La SEC donne la priorité aux créanciers dans l’affaire BlockFi

Thomas Renault
| 2 min de lecture
La SEC donne la priorité aux créanciers dans l'affaire BlockFi

La Securities and Exchange Commission (SEC) a décidé de mettre de côté, du moins temporairement, la pénalité de 30 millions de dollars qui pèse sur BlockFi. Cette décision permettra aux investisseurs de BlockFi de se positionner en tête de la file des créanciers en cas de réclamation.

BlockFi : Soulagement temporaire de l’amende de 30 millions de dollars infligée par la SEC

La société de prêt de crypto en faillite, BlockFi, qui a été affectée par l’effondrement historique de FTX en novembre dernier, a obtenu un soulagement temporaire de l’obligation de payer une amende de 30 millions de dollars qui lui avait été infligée par la SEC en février 2022, selon un dépôt de tribunal jeudi.

Initialement, BlockFi avait accepté de verser 50 millions de dollars à la SEC ainsi que 50 millions de dollars supplémentaires à 32 États à titre d’amendes pour ne pas s’être enregistré en tant que fournisseur de titres.

Selon le dépôt d’hier, le solde impayé de BlockFi envers la SEC s’élève à 30 284 696,15 dollars, mais il n’est pas nécessaire de le rembourser tant que les créanciers de BlockFi ne sont pas indemnisés.

La Commission a fait valoir que ses réclamations contre le prêteur sont des « créances générales non garanties » et ont le même statut que les créanciers, mais elle a accepté de renoncer à l’amende « afin de maximiser le montant qui peut être distribué aux investisseurs et d’éviter tout retard dans cette distribution ».

BlockFi : Impact de la faillite de FTX sur l’entreprise et ses créanciers


Lorsque FTX a déposé une demande de protection en vertu du chapitre 11 de la loi sur les faillites en novembre, BlockFi a suivi le mouvement dix-sept jours plus tard, invoquant un déficit d’un milliard de dollars dans son bilan en raison de son exposition à la société d’échange discréditée et à sa société sœur, la firme de trading Alameda Research.

Lors d’un examen effectué par un auditeur indépendant, les frais juridiques liés aux premiers mois de la faillite de FTX ont été révélés, atteignant un montant impressionnant dépassant les 200 millions de dollars.

Tout en entamant des procédures de faillite, BlockFi a également intenté un procès contre l’ancien PDG de FTX, Sam Bankman-Fried, l’accusant d’avoir promis des actions de Robinhood comme garantie.

Selon le dépôt de faillite de BlockFi, la société doit de l’argent à plus de 100 000 créanciers, avec des passifs compris entre 1 milliard et 10 milliards de dollars.

En janvier 2023, l’ancien prêteur a obtenu l’autorisation de vendre ses actifs restants.

Source : decrypt