Robinhood contraint au paiement de 10 millions de dollars d’amende à la suite d’accusations de déficiences opérationnelles

Rose Bidzogo
| 3 min de lecture
Source : Adobe/dennizn

Robinhood Financial LLC est tenue de payer jusqu’à plus de dix millions de dollars de pénalités à plusieurs États américains. Ces pénalités sont consécutives à des pannes de la plateforme que la société a connues au cours du mois de mars 2020 et à des déficiences dans le processus d’examen et d’approbation de la société de courtage avant 2021. Ces informations ont été révélées par un rapport de Reuters.

Ce règlement fait suite à une enquête menée par les autorités de réglementation des valeurs mobilières de plusieurs États. En effet, l’Alabama, le Colorado, la Californie, le Delaware, le New Jersey, le Dakota du Sud et le Texas ont connu des pannes sur l’application Robinhood. 

Des déficiences opérationnelles qui coûtent 10 millions de dollars à Robinhood

Dans un communiqué, ces États ont indiqué que les clients n’avaient pas été en mesure d’effectuer des transactions sur la volatilité liée à la pandémie. De plus, au cours de l’année dernière, Robinhood était parvenue à un accord de principe pour régler un recours collectif intenté par des clients à la suite des pannes liées à la pandémie.

Dans un communiqué, Andrew Hartnett, le président de la North American Securities Administrators Association, qui a coordonné l’enquête, a déclaré :

“De manière récurrente, Robinhood a manqué à son devoir de servir ses clients. Avec cette amende, il est clair que la plateforme doit s’appliquer davantage dans le but de mieux assister sa clientèle”.

Pour sa part, Robinhood n’a ni admis ni nié les conclusions de cette enquête. Par contre, dans un communiqué, Lucas Moskowitz, avocat général adjoint et responsable des affaires gouvernementales chez Robinhood Markets, a déclaré que l’entreprise était “satisfaite” de la résolution de l’affaire.

A cet effet, il a déclaré : 

“Cette amende fait suite à des problèmes que nous avons connu dans le passé et depuis lors, Robinhood a investi massivement afin de les résoudre. Nous avons notamment lancé un service de chat et d’assistance téléphonique 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, élargi notre bibliothèque de matériel éducatif et renforcé la façon dont nous supervisons notre technologie. Notre objectif est de continuer à supprimer les obstacles à l’accès aux marchés pour les personnes qui en étaient auparavant exclues”.

Une amende de plus pour la plateforme Robinhood

De plus en plus de plateformes subissent les actions des autorités de réglementation aux États-Unis. Ces pressions réglementaires sont le fruit de plusieurs régulateurs, dont la SEC. En plus de Robinhood, Kraken, Coinbase et plusieurs autres plateformes sont, soit poursuivies en justice, soit doivent payer une amende. 

Pour le cas de Robinhood, ce n’est pas la première fois qu’elle écope d’une amende. En effet, en juin 2021, Robinhood a été contraint de payer une amende très salée, d’un montant de 57 millions de dollars. Celle-ci avait été ordonnée par l’Autorité américaine de régulation de l’industrie financière (FINRA). 

De plus, la plateforme d’échange a été tenue de verser à ses clients près de 12,6 millions en guise de dommages et intérêts pour le préjudice causé. Au total, la plateforme avait écopé d’une amende de près de 70 millions de dollars de la part de la FINRA.