Accueil ExclusifOpinions

Un requin de la finance de «Shark Tank» investit dans les cryptos

Un requin de la finance de «Shark Tank» investit dans les cryptos 0001

Photo: CNBC

Shark Tank est l’équivalent américain de « Dragon’s Den » au Canada et « Dans l’œil du dragon » au Québec. C’est une émission de style téléréalité où des entrepreneurs viennent présenter leur projet d’affaires ou entreprise existante aux « requins » ou encore aux « dragons », qui eux peuvent choisir d’investir ou non dans le business proposé.

Il s’agit de la dixième saison de Shark Tank, et pour la première fois en cette décennie, une proposition reliée aux cryptos a été faite cette semaine !

En effet, l’entrepreneur Dmitri Love y a présenté son projet Bundil qui est une application permettant d’investir dans les cryptos de façon simple et à petit coût, à raison d’un abonnement à 3$ par mois. L’appli est calée sur vos dépenses quotidiennes et elle se charge d’arrondir « la petite monnaie » de chacune de vos transactions afin de l’investir dans la crypto de votre choix parmi bitcoin, ethereum et litecoin. Love a expliqué être un développeur et avoir conçu cette application car des membres de sa famille et lui-même souhaitaient investir dans les cryptos. Son appli permet d’investir de façon simple, en contournant une multitude de formalités qui peuvent constituer un blocage pour les néophytes de l’industrie des cryptos.

Un requin de la finance de «Shark Tank» investit dans les cryptos 101
Photo: Dmitri Love

Entre une interview et un podcast, Dmitri Love a pris le temps de confier à Cryptonews que suite à son apparition sur le show télé, « Les affaires ont pris beaucoup d’ampleur. Nous capitalisons sur les nouvelles opportunités médiatiques pour montrer au monde qu’il n’y a rien à craindre des cryptos! ». Il nous a révélé être en train de travailler sur de nouvelles fonctionnalités, telles qu’ajouter plus d’altcoins à la liste et minimiser les frais de transactions. « Les utilisateurs peuvent s’attendre à une importante mise à jour dans quelques semaines » a-t-il ajouté.

Il apparait clairement dans l’émission que les « requins » de la finance étaient déjà sensibilisés aux cryptos, bien que certains d’entre eux aient explicitement exprimé leurs points de vue selon lesquels ils n’étaient pas encore convaincus du bien-fondé et du futur des monnaies numériques. Mais peut-on leur en vouloir ? Tout comme Warren Buffet, ils ont tous fait fortune avec des « vrais dollars ».

Quoiqu’il en soit, ce sera Kevin O’Leary, connu entre autres pour avoir fondé SoftKey Software Products qu’il a ensuite vendu au géant des jouets Mattel Toy Company pour 4,2 milliards de dollars, qui aura fait une proposition pour les 100 000$US demandés, mais en contrepartie de 50% des parts et non pas 10% tel que le stipulait la demande initiale. Face à cette seule proposition et probablement conscient qu’il lui sera difficile de compétitionner dans l’environnement crypto sans l’aide d’un mentor et sans son apport financier, Love a accepté l’offre, et s’est néanmoins réjouit de ce succès, qui arrive très rapidement après le début de ses opérations dans ce projet. « Je ne regrette rien. Kevin est un partenaire incroyable, et avec 50% des parts, il travaille vraiment pour Bundil. Et ça, ça vaut de l’or », nous dit Love.

Selon le site tvseriesfinale.com, cet épisode de Shark Tank aurait comptabilisé près de 4 millions de spectateurs, ce qui n’est pas peu dire en termes de sensibilisation de la population au phénomène crypto. Un pas de plus vers l’adoption de masse!

Suivez-nous sur Twitter ou rejoignez-nous sur Telegram

Plus d’articles