Accueil ExclusifOpinions

Cryptonews: un an de journalisme crypto

Cryptonews: un an de journalisme crypto 0001

Photo: iStock / RuthBlack

Bon, voilà, c’est fait, Cryptonews a un an. Du moins la franchise francophone dont nous nous occupons. Outre Cryptonews.com, il existe en effet cinq autre langues.

Le 28 juin 2019 nous avons donc célébré notre première année d’existence en tant que média d’information “crypto”, 365 jours sans interruption que l’on essaye de vous informer du mieux que nous pouvons sur tous les sujets liés à ce qu’on a l’habitude d’appeler “la cryptosphère”. Ce drôle de concept regroupe pas mal de choses: les cryptomonnaies bien sûr, mais aussi la blockchain, le minage, le trading, la cryptographie, la régulation des cryptos, les personnalités cryptos et la liste des sujets est loin d’être exhaustive comme vous pouvez vous l’imaginer.

Au cours de cette première année, nous avons connu un long hiver crypto qui vient de prendre fin il y a peu et nous avons pu voir pendant cette période à quel point les anti-cryptos de base s’en sont donné à coeur joie en lançant plus que de raison des phrases du genre: “Oh la la!, ça va mal, Bitcoin a perdu 80% en moins d’un an!”. Il suffit de prendre une autre année de référence pour que le Bitcoin, même rendu à 3 000 dollars, soit toujours très positif et demeure l’actif de le plus performant qui soit. Bref, on a l’habitude de ce genre d’argumentation trompeuse et comme souvent, l’éclairage est mis uniquement sur le prix qui, on le sait est encore volatile.

Au cours de cette année, nous avons accueilli une sixième franchise, Cryptonews Italie. Spoiler alert: Cryptonews prévoit d’ajouter une dizaine d’autres langues dans les mois à venir. Il faut dire que le besoin d’informer les gens est très grand, la cryptomonnaie est un sujet complexe car multiple, à la croisée des chemins, entre l’informatique, la finance, la cryptographie, la géopolitique et même la philosophie. Autant dire qu’il y a un gros travail de vulgarisation à faire, il y a un énorme besoin d’expliquer les concepts de base, la blockchain, le concept du minage, du registre distribué, la différence qui existe entre Bitcoin par exemple, qui n’appartient à personne et une crypto telle que Ripple. C’est complexe certes, mais on peut saisir les grands principes quand on fait un minimum d’effort. Et il n’y a pas besoin de rentrer dans l’aspect technique de la blockchain pour comprendre les grands principes du Bitcoin. De nos jours, tout le monde utilise internet, mais combien d'entre nous savent ce qu’est le protocole TCP/IP et comment il fonctionne? Ça ne nous empêche pas d’envoyer des courriels, de faire du streaming et de Googler la moindre de nos questions. Même chose avec Bitcoin et ses suiveurs.

Un des gros moments pour nous au cours de cette année a été notre listage sur Google News il y a quelques semaines. Ça nous a vraiment aidé à donner plus de visibilité à notre contenu, à attirer plus de visiteurs et à être mieux listé dans les actualités cryptos du Dieu Google. Vous êtes d'ailleurs de plus en plus nombreux à nous suivre, 2 500 sur Twitter, 300 sur Facebook, 200 sur Telegram, 375 sur Linkedin, et vous êtes presque 200 abonnés à notre newsletter du samedi, le meilleur moyen pour rester informé sur ce qui se passe dans la cryptosphère en un coup d’oeil.

Parmi les dernière nouvelles que l’on a traitées, il y a l’incontournable arrivée de Facebook et son projet Libra qui devrait voir le jour en 2020. Outre ce géant des médias sociaux, de plus en plus d'autres “gros joueurs” s’intéressent aux cryptomonnaies: des banques (jadis anti-crypto), des gouvernements, des institutions, des fonds d'investissements, des universités internationales, les plus grandes entreprises privées etc.

Pour notre deuxième année d’existence, nous ne doutons nullement que l’on va avoir du pain sur la planche et des centaines d’articles et d’interviews à faire. Merci pour votre fidélité et vos nombreux soutiens. On continue le crypto-journalisme... To the Moon!

Pour nous contacter: [email protected]

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles