Accueil ExclusifArticles

Transferts internationaux: les différences entre le système bancaire et Bitcoin

Par Corinne R.
Transferts internationaux: les différences entre le système bancaire et Bitcoin 101
Source : Adobe

Les partisans de Bitcoin et des cryptomonnaies estiment qu’à long terme, les monnaies numériques finiront par supplanter le système bancaire traditionnel. Bitcoin et la blockchain se présentent comme des disrupteurs technologiques qui peuvent supprimer les intermédiaires et créer une véritable société pair-à-pair. Le potentiel d’application de la blockchain dans le secteur financier commence tout juste à être exploité, comme l’atteste l’exemple plus ou moins réussi de la DeFi, selon les perspectives de chacun.

La blockchain bouleverse plusieurs secteurs d’activité, autrefois exclusivement réservés aux banques, en particulier celui du transfert d’argent transfrontalier. Mais les résultats ne semblent pas à la hauteur des attentes. Trois principaux facteurs sont à prendre en considération lors des transferts internationaux : le plafond du transfert, le délai de traitement et les frais de transaction.

Plafond des transferts

En ce qui concerne le premier facteur, Bitcoin dispose d’un avantage indéniable par rapport au système bancaire puisque les montants d’une opération de transfert peuvent être illimités. A ce titre, le CEO de Blockstream, Samson Mow, affirme que le potentiel de Bitcoin en tant qu’outil de “transfert de valeur” est inégalé.

Bien sûr, les cyniques peuvent affirmer qu’il s’agit d’une tentative de détourner l’attention des utilisateurs de l’un des inconvénients les plus handicapant de Bitcoin, celui de la scalabilité. De plus, Mow est considéré comme un Bitcoin “maximaliste”. Cela n’empêche pas son argument d’être valide : une transaction d’une valeur de 10 millions de dollars par exemple peut-être exécutée en quelques minutes sur le réseau Bitcoin. En revanche, dans le système bancaire traditionnel et en fonction des plafonds existants au niveau de chaque établissement, ce montant devra être scindé en plusieurs tranches : l’opération prendra donc un intervalle de temps beaucoup plus long, variant entre plusieurs jours et plusieurs semaines.

Délais de traitement

Pour les délais de traitement, un virement via SWIFT par exemple peut être effectué entre deux à trois jours contre quelques minutes pour Bitcoin. En théorie, les délais de traitement sur la blockchain sont largement inférieurs à ceux constatés dans le système bancaire.
Dans la pratique, Bitcoin et la blockchain ne sont évidemment pas parfaits : avec une moyenne de 7 transactions par seconde (contre des milliers pour Visa), Bitcoin montre ses limites durant certaines périodes de congestion du réseau. Les utilisateurs rapportent qu’il faut alors plusieurs heures (voire plusieurs jours) avant qu’une transaction soit validée.

Frais de transaction

Le troisième facteur est le montant des frais de transaction. Sur ce point, Bitcoin a encore l’avantage sur le système bancaire : grâce à l’absence d’intermédiaires, les frais de transaction peuvent être infimes, presque nuls. Mais les expériences de certains utilisateurs montrent que les frais de transaction peuvent atteindre des niveaux anormalement élevés. Dans ce cas de figure, le processus de validation ressemble à celui d’une vente aux enchères : les mineurs priorisent la rentabilité et choisissent de traiter les transactions aux frais plus élevés.

Le problème de la scalabilité

Sur le papier, Bitcoin est supérieur à n’importe quelle autre solution de transfert d’argent. Mais l’absence de scalabilité freine son développement. Plusieurs communautés travaillent sur des solutions permettant de résoudre ce problème : Lightning Network est le plus connu. Dans un futur proche, Bitcoin ne sera sans doute pas adapté à des micro-transferts et son utilité immédiate réside dans sa fonction de réserve de valeur. Le contexte d’incertitude économique actuel favorise ce rôle de valeur refuge dans des pays en difficulté, comme en Amérique latine.

Les autres cryptomonnaies pour transférer de la valeur

De leur côté, les banques ne restent évidemment pas les bras croisés. Dans un environnement extrêmement concurrentiel, elles s'efforcent de s’approprier la technologie blockchain en l’intégrant et en l’adaptant à leurs systèmes actuels. Le consortium bancaire R3CV par exemple réunit une quarantaine d’acteurs du secteur, parmi lesquels Société Générale, UBS et BNP; Goldman Sachs, un des membres fondateurs, aurait quitté l’organisation en 2016. Le consortium est à l’origine de la plateforme open source privée Corda qui se concentre sur les transactions crypto entre les blockchains déployées par toutes sortes d’entreprises.

Plusieurs autres acteurs du secteur développent des solutions autour de ce type de transfert. Ripple est évidemment un des acteurs en première ligne, avec sa plateforme Ripplenet utilisée par ses nombreux partenaires, dont Western Union et Moneygram. Libra, dans sa forme originelle, aurait pu constituer une solution idéale pour ces opérations. Et c’est d’ailleurs la mise en œuvre de ce projet qui a poussé plusieurs banques centrales à se pencher sur les CBDC. Ces monnaies peuvent également constituer un moyen de transfert efficace et présentent un autre avantage pour les banques centrales, qui est de ralentir la progression des monnaies privées sur lesquelles la plupart n’ont aucun contrôle.

________

Suivez nos liens d'affiliés:

Pour acheter des cryptomonnaies; Zone SEPA Europe et citoyens français:

Pour acheter des cryptomonnaies au Canada:

Pour acheter des cryptomonnaies par carte bancaire ou carte de crédit:

Pour sécuriser ou stocker vos cryptomonnaies:

Pour investir dans le minage ou les masternodes:

Pour transiger vos cryptos de façon anonyme:

Pour générer des intérêts grâce à vos bitcoins:

Pour accumuler des cryptos en jouant:

  • Au poker sur la plateforme de jeux CoinPoker
  • À un fantasy football mondial sur la plateforme Sorare

Si vous voulez en apprendre plus sur le Bitcoin et l’investissement dans les cryptomonnaies, voici le livre parfait: “Investir dans Bitcoin".

________________

Voici les sources d’informations qu’on vous propose:
Notre newsletter hebdomadaire gratuite: https://www.getrevue.co/profile/CryptonewsFR
Notre podcast audio: https://www.buzzsprout.com/1111262
Notre chaîne YouTube: https://www.youtube.com/channel/UCEu7E2wqP3t3QzAWTWF9weg
Twitter: https://twitter.com/cryptonews_FR
Instagram: https://www.instagram.com/fr_cryptonews
Facebook: https://www.facebook.com/cryptonewsFR
Telegram: https://t.me/cryptonews_FR

_________

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles