Accueil ExclusifArticles

"Tron est meilleur qu'Ethereum!" ou comment Bitcoin se divertit

Par Simon Chandler
  • "Les querelles qui agitent la communauté Ethereum sur ses choix techniques constituent un obstacle majeur pour le développement technologique de la plateforme".
  • "Ethereum surpasse massivement Tron en ce qui concerne le nombre de noeuds."
"Tron est meilleur qu'Ethereum!" ou comment Bitcoin se divertit 101
Vitalik Buterin, co-fondateur d'Ethereum, et Justin Sun, fondateur de Tron. Source: Twitter

Tron (TRX) est une meilleure plateforme qu'Ethereum (ETH), affirment plusieurs personnes liées à Bitcoin (BTC).

Depuis plusieurs semaines, certains bitcoiners arpentent la communauté Ethereum, affirmant que Justin Sun et son Tron viennent de ravir le trône de la meilleure plateforme pour les applications et le développement basés sur la blockchain. Ce n'est pas surprenant, car les membres de la communauté d'Ethereum intensifient leurs efforts pour faire avancer l'idée que "l'Ether est de l'argent", ce qui favorise la concurrence avec le Bitcoin.

Toutefois, ces provocations soulèvent une question sérieuse : dans quelle mesure Tron peut-il objectivement se mesurer à Ethereum ? Eh bien, selon un certain nombre d'observateurs de la sphère crypto, Tron constitue une meilleure plateforme sur la partie technique, bien qu'elle ne soit pas aussi décentralisée et ne dispose pas d'une communauté de développeurs aussi dynamique.

Choisir entre l’homme fort et les querelles intestines

Pour remettre les choses dans leur contexte, tout le débat de Tron contre Ethereum a été lancé par un tweet viral du fondateur d'Opendime et de ColdCard, Rodolfo Novak (alias @NVK), qui a posté une photo de lui avec le fondateur de Tron, Justin Sun, et le PDG de Blockstream, Adam Back.

Les partisans du Bitcoin n'ont pas tardé à prendre le train en marche. Ci-dessous, la plateforme de l'OSC Blockstream Samson Mow qui prétend que Tron est largement plus fort qu'Ethereum :

Il va sans dire que beaucoup de ces tweets proviennent de personnes qui, comme Samson Mow et Adam Back de Blockstream, ont intérêt à promouvoir Tron contre Ethereum.

Néanmoins, certains observateurs cryptos indépendants s'accordent à dire que, au moins sur la partie technique, Tron est plus avancé qu'Ethereum. Glen Goodman, un analyste de cryptoactifs et auteur de The Crypto Trader, souligne que la cryptomonnaie créée par Justin Sun peut actuellement fonctionner sur une plus grande envergure qu'Ethereum.

Lire aussi: Une nouvelle version de Twitter décentralisée ?

"Dans l'état actuel des choses, je dois dire que je préfère la blockchain de Tron à celle d'Ethereum en raison de sa capacité transactionnelle beaucoup plus élevée", a-t-il expliqué à Cryptonews.com. "Tron peut gérer beaucoup plus d'utilisateurs et une beaucoup plus forte activité. Mais tout cela est sur le point de changer avec le lancement d'Ethereum 2.0. En effet, sa technologie de sharding et son nouveau modèle de preuve d'enjeu (PoS) devraient permettre d'effectuer un bien plus grand nombre de transactions".

Le PDG et cofondateur du Guardian Circle, b, reconnaît également que Tron est légèrement en avance sur Ethereum sur le plan technologique. Cela s’explique principalement, selon lui, par le fait que son développement a été plus centralisé autour de son fondateur Justin Sun.

"Ils me paraissent plus ou moins équivalents", confie-t-il à Cryptonews.com. "Cependant, les querelles qui agitent la communauté Ethereum sur ses choix techniques constituent un obstacle majeur pour le développement technologique de la plateforme, en particulier pour la fameuse question de sa scalabilité, là où Tron a un homme fort - Justin Sun - qui définit ce qui est et ce qui n'est pas le modèle de Tron. À cet égard, Tron est plus fort techniquement".

Ces observations sont étayées par des données. Selon Coin Metrics, Tron a constamment traité plus de transactions qu'Ethereum (et Bitcoin) au cours de la dernière année.

"Tron est meilleur qu'Ethereum!" ou comment Bitcoin se divertit 102
Source: Coin Metrics

Cependant, Vitalik Buterin, le fondateur d’Ethereum, a soutenu précédemment que le but d'un algorithme consensuel est de garder une chaîne de blocs en sécurité, et non de la rendre rapide. Selon lui, lorsqu'un projet blockchain prétend pouvoir traiter 3 500 transactions par seconde grâce à un algorithme différent, "ce qu'ils veulent vraiment dire, c'est qu'ils sont un tas d'ordures centralisées parce qu'ils n'ont que sept nœuds qui font tourner le tout".

De plus, en 2018, des chercheurs ont accusé Tron d'avoir plagié le code d'Ethereum, parmi d’autres projets, ce que Justin Sun réfute.

La bataille de la décentralisation

Ethereum est la blockchain la plus décentralisée. Comme l'explique Glen Goodman, "Ethereum dépasse massivement Tron en ce qui concerne le nombre de nœuds, ce qui suggère qu'Ethereum est en train de gagner la bataille de la décentralisation".

Goodman admet que les deux cryptomonnaies ont connu un déclin de leur nombre de nœuds au cours de l'année dernière, mais Ethereum est toujours en avance, avec environ huit fois plus de nœuds.

Il ajoute : "Pour les deux blockchains, il existe des inquiétudes quant à la collusion entre les différents nœuds, la plupart étant concentrés aux États-Unis, en Chine et en Europe. Une collusion a tendance à se produire plus facilement lorsque les nœuds sont proches géographiquement les uns des autres, mais Ethereum se distingue par l'augmentation de la dissémination de ses nœuds au cours des derniers mois, notamment en Allemagne, à Singapour et au Japon".

Mark Jeffrey est d'accord avec ce constat, son analyse se concentrant principalement sur le rôle que Vitalik Buterin joue dans le développement du réseau.

Vitalik refuse de prendre la place de l'homme fort, disant qu'il est "une voix parmi d'autres. Si ce sentiment est admirable, il se fait néanmoins au détriment de progrès techniques rapides".

Communauté et économie

Enfin, il y a la question de la communauté. Et qu'il s'agisse de développeurs ou d'adeptes et utilisateurs, au sens plus large du terme, ici encore, Ethereum gagne.

Ethereum a récemment lancé son initiative "Un million de développeurs", explique Glen Goodman. "Ils prétendent avoir déjà au moins 200 000 développeurs travaillant dans leur écosystème et ils visent un gros million. On pense que Tron compte beaucoup moins de développeurs. En revanche, ils dénombrent un nombre significatif d'utilisateurs actifs, près d'un million, éclipsé seulement par - vous l’aurez deviné - Ethereum, qui en compte près d'un million et demi".

Cela dit, Mark Jeffrey affirme que Tron a une situation économique et une infrastructure dapp (application décentralisée) beaucoup plus saine.

"Il n'y a pour l'instant que six façons de gagner de l'argent dans l’industrie crypto : les jeux de hasard, les échanges et le DeFi (finance décentralisée) - et ensuite les référencements des sites de jeux de hasard, des échanges et de DeFi. Or, Tron est de loin l'environnement de jeu le plus favorable. Cela signifie que les offres complémentaires comme les portefeuilles digitaux peuvent tirer leur épingle du jeu en produisant du référencement".

Jeffrey ajoute que Tron a été très proactif en dépensant de l'argent pour son écosystème. "Il compte injecter agressivement de l'argent dans des portefeuilles plus prolifiques, dans les volumes d'échanges et dans de meilleurs dapps. Ethereum n'a fait aucune de ces choses". (Cependant, en mai 2019, la Fondation Ethereum a promis de dépenser 30 millions de dollars sur des projets clés sur l'ensemble de l'écosystème en 2020).

C'est ce genre de stratégie de marché qui conduit Jeffrey à prédire que Tron pourrait finalement prendre le dessus sur Ethereum. "Au final, c'est la plateforme avec l'économie brute la plus florissante qui l'emportera. Tron est le leader incontestable de ce domaine en ce moment."

C'est peut-être vrai, mais prédire à quoi ressemblera le monde crypto dans six mois est déjà assez difficile, et il est donc probablement impossible de prédire quelle plateforme d'altcoin sera assez bien équipée pour "battre" l'autre dans les prochaines années. Il n'en reste pas moins que la concurrence est saine, alors espérons que Tron et Ethereum continueront à se tirer l'un l'autre vers le haut dans un avenir proche et lointain. Et les bitcoiners pourront toujours trouver quelqu'un à troller.

_________________________________

Suivez nos liens d'affiliés pour:

Acheter des cryptomonnaies

  • “”
  • Sur Coinhouse (Zone SEPA Europe et citoyens français).
  • Sur Switchere (Achat direct par carte de crédit, sauf au Canada)
  • Sur BitBuy (Uniquement au Canada).
  • Sur BC Bitcoin (Europe, Canada).
  • Sur eToro (Sauf au Canada).

Sécuriser vos cryptomonnaies

Payer toutes vos factures ou envoyer de l'argent vers votre banque

  • Bylls (Disponible uniquement au Canada).

Accumuler des cryptos en jouant au poker

________________

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles