Zodia Custody lève 36 millions de dollars auprès de SBI Holdings et de Standard Chartered

Pauline Eyebe
| 3 min de lecture
Source : Twitter/Zodia

Zodia Custody, le prestataire de stockage de crypto-monnaies, a procédé à une collecte de fonds dont le montant est évalué à 36 millions de dollars. Cette campagne de financement a été effectuée auprès de la société japonaise de services financiers SBI Holdings et de SC Ventures. Cette dernière est la branche de capital-risque de Standard Chartered, la banque multinationale basée au Royaume-Uni, qui est la société mère de Zodia.

Zodia Custody, le prestataire de stockage de crypto-monnaies, a levé 36 millions de dollars auprès de la société japonaise de services financiers SBI Holdings et de SC Ventures. Cette dernière est la branche de capital-risque de Standard Chartered, la banque multinationale basée au Royaume-Uni, qui est la société mère de Zodia.

Zodia Custody est une plateforme de services de garde d’actifs numériques pour les clients institutionnels. Dans un communiqué envoyé par courriel, la plateforme a indiqué que grâce à ce financement, elle sera en mesure d’augmenter la couverture de ses jetons et d’améliorer Interchange, son produit de règlement. Celui-ci vise la protection des actifs des clients de Zodia Custody qui sont tradés sur les plateformes.

Ce financement illustre le désir continu des investisseurs institutionnels pour les services de garde axés sur le stockage des crypto-monnaies. À titre d’exemple, Copper, le dépositaire de crypto-monnaie, a formé plus tôt ce mois-ci un partenariat avec la plateforme d’échange OKX. Le but de ce partenariat est de permettre la garde des actifs des clients institutionnels et de déléguer les actifs pour les trader sur la plateforme d’OKX.

Julian Sawyer, le PDG de Zodia Custody a déclaré : 

” Il est clair que l’écosystème des actifs numériques est en train de s’orienter vers l’avenir. ” Dans la mesure où les investisseurs exigent davantage d’assurance et de rigueur, la conformité est cruciale pour l’évolution future de notre secteur. “

La société basée à Londres est détenue majoritairement par Standard Chartered. D’autres acteurs du secteur bancaire font aussi partie des actionnaires de Zodia Custody. C’est le cas de Northern Trust, une banque américaine, détient une participation minoritaire.

Zodia Custody déjà installé au Japon grâce à son partenariat avec SBI Holdings

En février, Zodia Custody a formé une coentreprise avec SBI Holdings pour mettre en place une garde d’actifs de crypto-monnaie au Japon. Alors que d’autres plateformes de crypto se retirent du Japon, notamment Coinbase, Zodia Custody souhaite y étendre ses activités.

En effet, le fournisseur de stockage de crypto-monnaies a décidé de former une coentreprise avec la branche crypto-monnaie de la société japonaise de services financiers SBI Holdings. Les deux entreprises ont annoncé jeudi la création de leur propre service de garde de devises numériques pour les investisseurs institutionnels. 

Zodia Custody, qui bénéficie du soutien de Standard Chartered, de Northern Trust, et de SBI Digital Asset Holdings (SBI DAH) visent à séduire les institutions qui souhaitent investir et adopter les crypto-monnaies

Toutefois, ces institutions ne souhaitent pas conserver elles-mêmes des actifs numériques et sont découragées par l’absence de services de garde d’actifs numériques répondant aux normes des fournisseurs du secteur de la finance traditionnelle (TradFi). C’est la raison pour laquelle Zodia Custody a décidé de proposer ce service. Grâce à ce dernier, de plus en plus d’investisseurs institutionnels devraient s’intéresser à la crypto.

Dans un communiqué, Julian Sawyer, le PDG de Zodia, a déclaré :

” Faire équipe avec SBI DAH est l’assurance que la coentreprise offrira des services de garde de crypto-monnaie de qualité supérieure au Japon “.

La coentreprise, dont la propriété est divisée entre 51 % et 49 % en faveur de SBI DAH, est soumise à des autorisations antitrust et d’investissement direct étranger. Elle devra également obtenir des licences de l’agence japonaise de régulation, la Financial Services Agency.