28 oct. 2021 · 8 min read

Les dernières news cryptos, blockchain et DeFi

Après avoir fracassé son record de prix il y a exactement sept jours, le bitcoin – tout comme la majorité des cryptomonnaies à haute capitalisation d’ailleurs – a entrepris une correction. Après une hausse pratiquement constante depuis la fin septembre ayant permis de passer de 40 000 $ au sommet historique, il va sans dire que cette distribution et prise de profit sont dans l’ordre des choses. La question actuelle est de savoir si le cap des 60 000 $ pourra être défendu, un bon volume d’achat s’étant manifesté sous ce seuil jusqu’ici. Plus de détails à cet effet en fin de lettre.

Source : Adobe

Nouvelle avancée majeure dans l’industrie et l’adoption des cryptomonnaies dans notre vie de tous les jours. Selon les informations obtenues par CNBC, MasterCard permettra à n'importe lequel des milliers de banques et des millions de commerçants présents sur son réseau de paiement d’intégrer les cryptomonnaies dans ses produits. Cela inclut les portefeuilles de bitcoins, les cartes de crédit et de débit qui rapportent des récompenses en crypto et permettent de dépenser des actifs numériques, tout comme les programmes de fidélité où les points des compagnies aériennes ou des hôtels peuvent être convertis en bitcoins. Pour ce faire, l’entreprise s'associe à Bakkt, la société de cryptomonnaies récemment créée par Intercontinental Exchange. Cette dernière sera le fournisseur de services de gardien d’actifs.
 
«Nous voulons offrir à tous nos partenaires la possibilité d'ajouter plus facilement des services de cryptomonnaies à tout ce qu'ils font», a déclaré Sherri Haymond, vice-présidente et directrice des partenariats numériques de MasterCard, dans une entrevue. «Nos partenaires, qu'il s'agisse de banques, de fintechs ou de commerçants, peuvent offrir à leurs clients la possibilité d'acheter, de vendre et de détenir des cryptomonnaies grâce à une intégration avec la plateforme Baktt.»
 
Après le lancement d’un tout premier FNB de contrats à terme appuyés sur le prix du bitcoin par ProShares la semaine dernière, la firme Valkyrie a emboité le pas vendredi avec un produit similaire. Cette dernière ne profitant pas de l’avantage du premier à rejoindre le marché, elle tentera de se démarquer de manière autre. La société d'investissements a en effet déposé mardi une demande pour offrir un FNB de contrats à terme sur le bitcoin à effet de levier 1,25x aux investisseurs américains, semblant tester la volonté de la SEC de permettre des produits moins conventionnels.
 
Les discussions entourant la régulation des cryptomonnaies aux États-Unis se poursuivent, pour ne pas dire qu’elles s’intensifient. La présidente de la Federal Deposit Insurance Corporation (FDIC), Jelena McWilliams, l'une des principales têtes dirigeantes financières du pays, estime qu'il est temps d'autoriser les banques à détenir des cryptomonnaies, comme le bitcoin, pour elles-mêmes et leurs clients. «Je pense que nous devons autoriser les banques dans cet espace, tout en gérant et en atténuant les risques de manière appropriée », a-t-elle déclaré dans une interview accordée à Reuters lors de la conférence Money20/20 à Las Vegas.
 
Les cryptomonnaies chevillées au dollar américain tombent sous l’autorité de la SEC. C’est en effet ce qui fut décidé par les régulateurs.  Le département du Trésor et d'autres agences préciseront dans un rapport très attendu - qui devrait être publié cette semaine - que la SEC a une autorité significative sur les jetons comme Tether. Le rapport demandera également au Congrès d'adopter une loi spécifiant que les jetons doivent être réglementés de la même manière que les dépôts bancaires. Le marché de tels jetons s’élève à 131 milliards de dollars.
 
Nous nous rappelons que trop bien de la saga entourant la nouvelle voulant que Tesla accepte les paiements en bitcoin pour ses véhicules, puis le recul subséquent sur cette décision. Les marchés avaient réagi en véritables montagnes russes! Or, il semble que la page ne soit pas entièrement tournée sur l’idée. En effet, la société de voitures électriques a déclaré hier, dans un dépôt à la SEC lié au récent rapport sur les résultats de l'entreprise, qu'elle «pourrait à l'avenir relancer la pratique des transactions en cryptomonnaies pour nos produits et services». Tesla n’a d’ailleurs vendu aucun bitcoin de sa trésorerie. En février, la société a acheté pour 1,5 milliard de dollars d'actifs et a réalisé un milliard de dollars de bénéfices grâce à cet investissement. « Nous croyons au potentiel à long terme des actifs numériques, à la fois en tant qu'investissement et en tant qu'alternative liquide à l’argent», ajoute le document déposé hier auprès de la SEC.
 
Un pas de plus a été franchi vers Ethereum 2.0 et le passage au mode de consensus proof-of-stake. La mise à jour Altair est en effet sur le point d’être mise en place sur la chaîne « Beacon » d’Ethereum, soit la chaîne 2.0 qui accueillera le réseau entier en temps venu. Altair est une mise à jour qui apporte la prise en charge des clients légers, la comptabilisation des fuites liées à l'inactivité des valideurs, l'augmentation de la sévérité des coupures et le nettoyage des récompenses des valideurs permettant une gestion simplifiée des déclarations. Il s'agit de la première mise à jour prévue de la chaîne Beacon.
 
Toujours par rapport à Ethereum, l’offre de jetons devrait diminuer au cours des prochains mois et années. Il y a actuellement plus de 118 millions d'ETH en circulation. Toutefois, même si l'offre de cette cryptomonnaie n'est pas plafonnée de manière stricte comme pour le bitcoin, il ne faut pas s'attendre à ce que ce chiffre augmente beaucoup. Selon les simulations d’Ultrasound Money, après le passage à ETH 2.0, l'offre d'ETH devrait diminuer de 2 % par an. Si les taux actuels se maintiennent, la chaîne commencera à brûler plus d'Ethereum qu'elle n'en produit à chaque nouveau bloc.
 
À noter que le ratio d’ETH versus le bitcoin a rebondi cette semaine après avoir touché un plancher n’ayant pas été visité depuis juillet dernier.
 
Après plusieurs défenses réussies du niveau des 60 000 $, le bitcoin se transige sous ce seuil au moment d’écrire ces lignes. Après un recul de 1 000 $ en cinq minutes à peine au cours de la nuit, le prix a rencontré un important mur d’achats entre 57 000 $ et 58 000 $. Le portrait haussier n’en demeure pas moins intact, avec notamment la moyenne mobile sur 30 jours, percée vers le haut lors du tout premier jour du trimestre, se pointant aujourd’hui à 56 000 $. En vérité, le prix pourrait aller aussi bas que 50 000 $ présentement avant que nous puissions parler de renversement de tendance. Présentement, l’action de la semaine ressemble simplement à une consolidation naturelle dans le cadre d’une poursuite du marché haussier.
 
«Le ratio d’effet de levier estimé est sur le point d'atteindre un sommet annuel. Il semble évident que le marché est très haut sur marge maintenant», a déclaré Ki Young Ju, PDG de la société d'analyse de données CryptoQuant. «Nous allons voir une certaine volatilité avec d'énormes liquidations sous peu». Le ratio de levier s'élève actuellement à 0,19, le plus élevé depuis novembre 2020.
 
Il y a des indicateurs moins techniques que d’autres. Lorsque les jetons aux différents noms de chien se mettent à grimper et à apparaître partout sur les réseaux sociaux, c’est historiquement que nous sommes à des sommets de phases spéculatives. Chacune de ces dernières doit se résorber avant l’amorce d’une nouvelle poussée haussière.
 
Néanmoins, un indicateur particulièrement positif à court terme est que l’offre de bitcoins sur les échanges est à un niveau historiquement bas. Après une courte vague de prise de profit, cela laisse croire que l’appétit pour la vente aux niveaux actuels est mince. «Par rapport à l'offre en circulation, le solde de bitcoins dans les échanges se situe à des niveaux jamais vus depuis janvier 2018», peut-on lire dans la plus récente communication d’Arcane Research

 
Terminons en vous partageant que l’édition de septembre de Canadian Hedge Watch vient tout juste d’être publiée. Parmi les fonds spéculatifs suivis par l’organisation, nous avons le plaisir d’observer que le fonds Rivemont crypto se pointe tout en haut des fonds avec le meilleur retour, et ce, autant pour la période d’un an que de trois ans. On remarquera que le fonds Rivemont Microcap, un autre produit particulièrement populaire chez Rivemont, perce aussi ce classement!
 

 
Cet article vous est présenté par Fonds Rivemont. Le fonds Rivemont crypto est le premier et seul fonds activement géré de cryptomonnaies au Canada. Éligible REER et CELI. Les investisseurs qualifiés peuvent en apprendre plus ici.

Avertissement : Cette chronique ne reflète pas nécessairement l’opinion de CryptonewsFR et ne constitue en aucun cas des conseils à l’investissement ni des consignes de trading.

 

Suivez nos liens d'affiliés:

Pour acheter des cryptomonnaies en Zone SEPA, Europe et citoyens français, visitez Coinhouse 

Pour acheter des cryptomonnaies au Canada, visitez Bitbuy

Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins, allez sur le site de BlockFi

Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies, procurez-vous les portefeuilles Ledger ou Trezor

Pour transiger vos cryptos de façon anonyme, installez l'application NordVPN

Pour investir dans le minage ou les masternodes :

Pour accumuler des cryptos en jouant :

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

    Regardez la dernière vidéo “Les 5 actus cryptos de la semaine:

________________

Voici les sources d’informations qu’on vous propose:

Notre newsletter hebdomadaire gratuite: https://www.getrevue.co/profile/CryptonewsFR

Notre podcast audio: https://www.buzzsprout.com/1111262

Notre chaîne YouTube: https://www.youtube.com/channel/UCEu7E2wqP3t3QzAWTWF9weg

Twitter: https://twitter.com/cryptonews_FR

Instagram: https://www.instagram.com/fr_cryptonews

Facebook:  https://www.facebook.com/cryptonewsFR

Telegram: https://t.me/cryptonews_FR