stratégie et l'intelligence plutôt que la violence. Je pense que la vie privée est d'une importance capitale et qu'il faut tout faire pour la protéger. Même si je ne fais rien de mal, je refuse qu'on me surveille, même "pour les bonnes raisons". Mon côté paranoïaque quant à la vie privée n'a jamais été aussi élevé et je fais régulièrement le bilan entre la convenance et le risque (avouons que Google Home est cool). Les appareils électroniques nous inondent et il est très facile de se faire écouter aussi bien par les autorités que par les pirates. La seule façon d'être à l'abri des "méchants" est de n'ouvrir aucune porte, même pour les "gentils". J'ai certainement la fibre cypherpunk. Mais je suis loin de la pureté! :-)

Es-tu ce qu’on appelle un Bitcoin Maximalist?
La définition de "maximaliste Bitcoin" est souvent floue. Je pense que c'est simplement le fait de croire que seul Bitcoin survivra en tant que monnaie ou du moins base de monnaie. Pour le moment, c'est ce que je crois. Je suis par contre persuadé que d'autres technologies similaires (lire "shitcoins") existeront toujours en parallèle. On n'empêchera jamais l'humain d'être tenté par l'appât du gain en proposant une solution frauduleuse et pauvre prétendant remplacer Bitcoin. Bitcoin ne sera probablement jamais remplacé par "une meilleure solution". Bitcoin évolue incroyablement, supporté par des contributeurs exceptionnellement brillants et convaincus, autant au niveau technologique qu'économique, philosophique, social et même politique. On minimise souvent Bitcoin. Bitcoin est multidimensionnel et sa propriété anti-fragile le rend puissant. Mais il ne faut pas pour autant arrêter de le protéger. Et je crois qu'il est éthique de protéger les utilisateurs des fraudes et des mauvaises pratiques en les éduquant. La caractéristique décentralisée de Bitcoin est probablement ce qui est le plus important et la valeur principale à protéger.

Quelle est ta vision de Bitcoin sur le long terme. Une valeur essentiellement refuge, une sorte “d’or numérique” ou une monnaie qui va être utilisée concrètement au quotidien?
Je crois que Bitcoin deviendra le moyen principal d'échanger à l'international. Je vois difficilement les pays délaisser leur monnaie qu'ils contrôlent pour Bitcoin, mais il est bien plus simple d'utiliser Bitcoin partout dans le monde que de convertir entre toutes les devises. Bien sûr, Bitcoin prendra beaucoup de valeur dans les prochaines années pour plusieurs raisons, alors certains voient son acquisition comme un investissement. Il sera refuge pendant les crises (nationales ou mondiales) et éventuellement sa crédibilité et légitimité croissantes feront que son utilisation se répandra en parallèle aux devises nationales. Les "couches" de paiement sur Bitcoin (appelées souvent layer-2, layer-3...) rendent son utilisation rapide, facile et sécuritaire. J'imagine très bien Bitcoin (layer-2) devenir un mode de paiement standard chez la plupart des marchands. La qualité immuable de Bitcoin donne aussi des possibilités fort intéressantes; je pense notamment à OpenTimestamp qui permet de laisser une trace dans le temps de tout document de façon cryptographiquement non falsifiable. Il y a aussi du développement intéressant en DID, l'identité décentralisée, permettant d'être maître de ses informations personnelles. Il y aura probablement bien des applications qui reposeront sur les différentes couches de Bitcoin. La première couche de Bitcoin ne changera pas beaucoup, il faudra compter sur les couches supérieures et les systèmes parallèles liés à Bitcoin, comme déjà des "sidechains" utiles et ingénieux.

On est encore loin de l’adoption de masse. Qu’est-ce que ça va prendre selon toi pour que les choses changent?
Bitcoin est encore difficile et complexe. Il y a eu plusieurs simplifications dans les dernières années, par exemple les portefeuilles dits "HD" (Hierarchically Deterministic) et la possibilité de "sauvegarder" tous ses comptes à l'aide de quelques mots, plutôt qu'avec des clés cryptographiques éparses. Je suis persuadé que lorsque les gens utiliseront Bitcoin sans le savoir, ce sera une évidence d'adoption. Lorsque Bitcoin sera aussi facile que d'utiliser les courriels. Et, contrairement à plusieurs, je pense que les banques commerciales (non centrales) continueront à offrir leurs services financiers mais en utilisant Bitcoin derrière plutôt que leurs systèmes actuels vulnérables. Et offrir des comptes Bitcoin, comme ils offrent des comptes de différentes devises! Je les vois très bien offrir la gestion des portefeuilles Bitcoin; bien sûr, ça ne va pas dans la même direction qu'un objectif de Bitcoin: avoir le plein contrôle de ses avoirs. Mais si une entité réglementée aide à faciliter l'utilisation de Bitcoin en protégeant ses utilisateurs, tant que les autres valeurs ne sont pas mises en péril, je ne suis pas fermé à l'idée. À suivre!...

Quels sont tes projets professionnels pour les prochains mois?
Je veux rendre Cyphernode plus facile, plus solide, plus performant, plus pratique et utile. Cyphernode est le résultat d'une volonté de rendre accessible Bitcoin et ses valeurs: ouvert, publique, sans permission, sans frontière, neutre et résistant à la censure. C'est difficile de suivre ces valeurs en utilisant un portefeuille contrôlé par un tiers, centralisé. Nous voulons contribuer à la décentralisation. Nous voulons que chacun soit souverain dans l'exercice de sa consommation, quant à sa richesse et son mode de vie. Nous voulons aider les utilisateurs à être maîtres de leurs habitudes et de leurs allers et venus. Je veux faire la promotion de cette vision en développant des outils et en éduquant à l'aide de conférences et formations. Je veux faire une différence et j'ai envie de participer à la fête, au changement, à la révolution!

Pour suivre Étienne sur Twitter.

Pour lire plus d'interviews de personnalités crypto.

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles