Quelles sont les pertes des firmes d'investissement dans l'affaire FTX ?

Il y a tout juste un an, la plupart des firmes d'investissement affichaient un support massif pour FTX et son fondateur, Sam Bankman-Fried, également appelé SBF sur les réseaux sociaux. Mais tout a changé depuis la débâcle du mois de novembre et la chute de la plateforme d'échange.

Alors que l'ampleur de la catastrophe se révèle un peu plus jour après jour, un grand nombre d'experts et analystes s'interrogent : comment est-il possible que les firmes d'investissement n'aient pas fait leur travail d'analyse de manière appropriée vis à vis de FTX, laissant sur la touche de nombreux investisseurs individuels.

Dans l'univers parallèle de Sam Bankman-Fried, ce dernier est en train de travailler afin de pouvoir rembourser les clients qui ont déposé de l'argent sur la plateforme FTX. Mais après son passage à l'évènement organisé par le New York Times Deal Book un peu plus tôt dans la semaine, les anciens utilisateurs se demandent encore comment une telle catastrophe a bien pu se produire. Car ce qui ressemble de plus en plus à l'une des fraudes les plus importantes de l'écosystème crypto a été menée au grand jour, ou au minimum avec une forme de soutien des grandes firmes d'investissement. 

Est-ce que les firmes ont correctement fait leur travail d'analyse avant d'injecter des centaines de millions dans les sociétés de SBF ? La réponse est évidemment négative, et il s'agit d'une défaillance majeure.

Quelle est la raison qui explique pourquoi si peu de personnes se sont interrogées sur l'absence d'un département des comptes, et cela dans une entreprise évaluée à plus de 35 milliards de dollars ?

Pourquoi les firmes d'investissement n'ont pas posé de question vis à vis de la gestion de la plateforme, qui prenait place dans un manoir aux Bahamas où l'ambiance était particulièrement festive. En outre, des conflits d'intérêts se sont manifestés sous la forme de relations intimes entre les administrateurs du projet.

À partir de maintenant, les choses vont certainement changer dans l'industrie crypto.

Dans notre récente interview avec Gavin Micheat, le directeur de Bakkt, nous avons eu droit à des commentaires importants sur les caractéristiques d'une entreprise crypto qui respecte les régulations :

Nous traitons les fonds de nos clients de la même manière que nous traitons nos clients. Pas de prêts ou d'investissement avec effets de levier, rien de tout ça.

Il existe des barrières légales entre nos différentes activités, et c'est seulement grâce à ce niveau élevé de transparence que l'industrie crypto dans son ensemble va pouvoir progresser et évoluer.

Notre entreprise suit des principes directeurs liés au respect des mesures de conformité et de contrôle des risques. Et nous souhaitons voir cette transparence pour le reste de l'écosystème.

Nous avons identifié 36 investisseurs institutionnels liés à FTX

500 StartupsGreylock PartnersOne Block CapitalSteadview Capital
Alan HowardICONIQ GrowthOntario Teachers' Pension PlanTemasek International
BlackRockInsight PartnersParadigmThomas Bravo
Bond CapitalInstitutional Venture PartnersPaul Tudor JonesTiger Global Management
CircleKeneticRace CapitalTribe Capital
Coinbase VenturesKevin HanRibbit CapitalVanEck
Consensus LabLemniscapSea Capital 
FBG CapitalLightspeed Venture PartnersSequoia Capital 
Galois CapitalMulticoin CapitalSino Capital 
Greenoaks CapitalNEASoftbank 

Source : Messari et Bloomberg.

Comment est-il possible que les fonds des clients de FTX aient pu être regroupés avec les investissements d'Alameda Research sans que cela ne soit détecté par le moindre processus de contrôle ?

Il est possible que cette faille s'explique par un phénomène de fascination pour le directeur et fondateur de FTX, ayant eu pour conséquence de voir de nombreuses firmes d'investissement accepter des zones d'ombre dans la gestion.

Bien sûr, les régulateurs ont eux aussi à s'expliquer. S'il était possible de s'installer aux États-Unis en tant qu'entreprise crypto spécialisée dans les produits financiers dérivés, alors FTX n'aurait pas été située dans les Bahamas.

Personne chez les firmes d'investissement ne semble s'être inquiété de savoir ce qui allait se passer en cas d'une chute des marchés avec cette entreprise qui fonctionnait en apparence si bien.

Toutes les firmes ne se sont pas faites berner par FTX et SBF

Il est important de signaler que toutes les firmes ne se sont pas faites berner par FTX et SBF. Dans une interview accordée à Techcrunch, Tom Schmidt, le partenaire général de Dragonfly Capital, suggère que FTX pourrait marquer la fin d'une ère d'insouciance et de manque de contrôle pour le marché crypto.

Schmidt pense que les années précédentes représentent une anomalie dans le processus traditionnel de capital-risque. Il se souvient de certaines réunions avec des firmes d'investissement qui, dans certains cas, déployaient 20 fois plus de fonds que lui, et où l'investisseur n'avait clairement aucune idée précise du fonctionnement de l'entreprise dans laquelle il voulait injecter ses fonds.
 

Tout ce qui était lié à FTX et Alameda semblait complètement invraisemblable. Nous n'avons jamais été fans. C'était supposée être une "blue chip" et avoir des investisseurs "blue chip" mais les données n'avaient aucun sens. Si vous regardiez avec attention combien ils généraient et combien ils dépensaient dans des partenariats avec des stades ou des donations, rien n'avait vraiment de sens.

Voici le mur de la honte des firmes partenaires avec FTX

Cliquez sur le bouton avec trois points à droite pour voir l'infographie en plein écran :

Nous avons étudié attentivement le petit univers des firmes qui ont investi dans FTX. Si leur contrôle préalable était si peu rigoureux avec FTX, qu'en est-il de leurs autres investissements ?

Au sommet de ces firmes se trouve Sequoia Capital. Les responsables de la firme avaient une telle admiration pour SBF qu'ils ont été jusqu'à publier un message sur leur blog en septembre de cette année afin de vanter les capacités de ce dernier.

À noter que dans ce billet qui s'apparente à un hommage, Alameda Research et FTX sont comparées à des géants de l'innovation comme Apple et Google.

Comment SBF a gagné son premier milliard

D'après les informations dont nous disposons, SBF est parvenu à gagner son premier milliard en faisant de l'arbitrage sur le prix du Bitcoin entre les marchés asiatiques et occidentaux en 2017.

Mais ce milliard n'était qu'une étape. Et désormais Sequoia ainsi qu'un grand nombre de firmes sont encore meurtries par l'effondrement de la plateforme.

La plupart des firmes n'ont pas évoqué avec précision l'étendue de leurs pertes, mais des lettres destinées à des partenaires exclusifs ainsi qu'une sélection d'investisseurs triés sur le volet ont été publiées, et celles-ci offrent une bonne indication sur l'ampleur du désastre.

Le 10 novembre, Sequoia a classé comme perdu l'ensemble de ses 214 millions de dollars investis dans FTX et les entreprises associées.

Le jour suivant, c'est Softbank qui a fait de même avec ses 100 millions de dollars d'investissement.

La firme Singapourienne Temasek est celle qui affiche la plus grosse perte avec 275 millions de dollars.

Multicoin Capital et le fond de pension des professeurs de l'Ontario ont respectivement classé comme perdu 100 millions et 95 millions de dollars, tandis que Sino Capital a fait de même avec seulement 5 millions de dollars.

Voici un projet crypto ayant suscité l'intérêt des firmes et qui pourrait faire x10

Si vous souhaitez réparer votre portfolio crypto alors vous devriez peut-être vous intéresser aux projets à venir et actuellement en phase de prévente.

Dash 2 Trade, qui a reçu des fonds de la part de certaines firmes d'investissement à hauteur de 200 000 dollars, est une plateforme de trading avancée avec de nombreuses fonctionnalités innovantes et qui va lancer sa beta très prochainement.

Le projet a déjà levé plus de 7,7 millions de dollars venant d'investisseurs impatient d'essayer le nouveau tableau de bord et les outils de trading de Dash 2 Trade.

In the light of the FTX collapse the market is crying out for analytics and signals to help traders to navigate cryptos sometimes treacherous waters. 

Alors que le marché crypto se remet à peine de la chute de FTX, les investisseurs ont plus que jamais besoin d'outils performants afin de naviguer de façon sécurisée dans l'écosystème.

Cette plateforme qui intègre des API de trading automatiques, des analyses sur le sentiment du marché, ainsi que des données techniques et sociales, vise à devenir l'équivalent du terminal Bloomberg pour le secteur crypto.

Cliquez sur ce lien pour participer à la prévente de Dash 2 Trade