Accueil ExclusifPersonnalités Crypto

Nicholas Merten, nom de code: DataDash

Nicholas Merten, nom de code: DataDash 0001

Photo: Nicholas Merten / DataDash

Figure incontournable de la cryptosphère, Nicholas Merten, plus connu sous le pseudonyme de DataDash, est LE YouTuber de langue anglaise à suivre si l’on s’intéresse au trading de crypto-actifs. Sa chaîne compte plus de 300 000 abonnés et 400 vidéos et demeure une des plus actives et des plus instructives de cette catégorie. Cryptonews a interviewé celui qui réussit à rendre accessible et ludique le délicat exercice de l’analyse des marchés des cryptomonnaies.

Quand les gens vous demandent "Quel est votre travail?", que répondez-vous?
Mon travail consiste à partager mes intérêts avec les gens qui me suivent. Chaque jour, je passe des heures à effectuer des recherches sur les marchés des crypto-devises, mais aussi sur les actions, les commodités et les monnaies traditionnelles. Je fais ce travail parce que je trade dans une perspective “macro”. J'essaie de donner une vue d'ensemble et de montrer à quel point les cryptos sont intimement liées à l'économie mondiale. Il est rare de pouvoir considérer son travail quotidien comme une passion, mais je suis l'un de ces chanceux-là.

Comment êtes-vous arrivé dans les cryptos?
J'ai découvert Bitcoin pour la première fois en 2011. À l'époque, je m’étais fixé pour but de comprendre tout le système financier mondial. Mais je ne pouvais pas m'empêcher de penser que nous devions trouver un système alternatif qui ne laisserait pas aux institutions bancaires toute la responsabilité de notre argent. Et par hasard, je suis tombé sur Bitcoin. Malheureusement, ma nature cynique de l'époque a fait en sorte que je n’ai pas approfondi cette technologie et, pendant des années, je n'avais aucune idée de ce que le Bitcoin et les autres cryptomonnaies pouvaient apporter au monde. C’est seulement en 2016, quand j'ai lu (trois fois) le livre blanc du Bitcoin que je me suis pris une “claque”. Je n’étais pas énervé d’avoir manqué une merveilleuse opportunité d’investissement, mais plutôt que le début du démantèlement du système bancaire archaïque était devant mes yeux depuis tant années.

Pouvez-vous nous dire en quelques mots sur votre parcours scolaire / professionnel?
Pendant plus de sept ans, je me suis plongé dans presque tous les documentaires, livres et supports d'apprentissage pour bien comprendre la finance, les affaires, la politique et l'économie mondiale. Il y a quelques années à peine, j’étais étudiant, je visais un double diplôme en affaires avec une spécialisation dans la finance. Mais même en terminant le dernier semestre de ma première année avec une moyenne de 3,5, j'ai abandonné mes études. J'ai ensuite étudié via la plateforme Praxis, ce qui m'a amené à travailler dans une start-up émergente de la Silicon Valley et à fonder la plus grosse chaîne sur les cryptomonnaies.

Nicholas Merten, nom de code: DataDash 101
Photo: DataDash en conférence

La première vidéo que nous avons trouvée de DataDash a été publiée le 12 juillet 2017. Était-ce LA première vidéo crypto que vous ayez jamais faite?
Oui, et en toute humilité, je pensais que personne ne voudrait la regarder.

Quel était votre objectif initial avec cette chaîne YouTube, DataDash? Est-ce toujours le même?
Le but initial de ma chaîne était d’enseigner l’analyse de données numériques et SQL (Sequel). La chaîne faisait partie d’un projet de développement personnel, d’une plateforme éducative sur laquelle j’étais inscrit, Praxis, où je poursuivais une formation dans l’analyse de données. Mais je me suis rendu compte que les deux vidéos que j'avais réalisées sur les marchés crypto avaient généré un trafic considérable pour une chaîne sans abonné. Alors, j'ai continué à faire mes recherches et à produire d’autres vidéos. Je n'aurais jamais imaginé que les gens voudraient m'entendre parler quotidiennement des marchés.

Qu'est-ce qui a changé au fil des mois dans votre manière de faire des vidéos?
J'ai commencé à intégrer davantage de macro-perspectives dans mes vidéos, couvrant différents domaines de la finance, tels que le marché boursier et les commodités. Ce n'était pas seulement pour élargir les types de contenu que je produisais, mais aussi pour montrer combien ces marchés étaient en corrélation avec ce qui me passionne le plus, le marché des cryptos.

Pouvez-vous nous en dire plus sur votre projet Genesis?
Malheureusement, je dois retenir mon enthousiasme et me contenter de dire qu'il y a beaucoup de choses qui arrivent concernant ce projet.

Selon vous, quels sont les principaux problèmes que les cryptomonnaies pourraient résoudre?
Beaucoup pensent que la blockchain va révolutionner le mode de fonctionnement des entreprises. Je ne doute pas que ce sera le cas, mais je pense que les cryptos auront le plus grand impact sur quelque chose qui joue un rôle encore plus important dans nos vies, l’argent. Les monnaies contrôlées par les autorités centrales n’ont pas encore vu véritablement de challengers venir perturber leur domination sur l’économie mondiale. Or, dans un contexte financier où plusieurs économies souffrent de la dette, de crises monétaires et géopolitiques, je pense que ce n'est qu'une question de temps avant que nous assistions à un transfert de richesse massif des monnaies des anciennes devises vers la nouvelle ère de la cryptomonnaie décentralisée. Ses propriétés d’immuabilité, de résistance à la censure et le fait qu’il y ait un nombre limité d’actifs émis vont changer la donne selon moi.

Si vous aviez Satoshi devant vous, que lui diriez-vous?
Merci de m'avoir donné l'espoir que la souveraineté financière du XXIe siècle puisse devenir une réalité. Êtes-vous satisfait de la direction que prend le Bitcoin?

Chaîne YouTube de DataDash

Pour lire d'autres interview de personnalités crypto

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles