Les arnaques cryptos en 2021 s’approchent de leur triste record de 2019

La démocratisation des cryptomonnaies passe par la mise en place de son écosystème. Celui-ci doit être adapté de manière à ce qu’un maximum d’utilisateurs y trouvent des services pratiques qui répondent à leur besoin. En parallèle, cet écosystème doit également être sûr pour que l’utilisateur soit protégé. Si la sécurité dans le domaine crypto a beaucoup progressé, force est de constater qu’elle peut encore mieux faire. Justement, un récent rapport publié par Chainalysis fait la synthèse sur les arnaques cryptos en 2021. Découvrez les grandes lignes de ce rapport.

Source : Adobe / bakhtiarzein

​Les arnaques en 2021 : quelques chiffres

En 2021, les arnaques en crypto ont représenté un montant équivalent à 7,7 milliards de dollars. Il y a deux façons d’interpréter ce résultat. Si vous êtes (très) optimiste par nature, vous pouvez vous dire que ce chiffre est inférieur à celui de 2019. Si on considère les chiffres depuis 2017, l’année 2019 a été la pire en matière d’arnaques cryptos avec près de 9 milliards de dollars de pertes. Maintenant, si vous êtes réaliste, vous noterez que ce chiffre de 2021 est en hausse de 81 % par rapport à celui de 2020.

Source : Chainalysis

Certes, comparé à 2019, il est légitime de penser que le nombre d’utilisateurs cryptos a augmenté fortement en 2021, puisque porté par le boom crypto de 2020. Qui dit un plus grand nombre d’utilisateurs dit un plus grand risque d’arnaque. Pour autant, deux ans sur l’échelle crypto, c’est énorme. On aurait pu penser que la technologie aurait suffisamment progressé pour ne pas atteindre des niveaux d’arnaques proches de leur record.

Il y a deux raisons qui expliquent l’écart significatif entre les chiffres de 2020 et de 2021.

  • Tout d’abord, contrairement à 2021, il n’y a pas eu d’arnaque du type « schéma de Ponzi » en 2020. En général, ces systèmes pyramidaux génèrent malheureusement d’énormes pertes pour les utilisateurs.
  • Mais 2021 a également vu arriver un nouveau type d’arnaque, le « rug pull ». En gros, il s’agit d’un ICO (Initial Coin Offering) frauduleux. Pour rappel, l’ICO consiste à mettre en vente à prix réduit des jetons d’un projet afin d’inciter les investisseurs à participer à son financement. L’arnaque consiste à créer de faux ICO à l’issue desquels les voleurs disparaissent avec les fonds qui ont été levés.

​Les plus grosses arnaques cryptos de 2021

Il faudrait plusieurs pages pour décrire les arnaques découvertes en 2021. Néanmoins, nous vous présentons ci-dessous deux arnaques qui ont engendré des pertes très importantes en 2021.

Source : Adobe : lefebvre_jonathan

​Le rug pull Thodex

Le rug pull Thodex est l’arnaque crypto qui a fait le plus de dégâts en 2021. A lui seul, Thodex est responsable de 2,6 milliards de dollars de perte. Cela représente près de 90 % de la valeur totale volée par les rug pulls en 2021 (à savoir environ 2,85 milliards d’euros).

Thodex était une plateforme d’exchange centralisée turque. Le site a soudainement suspendu ses activités, empêchant ainsi ses 391 000 utilisateurs de retirer de leurs fonds. En avril 2021, le fondateur du site, Faruk Fatih Ozer, s’est volatilisé avec son butin...

​Le schéma de Ponzi Finiko

Le stratagème pyramidal mis en place par Finiko a également fait des ravages en 2021. Finiko a réussi a extorquer plus de 1,5 milliards de dollars à ses victimes, principalement en Russie et en Ukraine.

Finiko a vu le jour en Russie, sous l’impulsion de l’influenceur Instagram Kirill Doronin. L’arnaque a commencé son œuvre en décembre 2019. La pandémie de Covid-19 a sans doute contribué à la réussite de cette arnaque. Face aux difficultés économiques accrues durant cette période, les russes ont désespérément cherché de nouveaux moyens de gagner de l’argent.

Présenté comme un « système automatique de génération de bénéfices », Finiko promettait des rendements incroyablement élevés (jusqu’à 30%). Finiko a ainsi recueilli plus de 1,5 milliards d’euros en Bitcoin répartis en plus de 800 000 transactions. S’il est difficile d’établir le nombre exact de victimes, on compte probablement plusieurs centaines de milliers d’investisseurs trompés.

Au-delà des particuliers qui ont investi sur Finiko via des exchanges reconnus, une partie des fonds est venue d’un système de blanchiment d’argent basé en Russie. Des millions de dollars associés à des cyberattaques de type ransomware, des piratages d’exchanges et d’autres activités criminelles liées aux cryptomonnaies ont ainsi pu être blanchis « grâce » à Finiko.

Le système Finiko a finalement été neutralisé en juillet 2021. 

C’est vrai, les arnaques cryptos sont un fléau, mais pas une fatalité ! D’ailleurs, de nombreux exchanges mettent en œuvre des mesures pour sensibiliser leurs utilisateurs aux dangers et leur apprendre à les éviter. La crypto est un domaine récent et en cours de structuration, et les investisseurs novices sont une cible privilégiée pour les acteurs malveillants. La formation et la prudence sont plus que jamais vitales pour tout investisseur crypto.

_______________________

Suivez nos liens d'affiliés:

Pour acheter des cryptomonnaies en Zone SEPA, Europe et citoyens français, visitez Coinhouse 

Pour acheter des cryptomonnaies au Canada, visitez Bitbuy

Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins, allez sur le site de BlockFi

Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous les portefeuilles Ledger ou Trezor

Pour transiger vos cryptos de façon anonyme, installez l'application NordVPN

Pour investir dans le minage ou les masternodes :

Pour accumuler des cryptos en jouant :

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

________________

Voici les sources d’informations qu’on vous propose:

Notre newsletter hebdomadaire gratuite: https://www.getrevue.co/profile/CryptonewsFR

Twitter: https://twitter.com/cryptonews_FR

Telegram: https://t.me/cryptonews_FR

LinkedIn: https://www.linkedin.com/company/11745115