Accueil ExclusifArticles

Quelle cryptomonnaie fait quoi ? On vous explique tout !

Quelle cryptomonnaie fait quoi ? On vous explique tout ! 0001

Photo: iStock-Marc Bruxelle

Contrairement à l’opinion générale, tous les actifs cryptographiques ne sont pas les mêmes ! En effet, chaque monnaie est unique à sa façon et développée dans le but de répondre à une demande spécifique. Tout comme dans la bourse classique, les cryptomonnaies tomberont dans différentes catégories, selon leurs domaines d’application, leurs buts ultimes, ou les industries dans lesquelles elles sont utilisées. En voici quelques exemples.

Les cryptomonnaies pour les transactions financières

Avec l’apparition des monnaies virtuelles qui sont de plus en plus adoptées par le grand public, il devient clair que l’argent du 21e siècle ne sera plus limité aux billets de banques et aux cartes de crédit. Le Bitcoin (BTC) sort du lot comme un de ces premiers modes de paiement alternatif, aux vues de sa popularité et de son adoption de plus en plus massive. Le Bitcoin Cash (BCH) est utilisé en raison de la vitesse de ses transactions et de ses frais réduits. Enfin, Ripple (XRP) est devenu rapidement populaire, en partie grâce à son affinité avec les banques, contrairement à ses pairs. En effet, cette monnaie est destinée à aider les banques à faire des transactions globales et rapides, à peu de frais.

Les cryptomonnaies pour des transactions privées

Dans notre ère où la notion de vie privée prend de plus en plus d’importance, les développeurs ont créé des monnaies capables de protéger l’identité des personnes et les historiques de transactions. Zcash (ZEC) est l’une de ces monnaies, ayant pour but de cacher l’identité de la personne qui envoie les fonds, de celle qui les reçoit, ainsi que du montant de la transaction, le tout grâce au cryptage de toutes ces données sur sa blockchain. ZClassic (ZCL) est aussi une monnaie « privée », car il s’agit d’un « hard fork » de Zcash, qui propose des transactions à des frais de 20% moindres que ceux de son grand frère Zcash. De son côté, Dash (DASH) a été spécifiquement créée pour faire des achats en remplacement de Paypal, mais avec une couche supplémentaire de confidentialité, alors que Monero (XMR) a été conçue de façon à laisser son utilisateur choisir qui peut visualiser ou ne pas visualiser les transactions effectuées.

Les cryptomonnaies basées sur des applications

Ces monnaies digitales sont la base de projets qui sont directement construits en s’appuyant sur elles, et elles servent d’infrastructures qui permettent aux développeurs d’implémenter des attributs comme des « smart contracts » ou des réseaux décentralisés. La plus célèbre est de loin le réseau Ethereum (ETH), et parmi les autres cryptomonnaies les plus connues, on retrouve l’Ethereum Classic (ETC), Cardano (ADA), NEO (NEO) et NEM (NEM).

Les cryptomonnaies pour les places d’échanges

Ces monnaies sont basées à même des places de marchés et auront diverses fonctions telle que payer les frais de transaction lors de l’achat ou de la vente de devises virtuelles. Parmi les plus populaires, on notera Binance (BNB), Ethos (ETHOS), ou encore KuCoin (KCS).

Les cryptomonnaies pour l’entreposage de données

Les actifs cryptographiques de ce secteur visent à remplacer les services d’entreposage de données classiques, en offrant une nouvelle possibilité d’entreposer ces données de telle façon qu’elles ne puissent pas être accédées par quelqu’un non-autorisé à le faire. Storj (STORJ) est un excellent exemple de ces monnaies virtuelles car cette application est basée sur la blockchain Ethereum et offre des solutions d’entreposage. On retrouve également Sia (SC) et Factom (FCT) dans la liste des cryptomonnaies les plus utilisées à cette fin.

La liste est évidemment non exhaustive, il y a plus de 2 000 altcoins...

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles